Samedi 4 juillet 2020
1h 30mn

New York (1918-23), le règne des pianistes, de Rachma' aux rags

Le premier épisode de la série "Années 20, musiques folles" parcourt les quartiers de New York de 1918 à 1923, du Carnegie Hall au rent parties de Harlem en passant par Tin Pan Alley, à travers le regard des pianistes Sergueï Rachmaninov, James P. Johnson et George Gershwin.

New York (1918-23), le règne des pianistes, de Rachma' aux rags
Les gratte-ciels de New York, août 1922, © Getty / L'Illustrazione Italiana, Year XLIX,

tout commence, à la fin de l'année 1918, dans le port de New York...

Novembre 1918, Sergueï Rachmaninov débarque à New York, la veille de l'armistice. Le pianiste russe fuit la révolution bolchévique et bénéficie des largesses de la haute société new-yorkaise. Le fabriquant de piano, Frédéric Steinway, lui un offre un instrument. Un autre admirateur mélomane lui prête un appartement pour qu’il pratique son piano loin des regards curieux dans le lobby des hôtels. Sergueï reçoit toutes sortes de conseils, des recommandations sur les pratiques du showbusiness à New-York. Il a tout en main pour faire une brillante carrière américaine.

Rachmaninov retrouve aussi les musiciens exilés de Russie qui ont convergé comme lui vers la métropole mondiale : Jascha Heifetz et Sergueï Prokofiev. Ces deux derniers ont parcouru le globe dans l’autre sens : en passant par la Sibérie, Vladivostok, le Japon, ils ont navigué sur l’océan Pacifique, atteint San Francisco et enfin, traversé les Etats-Unis pour rejoindre New York.

Clarence Williams
Cake walking babies from home
Clarence Williams' Bleue Five
CD Rhino Records

Serge Rachmaninov
Concerto pour piano et orchestre n°3
Serge Rachmaninov, piano
Orchestre de Philadelphie
Direction : Eugène Ormandy
CD RCA

John Smith
The Star-spangled banner
Orchestre Philharmonique de Los Angeles
Direction : Igor Stravinsky
CD DGG

John Smith
The Star-spangled banner
Arrangement de Serge Rachmaninov
Vladimir Ashkenazy, piano
CD DECCA

"Il fait bien chaud, ici"...                        
"Pas pour les pianistes !"

Tomaso Antonio Vitali
Chaconne pour violon et orgue en sol mineur
Jasha Heifetz, violon
Richard Ellsasser, orgue
CD RCA

Serge Prokofiev
Sonate nº2 en ré mineur op.14 (Andante)
Mikhail Pletnev, piano
CD DGG

Serge Rachmaninov
Prélude en ut dièse mineur opus 3 n°2
Boris Berezovsky, piano
CD Mirare

Spit Spreads Death

La nouvelle vie américaine de Sergueï Rachmaninov est chahutée par un autre événement mondial. La veille des années 1920 a ceci en commun avec notre quotidien de 2020 : une pandémie de grippe dite espagnole touche la côte Est des Etats-Unis. Peu de temps après son arrivée, Sergueï Rachmaninov contracte lui-même le virus.

Les principaux théâtres de Broadway, Carnegie Hall, le Metropolitan Opera restent ouverts, et la soprano Rosa Ponselle, promise à une magnifique carrière, fait ses débuts dans la Force du Destin de Giuseppe Verdi, le 15 novembre 1918, aux côtés d’Enrico Caruso.

Giuseppe Verdi
La Forza del destino : Pace pace mio dio (Acte 4, air de Leonora)
Rosa Ponselle, soprano
Orchestre sous la direction de Rosario Bourdon
CD Naxos

Giuseppe Verdi
La Forza del destino : Solenne in quest'ora (Acte III)
Enrico Caruso, ténor
Orchestre et direction non identifié
CD Pearl

pour 40 roubles au sortir du conservatoire...

Serge Rachmaninov
Prélude en fa dièse mineur op.23 n°1
Boris Berezovsky, piano  
CD Mirare

Serge Rachmaninov
Russian Rag
Jim Europe, piano
CD Saga

ici ni grattes ciel ni grandes salles de concerts...

Rachmaninov sait-il que non loin de là, à quelques rues plus au nord de Manhattan, dans le quartier noir de Harlem, des pianistes de rag reprennent sa musique et lui vouent une immense admiration ?

Quartier de Harlem à New York, au nord de la 110e Rue. C’est ici qu’on entend parmi les meilleurs pianistes du moment. Les samedis soirs, les appartements dotés d’un piano sont ouverts aux « rent parties » : l’entrée est payante, environ 25 cents, ça sent le poulet grillé et le chou cuit, on boit du gin distillé dans des baignoires. Dans les années 20, les new-yorkais de Harlem contournent ainsi les règles de la prohibition. Ces rent parties permettent à leurs organisateurs d’amasser un petit pécule pour payer le loyer. Les danseurs, les jitterbug, y danse le lindy hop, le foxtrot et le charleston.

