Entretien
Dimanche 11 mai 2014
1h 23mn

Karol Beffa

Bienvenue au Diable Beauvert où nous accueillerons aujourd’hui un éternel jeune premier, au cinéma comme dans la vie, qui pourrait en agacer plus d’un avec sa kyrielle de médailles dans tous les domaines, à faire pâlir un ex-général soviétique. En fait, c’est un quadra affable qui de tous ses rêves d’enfant, devenir architecte ou député, n’a réalisé que celui d’être compositeur. Alors mettons-nous à son écoute et montez le son !

Fils d’une linguiste et d’un mathématicien, cadet d’un frère surdoué, cet hyperactif entre à 6 ans à l’Ecole des enfants du spectacle où il commence le théâtre et le piano. Cela lui vaudra de jouer avec le Piccolo Teatro de Giorgio Strehler, et de figurer le petit Mozart de Marcel Bluwal ou le fils de Lino Ventura dans La Septième Cible. A 12 ans, il renonce momentanément au 7e art pour entrer en seconde à Henri IV, et regrette encore d’avoir raté, du coup, Au revoir les enfants. Qu’à cela ne tienne, il y est revenu depuis, et a signé pas moins d’une quinzaine de musiques de films.
A 14 ans, c’est le Conservatoire de Paris d’où il ressortira avec la bagatelle de huit prix, mais pas celui de composition. Il s’en vengera l’an dernier avec une Victoire de la musique. C’est l’un de ses professeurs, Thierry Escaich, qui lui donnera le goût de la composition et de l’improvisation. Mais le gars aura aussi le temps d’entrer premier à Normale Sup, d’étudier l’histoire, l’anglais, les maths ou la philo à Cambridge, sans compter un doctorat en musicologie autour des Etudes de Ligeti. Il enseigne également à la Sorbonne, à l’Ecole Polytechnique, voire professe voici deux ans au Collège de France, non sans être membre du club Le Siècle, comme d’autres artistes.
Bref, un client qui doit posséder plusieurs cerveaux, mais ce midi c’est au pianiste et au compositeur que nous nous intéresserons avec notre invité, Karol Beffa !

Avec la complicité téléphonique de Johan Farjot, pianiste, chef d'orchestre, et de Jérôme Ducros, pianiste, compositeur

Programme musical

Karol Beffa
B.E.F.F.A. (improvisation)
Karol Beffa, piano
Intrada 036

Karol Beffa
Après une lecture de Bach
Marina Chiche, violon
Intrada 034

Jean-Sébastien Bach / transcription Karol Beffa
Erbarme dich mein Gott (La Passion selon saint Matthieu)
David Bismuth, piano
Ame Son 0815

Karol Beffa
Etude n° 2, à Dana Ciocarlie
Dana Ciocarlie, piano
Triton 331143

William Walker
Amazing Grace (improvisation)
Ensemble Contraste
Raphaël Imbert, saxophone
Johan Farjot et Karol Beffa, pianos
Naïve V 5339

Karol Beffa / D'après Claude-Michel Schönberg
I dreamed a dream / Les Misérables (improvisation)
Karol Beffa, piano
Contraste Productions 01

Vladimir Cosma
La Septième Cible (musique du film de Claude Pinoteau)
Ivry Gitlis, violon
Orchestre placé sous la direction de Vladimir Cosma
Pomme Music 952772

Karol Beffa
Pièce pour cordes et harpe (musique du film Je ne suis pas mort de Mehdi Ben Attia)
Ensemble Contraste, dir. Johan Farjot
Document du compositeur

Karol Beffa / arrangement Arnaud Thorette et Johan Farjot
Milonga
Arnaud Thorette, alto
Johan Farjot, piano
Triton 331157

Jérôme Ducros
Trio à cordes : III. Agitato
Sergueï Malov, violon
Gérard Caussé, alto
Jérôme Pernoo, violoncelle
Decca 481 0367

Karol Beffa
Concerto pour violon (fin)
Renaud Capuçon, violon
Orchestre Philharmonique de Radio France, dir. Guennadi Rojdestvenski
Enregistrement en direct France Musique 20 janvier 2008 (Festival Présences à Toulouse)

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :
Mots clés :
émission précédente
dimanche 4 mai 2014
émission suivante
dimanche 18 mai 2014