Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 6 avril 2014
1h 23mn

David Bismuth

Bienvenue au Diable Beauvert ! De par son patronyme, on pourrait lui coller le maillot 83 de la table des éléments, mais il n’a rien de ce métal cassant et dur. Il n’a rien à voir non plus avec le pseudonyme utilisé par un ex-président pour protéger les conversations avec son avocat. Non, c’est tout simplement l’un des pianistes les plus attachants de sa génération. Alors mettez-vous vite à table et montez le son !

Fils de médecins, c’est enveloppé des parfums de Grasse qu’il grandit et commence vers 8 ans le piano, un parcours sur lequel se pencheront de bonnes fées. Anne Queffélec tout d’abord qui l’oriente deux ans plus tard vers le Conservatoire de Nice où il profite des dernières années d’enseignement de Catherine Collard. Puis ce sera Paris et la classe de Brigitte Engerer, mais à peine majeur, il ne se sent pas encore de se jeter dans la carrière et travaille auprès de Monique Deschaussées, une élève de Cortot qui lui donnera sans doute le goût de la musique française, d’où ces couplages inédits au disque, Franck/Fauré ou Debussy/Dukas. Enfin, ce sera la rencontre avec Maria Joao Pires au centre Belgais au Portugal dont il prend le chemin régulièrement avant de partager aujourd’hui la scène avec elle.
Mais n’allez pas lui coller la seule étiquette tricolore sur le dos, il joue Bach aussi par exemple, et après un premier album tournant autour de la transcription du célèbre B-A-C-H, il revient aujourd’hui à l’enseigne de père et fils, mêlant Jean-Sébastien à quelques-uns de ses illustres rejetons, Wilhelm Friedemann, Carl Philipp Emanuel ou Johann Christian.
Sachez encore qu’il aime à se mêler aux polyphonies corses d’A Filetta, ou aux voix de Dominique Blanc et de Didier Sandre, et que s’il n’est pas le roi du kayak c’est en revanche un tennisman de haut niveau - et que, vu ses racines, c’est aussi un spécialiste de la cuisine italienne... accueillons vite notre invité du jour, David Bismuth !

Avec la complicité téléphonique de Didier Sandre, comédien, et Bertrand Chamayou, pianiste

Programme musical

Wilhelm Friedemann Bach
Sonate en la mineur FKnv8
I. Poco Allegro

David Bismuth, piano
Âmeson 1325

Jean-Sébastien Bach / transcription Karol Beffa
Erbarme dich (La Passion selon Saint Matthieu BWV 244)
David Bismuth, piano
Ame Son 0815

Hector Berlioz
Le Ballet des ombres, ronde nocturne op. 2
Choeur Les Eléments, dir. Joël Suhubiette
David Bismuth, piano
EMI 5576342

Paul Dukas
Sonate en mi bémol mineur
IV. Très lent - Animé

David Bismuth, piano
Ame Son 0607

César Franck
Prélude, Choral et Fugue en si mineur
I. Prélude

David Bismuth, piano
Ame Son 0302

Emmanuel Chabrier
Duo de l'ouvreuse de l'Opéra Comique avec l'employé du Bon Marché
Amel Brahim-Djelloul, soprano
Marc Mauillon, baryton
David Bismuth, piano
Enregistrement France Musique 28 avril 2009 (Opéra Comique) / diffusion 14 mai 2009

Erik Satie
Sports et Divertissements : XXI. Le Tennis
Aldo Ciccolini, piano
EMI 685869 2

Pharrell Williams
Happy
Pharrell Williams, vocal avec accompagnement
Back Lot Music 236

Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour trois pianos en fa majeur K. 242
II. Adagio

David Bismuth, Bertrand Chamayou & Edna Stern, pianos
Orchestre National de Radio France, dir. Andris Nelsons
Enregistrement France Musique 12 février 2009 (en direct du Théâtre du Châtelet)

Serge Rachmaninov
Moment musical op. 16 n° 3 en si mineur : Andante cantabile
David Bismuth, piano
Ame Son 1020

Johann Christian Bach
Sonate en ut mineur op. 5 n° 6
III. Tempo di Gavotta - Allegretto

David Bismuth, piano
Âme Son 1325

L'équipe de l'émission :