Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 17 novembre 2013
1h 23mn

Juliana Steinbach

Bienvenue au Diable Beauvert. Bien que son patronyme ait de fortes consonances germaniques, c’est au Brésil qu’elle voit le jour, avant de s’installer à 3 ans en France avec sa famille, du côté de Lyon. Bon, ça y est vous êtes déjà perdus ? Alors accrochez-vous et montez le son !

La musique, c’est d’abord une affaire de famille, entre un oncle chef d’orchestre et compositeur renommé, et une grand-mère pianiste d’origine allemande, mais c’est avant tout pour elle un domaine privé, un langage propre au-delà de la dualité linguistique dans laquelle elle baigne.
Elle a 9 ans lorsque ses parents, occupés par la naissance d’une petite sœur, l’envoient assister à un récital de Radu Lupu : ce sera son premier choc musical.
Quelques années plus tard elle entre au Conservatoire de Paris où elle achèvera son 3e cycle dans la classe de Jacques Rouvier, et obtient au passage le Prix Blüthner - un piano à queue pour lequel il faudra casser la fenêtre de l’appartement lyonnais.
Elle ne s’arrête pas là, fréquente l’Académie transalpine d’Imola, se souvient encore des leçons de Maria Joao Pires dans sa ferme au Portugal, obtient son diplôme à la Juilliard School à New York, et remporte divers prix, du Artlive de Sao Paulo au Premio Vittorio Gui de Florence, en passant par le Prix Beethoven du Concours international de musique de chambre de Trieste.
Car en dehors de sa carrière de soliste déjà couronnée par quelques enregistrements remarqués, elle se passionne pour le genre, et bien que Parisienne désormais, elle a fondé en 2005 son propre festival, "Musique en Brionnais", à Saint-Bonnet de Joux où chaque été, entre la logistique assurée par sa famille et le buffet proposé par les bénévoles du coin, elle reçoit sans façons ses amis musiciens.
Alors recevons nous aussi à la bonne franquette notre invitée ce midi, Juliana Steinbach !

Avec la complicité téléphonique de Daniel Rowland, violoniste (premier violon du Quatuor Brodsky), et d'Eric-Maria Couturier, violoncelliste

Programme musical

Claude Debussy
Estampes : III. Jardins sous la pluie
Juliana Steinbach, piano
Paraty 110 111

Modeste Moussorgski
Tableaux d'une exposition : X. La Grande Porte de Kiev
Juliana Steinbach, piano
Paraty 110 111

Claude Debussy
Pour le piano : III. Toccata
Juliana Steinbach, piano
Genuin 12226

Johannes Brahms
Trio avec piano n° 2 en ut majeur op. 87 : II. Andante con moto
Juliana Steinbach, piano
Marina Chiche, violon
Béatrice Reibel, violoncelle
Enregistrement France Musique 3 avril 2003 / Diffusion 27 avril 2003 (Concert déclic)

Fritz Kreisler
Caprice viennois op. 2
Quatuor Brodsky
Robert Smissen, 2e alto
Chandos 10708

Caetano Veloso
Quando o galo cantou
Caetano Veloso, chant
UNMU 60253726802

César Franck
Sonate pour violoncelle et piano en la majeur : I. Allegro ben moderato
Guillaume Martigné, violoncelle
Juliana Steinbach, piano
Document personnel de l'artiste

Albéric Magnard
Sonate pour violoncelle et piano op. 20 : II. Sans faiblir
Eric-Maria Couturier, violoncelle
Juliana Steinbach, piano
Lyrinx 206

Juliana Steinbach / Frédéric Gastard / Vincent Peirani / Antoine Bergeault
Improvisation
Juliana Steinbach, piano
Frédéric Gastard, saxophone ténor
Vincent Peirani, accordéon
Antoine Bergeault, trompette, bugle
Enregistrement France Culture 21 juin 2004 (Un Poco Agitato / Fête de la Musique)

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :
Mots clés :