Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 3 février 2013
1h 22mn

Miguel Da Silva

Miguel Da Silva, altiste

Miguel Da Silva
Miguel Da Silva

Le Quatuor YsaYe

Tous pour un, un pour tous, la devise des mousquetaires n'est peut-être pas toujours valable pour les musiciens. Comme le disaient les membres du Quatuor Amadeus à notre invité du jour, ce sont les vingt premières années les plus dures. Le sien, de quatuor, aura duré une petite décennie de plus, avant de se dissoudre dans un ultime feu d'artifice musical. Mais rassurez-vous, nous ne jouerons pas ce midi à "Quatre Mariages et un enterrement", alors montez le son !

C'est à Reims qu'il voit le jour et commence l'alto, avant d'émigrer vers l'Ouest, au Conservatoire de Paris, dans les classes de Serge Collot et de Maurice Crut où il remporte tous ses prix. Il entre à l'Opéra de Paris, comme alto solo, où son voisin de chaise le bizute, refusant de tourner les pages. Le gaillard a son caractère, ils resteront toute la soirée bloqués sur l'Ouverture, et quelques mois plus tard, il quitte le théâtre par l'entrée des artistes.
Car il a déjà repéré dans les couloirs du Conservatoire trois de ses camarades, prêts à se jeter comme lui dans l'aventure du quatuor. Jean-Claude Pennetier, qui comme Michel Portal sera l'une de leurs bonnes fées, leur conseille d'aller voir à l'étranger puisqu'il n'y a pas de structure d'enseignement en France. Ils travailleront ainsi avec les Amadeus, Walter Levin, ou Hatto Beyerle, et à leur retour ils raflent tous les prix au Concours d'Evian, une première pour une formation tricolore.
La suite figure sans doute dans votre discothèque : Beethoven, Haydn, Mendelssohn, et la musique française ou contemporaine. Mais ils n'en restent pas là, et ouvrent une classe de quatuor à Paris, d'où sortiront entre autres les Psophos, Ebène, Modigliani et autres Voce ; ils créent aussi leur propre label discographique pour ne dépendre de personne, puis un second afin de révéler de jeunes talents auxquels ils croient.
Aujourd'hui notre hôte enseigne à Genève, rêve d'"Harold en Italie" et de taquiner la baguette, il aime les bons cigares, les belles chaussures et les grands vins, et n'a toujours pas sa langue dans sa poche, lui qui avait un jour rétorqué à André Boucourechliev, furieux que le quatuor ait joué l'un de ses "Archipels" sans être venu le voir : "Vous savez, nous avons aussi donné Debussy et Mozart et nous ne leur avons pas téléphoné". Alors, vite une place à notre table pour Miguel Da Silva !

Avec la complicité téléphonique de Michel Serres, philosophe, et de Laurent Marfaing, altiste du Quatuor Modigliani

Programmation musicale

Ludwig van Beethoven
Quatuor à cordes n° 16 en fa majeur op. 135 : IV, Grave ma non troppo tratto. Allegro
Quatuor YsaYe
YsaYe Records 510

Wolfgang Amadeus Mozart
Quintette à cordes en sol mineur K. 516 : II, Minuetto (Allegretto). Trio
Quatuor YsaYe, avec Hatto Beyerle, 2e alto
Harmonia Mundi 905203

Felix Mendelssohn
Quatuor à cordes n° 6 en fa mineur op. 80 : II, Allegro assai
Quatuor YsaYe
Decca 436 325 2

Maurice Ravel
Quatuor à cordes en fa majeur : IV, Vif et agité
Quatuor YsaYe
Decca 430 434 2

Claude Debussy
Images, Série I : III, Mouvement
Claudio Arrau, piano
YsaYe Records In Memoriam 01

André Boucourechliev
Miroir 2, Cinq Pièces pour quatuor à cordes : I
Quatuor YsaYe
AEon 0102

Joseph Haydn
Sonate pour violon et alto n° 2 en la majeur Hob VI 2 : I, Allegro moderato
Guillaume Sutre, violon / Miguel Da Silva, alto
Transart 103

Joseph Haydn
Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix : Introduzione / Père, pardonnez-leur...
Quatuor YsaYe, avec Michel Serres, texte et récit
YsaYe Records 07

Robert Schumann
Etudes symphoniques op. 13 : Etude II
Alberto Nosè, piano
Nascor 02

Camille Saint-Saëns
Quatuor à cordes n° 1 en mi mineur op. 112 : IV, Finale Allegro non troppo
Quatuor Modigliani
Mirare 188

Arnold Schoenberg
La Nuit transfigurée op. 4 (version pour sextuor à cordes)
Quatuor YsaYe, avec Isabel Charisius, 2e alto, et Valentin Erben, 2e violoncelle
YsaYe Records 09

L'équipe de l'émission :
Mots clés :