Et c’est là que se déroulent les joutes de piano les plus passionnantes du monde. Nuit après nuit, James P. Johnson, Wille Smith dit The Lion, Fats Waller, Joe Turner… Une bonne douzaine de grands pianistes se mesurent, se jaugent, se scrutent, se narguent et en rigolent.

James P. Johnson
You've got to be modernistic
James P. Johnson, piano
CD Saga

Eubie Blake
Charleston rag
Eubie Blake, piano
33T CBS

James P. Johnson
Harlem strut
James P. Johnson, piano
CD Chant du Monde

et c'est ainsi que le jazz prend forme, ici, à Harlem...

Difficile de se rendre compte aujourd’hui, de ces joutes pianistiques. Les musiciens n’ont pu graver que des morceaux de 3 minutes maximum, ce qui ne rend pas justice à ces nuits d’improvisation au cours desquelles les pianistes se passent le relais au cours d’un même morceau, le premier s’arrangeant pour moduler dans une tonalité qui mettra en difficulté son successeur. Chacun accélère les tempi, multiplie les situations critiques, improvise sur du ragtime, ajoute des syncopes et des décalages rythmiques, colore son propos de blue notes, répète à l’envie des riffs pour faire monter la température dans la salle enfumée. C’est ainsi le jazz prend forme à Harlem sous le doigt des pianistes… 

Robins Everett
Hard luck blues
Robins Everett, piano
CD Chant du Monde

Willie Smith "The Lion"
Echoes of spring
Willie Smith "The Lion" & his Cubs
CD Rhino Records

Fats Waller
Handful of keys
Fats Waller, piano
33T RCA

Fats Waller
Blue Black Bottom
Fats Waller, piano  
33T RCA

Edythe Baker
Blooie Blooie
Edythe Baker, piano
CD Chant du Monde

Tin Pan Alley Buziness

Dans ces années d’effervescence, des artistes de music-hall affluent du monde entier. Tin Pan Alley, au sud de Time’s Square, concentre alors toute la nouvelle musique de ces Roaring Twenties. C’est là où l’on trouve des magasins de partition et de disque. C’est là qu’Irving Berlin, puis George Gershwin apprennent le métier. Ils sont des “song pluggers” : ils font la promotion des dernières parutions musicales dans le magasin de partitions, sur les scènes de théâtre et de revue, dans les cafés, ils font aussi chanter le public.

Fats Waller
Ain't misbehavin
Bill Bojangles Robinson
CD Saga 

Jerome Kern
Sunny
Interprètes non identifiés
CD Pearl

The Real American Folk Song is a Rag

Gamin des rues du Lower East Side, fils d’immigrés juifs de Saint-Pétersbourg devenu un passionné de piano, le jeune Gershwin est embauché comme démonstrateur de partitions, il s’imprègne de tout ce que New York compte de langages musicaux, depuis le Clavier Bien Tempéré de Jean Sébastien Bach jusqu’aux derniers ragtime de Scott Joplin et de Eubie Blake… en passant par l’opérette française et la chanson napolitaine. Son ambition est d’écrire des chansons, des songs, et il compose, avec son frère, Ira, cet air qui sonne comme un manifeste : "the Real American Folk Song is a Rag" - la vraie chanson du folklore américain est un ragtime

George Gershwin
The Real american folk song
Ella Fitzgerald, voix
Orchestre sous la direction de Nelson Riddle
CD Verve

George Gershwin
Swanee
George Gershwin, piano
CD Nonesuch

Serge Rachmaninov
Concerto pour piano n°2 en ut mineur op.18 (Moderato)
Orchestre de Philadelphie
Serge Rachmaninov, piano
Direction : Leopold Stokowski
33T RCA

George Gershwin
Rhapsodie in blue
George Gershwin, piano
CD Nonesuch

Bibliographie

« Réflexions et souvenirs », Sergueï Rachmaninov, Buchet-Chastel  
« Sergei Rachmaninoff, A Lifetime in Music », Sergei Bertensson, Muriwai Books  
« Les grands violonistes du XXe siècle », Jean-Michel Molkhou, Buchet-Chastel  
« Sergei Prokofiev : Autobiography, Articles, Reminiscences », University Press of the Pacific, Hawaï  
« Le jazz dans tous ses états », Franck Bergerot, Larousse
« L’histoire du jazz, le premier jazz, des origines à 1930 », Gunther Schuller, PUF  
« Ecoutez-moi ça : l’histoire du jazz racontée par ceux qui l’ont faite », Buchet-Chastel  
« George Gershwin », Franck Médioni, Folio biographies  
Archives du New York Times, du Metropolitan Opera et de Carnegie Hall

L'équipe de l'émission :