Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 2 décembre 2012
1h 22mn

Isabelle Faust

Isabelle Faust, violoniste

De son propre aveu, elle n'est pas trop rigolote, sans doute en raison de ses ascendances allemandes, mais venue à Paris pour perfectionner son français, elle y rencontrera l'amour, et elle parle aujourd'hui comme une méditerranéenne avec les mains, lorsque celles-ci ne sont pas occupées entre le manche et l'archet. Alors, prenez vos couverts et montez le son !

"Je n'ai jamais été une enfant prodige", dit-elle : "j'étais douée, très naturelle au violon, c'est tout". Et depuis l'âge de cinq ans, elle ne l'a jamais lâché, son violon, totalement intégré à sa vie quotidienne mais sans lui gâcher son adolescence, lui qui lui laisse poursuivre ses études ou faire la fête. Fille d'une pianiste et d'un mélomane, à onze ans elle tâte du quatuor en famille avec son frère aîné, altiste, et déjà très sérieuse, de la Sonate pour violon seul de Bartok. En 87, elle se présente au concours Leopold Mozart d'Augsburg, dont elle est la plus jeune candidate, et rafle le premier prix, avant de remporter six ans plus tard le concours Paganini de Gênes et d'en finir avec les concours, non sans s'être perfectionnée auprès de Christoph Poppen.
Sourde aux sirènes du marketing : vous ne la verrez jamais céder à la facilité d'une pochette glamour, elle qui se concentre entièrement sur sa carrière, et dont tous les enregistrements ou presque collectionneront les récompenses, de ses Sonates et Partitas de Bach à son dernier Concerto de Berg - car elle reste passionnée de musiques d'aujourd'hui, de Wolfgang Rihm à Michael Jarrell. Aux rencontres fortuites elle préfère les partenaires d'élection, le piano d'Alexander Melnikov, le violoncelle de Jean-Guihen Queyras ou la baguette de Claudio Abbado. Ajoutez à cela qu'elle a le bonheur d'avoir réveillé la Belle au bois dormant, ce Stradivarius oublié depuis un siècle et demi dans une villa allemande, et avec lequel elle forme depuis quinze ans un couple parfait.
Alors, faites vite une place à nos deux belles, l'instrument et son interprète, notre invitée, Isabelle Faust !

Avec la complicité téléphonique de Jean-Guihen Queyras, violoncelliste, et de Lionel Freuchet, ami d'Isabelle Faust

Programmation musicale

Jean-Sébastien Bach
Sonate pour violon seul n° 1 en sol mineur BWV 1001 : IV, Presto
Isabelle Faust, violon
Harmonia Mundi 902124

Bela Bartok
Sonate pour violon seul Sz 117 : II, Fuga
Isabelle Faust, violon
Harmonia Mundi/Les Nouveaux Interprètes 911623

Joseph Haydn
Concerto pour violon en ut majeur Hob. VIIa 1 : III, Finale Presto
Isabelle Faust, violon
Münchener Kammerorchester
Christoph Poppen
Pan Classics 10102

Jean-Sébastien Bach
Concerto pour violon en sol mineur BWV 1056R (d'après le Concerto pour clavecin BWV 1056)
Isabelle Faust, violon
Bach-Collegium Stuttgart
Helmuth Rilling
Hänssler 138

Alban Berg
Concerto pour violon (A la mémoire d'un ange) : I, Andante - Allegretto
Isabelle Faust, violon
Orchestra Mozart
Claudio Abbado
Harmonia Mundi 902105

Ludwig van Beethoven
Concerto pour violon en ré majeur op. 61 : I, Allegro ma non troppo
Isabelle Faust, violon
The Prague Philharmonia
Jiri Belohlavek
Harmonia Mundi 901944

Ludwig van Beethoven
Sonate pour piano et violon n° 8 en sol majeur op. 30 n° 3 : I, Allegro assai
Alexander Melnikov, piano / Isabelle Faust, violon
Harmonia Mundi 902025/27

Antonin Dvorak
Trio pour piano, violon et violoncelle n° 4 op. 90 en mi min. (Dumky) : VI, Lento maestoso - Vivace
Alexander Melnikov, piano/Isabelle Faust, violon/Jean-Guihen Queyras, vlcelle
Harmonia Mundi 901867

Antonin Dvorak / Lengsfelder
Eine kleine Frühlingsweise (d'après l'Humoresque en sol bémol majeur op. 101 n° 7)
The Comedian Harmonists
Double Gold 53067

Erik Satie
Choses vues à droite et à gauche (sans lunettes) : III, Fantaisie musculaire
Alexandre Tharaud, piano / Isabelle Faust, violon
Harmonia Mundi 902017/18

Trad. Mongolie
Ulaantorgon-uut (chant long)
Byambajargal Gombodorj, voix
Ocora 560224

Witold Lutoslawski
Partita pour violon et piano : V, Presto
Isabelle Faust, violon / Ewa Kupiec, piano
Harmonia Mundi 901793

Johannes Brahms
Concerto pour violon en ré maj. op. 77 : III, Allegro giocoso ma non troppo vivace - Poco piu presto
Isabelle Faust, violon
Orchestre de chambre Mahler
Daniel Harding
Harmonia Mundi 902075

Jean-Sébastien Bach
Sonate pour violon seul n° 2 en la mineur BWV 1003 : III, Andante
Isabelle Faust, violon
Harmonia Mundi 902124

L'équipe de l'émission :
Mots clés :