Entretien
Dimanche 18 mai 2014
1h 23mn

Jordi Savall

Bienvenue au Diable Beauvert ! Il a l’air de sortir tout droit d’un tableau d’El Greco auquel on aurait donné la voix, la sienne aussi douce que celle de sa viole de gambe. Mais il n’a pas toujours été comme cela. Jeune, c’était un bourreau de travail, jusqu’à neuf heures par jour, passant le reste à lire. C’est à son épouse et muse qu’il devra sa métamorphose, au point que ses amis demanderont à la belle : "mais que lui as-tu fait, ce sauvage est devenu un être humain ? »

Jordi Savall
Jordi Savall

C’est à Igualada en Catalogne, où son père cardeur et républicain s’est réfugié, qu’il voit le jour. Sa mère, elle, le berce de sa belle voix avec des airs traditionnels. A 6 ans, il entre dans le chœur de l’école religieuse où il distribue des torgnoles aux copains qui se moquent de sa pauvreté. Sa boulimie de lecture, elle, viendra d’un typhus qui le cloue au lit, de même qu’il apprend le français tout seul en lisant Le Monde, le seul journal indépendant autorisé sous Franco.
Adolescent, il travaille dans une fabrique de pullovers, joue dans un groupe de jazz qui vénère Elvis Presley, et se définit lui-même comme un batteur honnête, un guitariste passable et un virtuose de l’harmonica. A 16 ans, il découvre le violoncelle, s’y met en autodidacte et trois mois plus tard entre au Conservatoire de Barcelone où chaque semaine, après son cours, une belle jeune fille attend le sien. Ils se perdent néanmoins de vue jusqu’à ce qu’elle le rappelle : elle a besoin pour un concert d’un violiste, instrument auquel il s’était mis à l’instigation de Rafael Puyana. Ils se marient en 68, partent pour la Schola Cantorum de Bâle où ils mènent leur révolution hippie, entre poneys et fromages de chèvre.
Le reste, vous le savez déjà, la fondation d’Hesperion XX, devenu XXI, du Concert des Nations ou de la Capella Reial, le choc de Tous les matinsdu monde, la naissance de son propre label Aliavox, et son goût pour les rencontres Orient-Occident.
Sachez enfin que ce végétarien est amateur de thé, se relaxe une demi-heure par jour, et accueillons sans plus attendre notre invité, Jordi Savall !

Avec la complicité téléphonique de Rolf Lislevand, luthiste, et la voix de Montserrat Figueras, soprano (archive INA)

Programme musical

Trad. séfarade
Durme hermosa donzella
Montserrat Figueras, chant
Arianna Savall, harpe
Jordi Savall, dessus de viole
Pedro Estevan, cloches
Alia Vox 9902

Wolfgang Amadeus Mozart
Requiem K. 626 : Lacrimosa
La Cappella Reial de Catalunya / Le Concert des Nations, dir. Jordi Savall
Astrée 8759

Henry Purcell
Fantaisie à 4 (30 juin 1680)
Hesperion XX
Jordi Savall, dessus de viole
Sophie Watillon, hautecontre de viole
Philippe Pierlot, basse de viole
Wieland Kuijken, basse de viole
Astrée 8536

Sainte-Colombe
Les Pleurs (musique du film Tous les matins du monde d'Alain Corneau)
Jordi Savall, basse de viole
Valois 4640

Jordi Savall
Jeanne la Pucelle : Générique (musique du film de Jacques Rivette)
Hesperion XX, dir. Jordi Savall
Featuring K 1006

Entretien avec Montserrat Figueras
Enregistrement France Musique 16 décembre 2003 / Diffusion En attendant la nuit, prod. Lionel Esparza, 30 décembre 2003

Bartomeu Carceres
Villancico : Soleta so jo aci
Montserrat Figueras, chant
Jordi Savall, Sergi Casademunt, Eunice Brandao, violes de gambe
Rolf Lislevand, vihuela
Pedro Estevan, percussion
Alia Vox 9904

Ferran Savall
Improvisation 9 : Jaroslaw
Ferran Savall, chant, théorbe
Jordi Savall, viole de gambe
Pedro Estevan, tambour
Alia Vox 9906

Girolamo Frescobaldi / arrangement Rolf Lislevand
Passacaglia cantata, d'après Cosi mi disprezzate / Aria di passacaglia (Primo Libro d'arie musicali)
Arianna Savall, chant
Le Nuove Musiche, dir. Rolf Lislevand
ECM 476 3049

Ludwig van Beethoven
Symphonie n° 3 en mi bémol majeur op. 55 "Héroïque"
III. Scherzo. Allegro vivace

Le Concert des Nations, dir. Jordi Savall
Fontalis 8557

Jordi Savall
Trotto
Jordi Savall, vièle
Dimitri Psonis, oud
Hakan Güngör, qanun
Michaël Grébil, cistre
Pedro Estevan, percussions
Pierre Hamon, flûte
Alia Vox 9900

Diego Ortiz
Recercadas sobre el canto llano La Spagna :
Recercada primera / Recercada quarta

Jordi Savall, viole de gambe
Rolf Lislevand, vihuela
Ton Koopman, orgue
Lorenz Duftschmid, violone
Alia Vox 9899

Ailleurs sur le web

Les invités :
L'équipe de l'émission :
émission précédente
dimanche 11 mai 2014