Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 27 janvier 2013
1h 22mn

Eric-Emmanuel Schmitt

Eric-Emmanuel Schmitt, auteur

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, c'est un homme de plume qui sera à notre table. Philosophe, romancier, auteur de théâtre, cinéaste - c'est pourtant la musique qui traverse toute son œuvre, quand il n'écrit pas une chanson ou n'est pas attelé à traduire un opéra de Mozart. Alors, ouvrez grandes vos oreilles et montez le son !

C'est à Lyon qu'il voit le jour, le seul d'ailleurs de sa vie où il sera matinal. Son père est un ancien champion de boxe universitaire, sa mère une sprinteuse que ses parents n'ont pas voulu voir représenter la France aux Jeux Olympiques car on ne se montre pas en short devant des inconnus. Lui refusera toujours de faire du sport.
A 8 ans, il fait la moue si on lui offre un livre puisque, dit-il, "j'en ai déjà un", et il faudra attendre un après-midi d'ennui pour que, prenant un exemplaire des "Trois Mousquetaires" dans la bibliothèque familiale, se déclenche le virus de la lecture et de l'écriture, signant à 11 ans une aventure posthume d'Arsène Lupin. Non, ce qui le passionne à cet âge-là, c'est la musique, ce piano qu'il étudie au conservatoire, mais cette passion, il ne veut pas la décevoir et devenir un interprète de trop ou suivre la voie sous-debussyste de ses premières compositions.
A 15 ans, c'est la grosse déprime d'adolescent mal dans sa peau, jusqu'à ce qu'assistant à une répétition des "Noces" à l'Opéra de Lyon, la beauté de la voix de la comtesse l'empêche de commettre l'irréparable. Cette foi en Mozart ne le quittera désormais jamais, tout comme celle plus mystique reçue bien plus tard alors qu'il s'était perdu une nuit dans le désert.
Sachez encore que ce docteur en philo est bien trop étourdi pour avoir jamais appris à conduire. Le reste, vous l'avez lu dans ses romans, vu au théâtre ou au cinéma, et nous allons en parler ce midi, et surtout écouter la musique glissée entre les lignes par notre invité, Eric-Emmanuel Schmitt.

Avec la complicité téléphonique de Karine Deshayes, soprano, et de Victor Lazlo, chanteuse

Programmation musicale

Wolfgang Amadeus Mozart
Trio des masques (Don Giovanni, Acte I)
Lisa della Casa / Sena Jurinac / Anton Dermota
Orchester der Wiener Staatsoper
Karl Böhm
RCA 74321 57737 2

Wolfgang Amadeus Mozart
Dove sono i bei momenti (Les Noces de Figaro, Acte III)
Gundula Janowitz, soprano
Orchester der Deutschen Oper Berlin
Karl Böhm
Deutsche Grammophon 423 115 2

Eric-Emmanuel Schmitt
Le Visiteur (répétition)
INA

Wolfgang Amadeus Mozart
Vous que tourmente (Les Noces de Figaro, Acte II, version française d'Eric-Emmanuel Schmitt)
Dominique Ploteau, soprano
Orchestre de chambre de l'Opéra d'Etat Hongrois Failoni
Jérôme Pillement
Théâtre Français de la Musique TFM 2

Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano n° 4 en sol majeur op. 58 : II, Andante con moto
Paul Badura-Skoda, piano
Orchestre de l'Opéra de Vienne
Hermann Scherchen
Genuin 87102/2

Edward Elgar
Variations Enigma : Nimrod
Eric-Emmanuel Schmitt, piano
Scipion Editions SCP 9801

Laissez-moi danser
Dalida, chant
Barclay 9842198/5

Jérôme Charles
Un jour (paroles d'Eric-Emmanuel Schmitt)
Anne Baquet, chant
Mélodie 02144 2

Georges Bizet
Le Mystère Bizet (paroles d'Eric-Emmanuel Schmitt)
Karine Deshayes, soprano
Bande non commercialisée

Michel Legrand
La Berceuse d'Oscar (paroles d'Eric-Emmanuel Schmitt)
Michel Legrand
Jade 699693-2

Alban Berg
Concerto pour violon A la mémoire d'un ange : I, Andante - Allegretto
Renaud Capuçon, violon
Wiener Philharmoniker
Daniel Harding
Virgin Classics 50999 9733962 5

L'équipe de l'émission :
Mots clés :