Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 28 avril 2013
1h 22mn

Eric Tanguy

Eric Tanguy, compositeur

Avec sa tignasse de Viking et ses origines normandes, on se doute que le gars a la tête dure, mais bien faite aussi, avec plus d'une centaine d'oeuvres à son catalogue aujourd'hui, jouées de par le monde ; ce moderne Beethoven a le privilège de vivre de sa musique. Alors, partageons son menu sonore et montez le son !

Fils d'un cancérologue renommé, c'est à Caen qu'il voit le jour, et il hésitera longtemps entre la peinture, la poésie, la musique. C'est cette dernière qu'il choisira finalement, et plus particulièrement le violon, fasciné qu'il est par Ivry Gitlis, un ami qu'il appelle encore aujourd'hui presque quotidiennement.
En assistant, il y a un peu plus de trente ans, à la naissance, toujours en Normandie, du festival Aspects des musiques d'aujourd'hui, il découvre l'oeuvre d'Ivo Malec et ne rêve plus dès lors que de travailler avec lui, ce qu'il fera d'ailleurs au Conservatoire de Paris, non sans être passé auparavant entre les mains d'Horatiu Radulescu, génie illuminé, et se découvre ensuite à 17 ans un grand frère en la personne de Pascal Dusapin.
Prix de Rome, il reçoit à 24 ans un coup de fil d'Henri Dutilleux qui le félicite pour sa pièce "Un soleil rêvé", et l'invite à Tanglewood, ce qui lui ouvre la porte des Etats-Unis - et auquel il dédiera son "Intrada", nom aussi du label discographique qu'il créera par la suite.
Le gars doit être d'ailleurs né sous une bonne étoile, car au fil d'un dîner, en 1999, lors des Flâneries de Reims, Mstislav Rostropovitch lui commande, entre la poire et le fromage, un Concerto que Seiji Ozawa, entendant le violoncelliste travailler, emmènera à Boston et au Carnegie Hall.
Revendiquant sans complexe les formes canoniques de la musique, il n'hésite pas à se frotter pour autant aux textes du philosophe Michel Onfray ou à la peinture de Gérard Fromanger. Et quand ça ne va pas, il part à la pêche, et garde sienne sa devise : "Réenchanter le monde pour mourir vivant".
Vivons donc ce midi, et en compagnie d'Eric Tanguy !

Avec la complicité téléphonique de Vahan Mardirossian, pianiste

Programmation musicale

Eric Tanguy
Sonata breve : III, Vertigineux
Stéphane-Marie Degand, violon
Intrada 002

Nicolo Paganini
Caprice op. 1 n° 6 en sol mineur
Ivry Gitlis, violon
Philips 442 8960

Eric Tanguy
Intrada : III, Vif
Orchestre National de France
Pascal Rophé
Transart 152

Eric Tanguy
Concerto pour violoncelle n° 2 : IV, Vif
Anne Gastinel, violoncelle
Orchestre National de France
Alain Altinoglu
Naïve V 5078

Eric Tanguy
In Terra Pace
Anne Gastinel, violoncelle
Orchestre Philharmonique de Radio France
Michel Plasson
Transart Live 172
Bande non commercialisée

Eric Tanguy
Poème
Igor Levit, piano
Transart Live 172

Boule de flipper
Corynne Charby
SMM 5126262

Le Twist
Les Matchboxx
Keres Production 4

Eric Serra
Le Cinquième Elément : Leeloo
Orchestre Symphonique de Londres
Eric Serra
Virgin 8442902

Kaija Saariaho
Je sens un deuxième coeur : II, Ouvre-moi, vite
Gloria Cheng, piano / Calder Quartet
Harmonia Mundi 907578

Eric Tanguy
Sénèque, dernier jour
Michel Blanc, récitant
Orchestre National de France
Alain Altinoglu
EMI Classics 50999 628478 0 3

Eric Tanguy
Quattro Intermezzi : II
Igor Levit, piano
Transart Live 172

Eric Tanguy
Sonate pour violon et violoncelle : III, Vif
Renaud Capuçon, violon / Gautier Capuçon, violoncelle
Virgin Classics 5455862

L'équipe de l'émission :
Mots clés :