Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 15 septembre 2013
1h 23mn

Lise de la Salle

Autant vous le dire tout de suite, la touche glamour, c’est pas son truc, donc oubliez le cliché, teint de porcelaine et œil azur type Coppélia. Les seules touches sur lesquelles elle veut être jugée ce sont celles de son piano, alors ouvrez grandes vos oreilles et montez le son !

Son arrière-grand-mère avait joué devant Tchaïkovski à Moscou, sa mère, elle, chantait dans le Choeur de l’Orchestre de Paris - bref à 4 ans la voici au clavier et très vite sa première prof, détectant la perle rare, la confie à Pascal Némirovski, une rencontre déterminante avec celui qui est devenu aujourd’hui son beau-père, et fut quasiment son seul mentor, même si elle est passée par le Conservatoire de Paris, travaillant avec Pierre Reach, Bruno Rigutto ou Geneviève Joy-Dutilleux.
Elle n’a pas 10 ans encore qu’elle donne son premier concert sur France Musique, poursuit ses études par correspondance, et se voit vite repérée par la directrice de l’Auditorium du Louvre, Monique Devaux, qui l’engage pour une série de musique de chambre. Manque de pot, ou plutôt coup de chance, elle se casse le bras à la patinoire et ce sera quelques mois plus tard pour 14 ans un premier récital à Paris, et un premier enregistrement chez Naïve partagé entre Rachmaninov et Ravel ; enfin elle gagne la même année à New York le Young Concert Artists qui lui ouvre les portes outre-Atlantique.
Le reste, vous l’avez sans doute lu dans toutes les bonnes gazettes musicales ; mais sachez quand même qu’elle joue sous la direction de Fabio Luisi ou de James Conlon, que dans la vie elle est assez accro au shopping, qu’elle aime le théâtre, les livres, les films de science-fiction, et l’art contemporain auquel elle a été initiée par un grand-père galériste.
Bon, vous en savez assez je crois, alors faites vite une place à notre invitée du jour, Lise de la Salle !

Avec la complicité téléphonique de Pascal Némirovski, professeur, et Didier Martin, directeur de la musique classique chez Naïve

Programmation musicale

Serge Rachmaninov
Etude-Tableau op. 39 n° 1 : Allegro agitato en ut mineur
Lise de la Salle, piano
Naïve V 4936

Wolfgang Amadeus Mozart
Douze Variations en ut majeur sur Ah, vous dirai-je, Maman K. 265 : XI & XII
Lise de la Salle, piano
Naïve V 5080

Ludwig van Beethoven
Sonate n° 8 en ut mineur op. 13 "Pathétique" : III. Rondo
Lise de la Salle, piano
Enregistrement France Musique, 27 juin 1998

Serge Prokofiev
Toccata op. 11
Lise de la Salle, piano
Naïve V 5310

Jean-Sébastien Bach / transcription Franz Liszt
Prélude en la mineur BWV 543
Lise de la Salle, piano
Naïve V 5006

Mark Knopfler
Your Own Sweet Way
Notting Hillbillies
Vertigo 842671-1

Franz Schubert / transcription Franz Liszt
Ständchen S 560
Lise de la Salle, piano
Naïve V 5267

Maurice Ravel
Miroirs : III. Une barque sur l'Océan
Lise de la Salle, piano
Naïve V 4936

Serge Prokofiev
Concerto pour piano n° 1 en ré bémol majeur : II. Andante assai
Lise de la Salle, piano
Orchestre National de France, dir. James Conlon
Enregistrement France Musique, 27 mars 2008

Ailleurs sur le web

Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :