Au diable Beauvert
Entretien
Dimanche 5 janvier 2014
1h 23mn

Dana Ciocarlie

Bienvenue au Diable Beauvert ! Avec sa bouille ronde, ses yeux pétillants et son rire toujours prêt à monter aux lèvres, elle est à l’antithèse de la pianiste écorchée vive, à la manière de son cher Schumann. Ajoutez à cela que cette bonne vivante est aussi un véritable bourreau de travail, et vous comprendrez que nous avons aujourd’hui beaucoup de pain sur la planche - alors montez le son !

C’est à Bucarest qu’elle voit le jour, dans une famille plutôt encline aux lettres, encore que son père se débrouillait fort bien à l’accordéon, dont il jouait étudiant dans un groupe de danses folkloriques.
Le piano, elle le découvre un jour à 5 ans chez une tante éloignée, et la petite fille turbulente refuse de quitter les lieux avant d’avoir appris à jouer une mélodie. Il faudra pourtant qu’elle s’entraîne un an à chanter sur un clavier de carton qu’elle avait dessiné pour que ses parents cèdent, alors qu’une belle carrière s’ouvre pour elle dans la natation sportive.
Elle s’inscrit en douce au lycée de musique et, reçue, doit rattraper trois à quatre ans de retard sur ses camarades. Elle est un temps tentée par l’orgue, mais il n’y a plus de classe en Roumanie, et elle doit s’entraîner en cachette dans la salle de sport où a atterri l’instrument !
Son diplôme en poche, elle vient en France à l’Ecole Normale de Musique auprès de Victoria Melki, dont elle deviendra plus tard l’assistante, puis en 3e cycle au Conservatoire de Paris dans la classe de Dominique Merlet. Malgré les lauriers remportés, les concours ne sont guère de son goût, si ce n’est le prix Lefébure ; pour elle il faut jouer, et tout de Bach à Ligeti, suscitant elle-même de nombreuses créations.
Malgré un emploi du temps, on l’aura compris, assez chargé, elle reste fan des Beatles, de Brel ou de Ferré et de la musique psychédélique des années 70. Bref, faites vite une place à notre invitée, Dana Ciocarlie !

Avec la complicité téléphonique de Dominique Merlet, pianiste, et de Karol Beffa, compositeur

Programme musical

György Ligeti
Musica Ricercata
VII. Cantabile molto legato

Dana Ciocarlie, piano
L'Empreinte digitale 13211

Josef Suk
Quatre Pièces pour violon et piano op. 17
IV. Burleska : Scherzando

Marianne Piketty, violon
Dana Ciocarlie, piano
Integral Distribution 221 173

Georges Enesco
Suite n° 2 en ré majeur op. 10
III. Pavane

Dana Ciocarlie, piano
Enregistrement France Musique (En blanc et noir 23 octobre 1995)

Franz Schubert
Sonate en si bémol majeur D. 960
III. Scherzo Allegro vivace con delicatezza

Dana Ciocarlie, piano
L'Empreinte digitale 13054

Claude Debussy
Images, Livre II
III. Poissons d'or

Dana Ciocarlie, piano
Triton 331143

Anton Dvorak
Quintette pour piano et cordes n° 2 en la majeur op. 81
III. Scherzo (Furiant) Molto vivace

Dana Ciocarlie, piano
Quatuor Psophos
Ar Re-Se 20062

Felix Mendelssohn
Sonate pour violoncelle et piano n° 2 en ré majeur op. 58
II. Allegretto scherzando

Sébastien Van Kuijk, violoncelle
Dana Ciocarlie, piano
Intrada 042

Robert Schumann
Novellette op. 21 n° 2 en ré majeur
Dana Ciocarlie, piano
La Prima Volta (à paraître)

Karol Beffa
Etude n° 2 à Dana Ciocarlie
Dana Ciocarlie, piano
Triton 331143

Stromae
Carmen
Stromae, vocal avec accompagnement
Island 37479870

Mily Balakirev
Mélodie géorienne
Marie-Sylvie Behr, mezzo-soprano
Dana Ciocarlie, piano
Integral Classic 221 248

Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :