Allegretto
Programmation musicale
Mardi 29 juin 2021
1h 54mn

Les orchestres en vacances

Avec Kabalevski, Debussy, Respighi, Bach, Gimenez, Wagner, Henri Busser...

Les orchestres en vacances
Groupe de jeunes musiciennes dans un parc, © Getty / Maica

L'Ephéméride : 

  • Les Fées de Wagner sont jouées pour la première fois à Munich le 29 juin 1888. 

Die Feen, les Fées est le premier opéra qu’achève Richard Wagner. En 1833, l’Opéra de Leipzig lui commande un opéra, à ce moment-là il se trouve à Wurzbourg où il officie comme chef de chœur et où il tombe amoureux de l’actrice Minna Planer qui deviendra sa première épouse. Il rédige le livret au tout début de 1833, et compose la musique entre février 1833 et le printemps 1834.
Mais l’ouvrage est refusé.
Grâce à l’intervention de Richard Strauss, et en dépit du veto de Cosima Wagner. « Les Fées » sont jouées pour la première fois à Munich en 1888, alors que Wagner est mort depuis cinq ans.
La création française a lieu en 2009 au théatre du Châtelet avec la soprano Christiane Libor, le ténor William Joyner,… Les Musiciens du Louvre sous la baguette de Marc Minkowski.
Pour son livret, Wagner s’inspire de « La Femme serpent » (1726), une comédie de Carlo Gozzi, qui est aussi l’auteur de « Turandot », dont Puccini a tiré son opéra du même nom, et de « L’Amour des trois oranges » mis en musique par Prokofiev.
C’est l’histoire d’un Prince qui trouve l’amour auprès d’une fée et qui rompt le serment de ne pas la questionner sur ses origines. D’autres fées intriguent pour les séparer, afin que celle-ci reste au royaume enchanté. Le Prince la perd, la retrouve et la libère d’un sortilège en affrontant trois épreuves.
Bien que la musique de Die Feen dénote l'influence des compositeurs de l'époque, on y décèle déjà les caractéristiques de l'opéra wagnérien de la maturité. Le thème fantastique de l'intrigue annonce également des thèmes comme celui de la rédemption qui reviendront dans les opéras plus tardifs du compositeur. 

Des places à gagner :

Les concerts insolites, cafés-rencontres, expositions et autres événements baroques auront lieu chaque jour autour du thème « PATRIMOINE(S) », l’occasion de découvrir cette année l’héritage musical que nous ont légué les musiciens des XVIIème et XVIIIème siècles : leurs œuvres, leurs innovations stylistiques, leurs sens de l’expression artistique, et leurs visions du monde.  
Leur quête de beauté et d’émotion est universelle, et leur langage artistique parle et inspire encore les générations d’aujourd’hui.  
Aux patrimoines musicaux baroques, se mêlera le patrimoine bâti et naturel de la région.  

Nos places sont pour le concert du claveciniste Jean-luc Ho jeudi 8 juillet à 20h à l'Eglise Sainte-Marie-Madeleine Aubry-du-Hainaut, dans les  Variations Goldberg de JS Bach 

Via  Contactez-nous

La chronique : " Les grands Macabres " 

  • Pour retrouver la chronique de Bertrand Dicale :

La Programmation musicale : 

Vladimir Cosma : La Gloire de mon père (film), "Les vacances"
Orchestre de la Suisse Romande
Vladimir Cosma, direction
Largh LARGH 002

Amilcare Ponchielli : La Gioconda, "Danse des heures" (Acte III) - pour orchestre
Orchestre Philharmonique de Vienne
Rudolf Kempe, direction
Testament SBT 1127  

Franz Schubert : Rosemonde princesse de Chypre op 26 D 797, Ballet nº2 en Sol Maj - pour orchestre
Orchestre Philharmonique de Vienne
Rudolf Kempe, direction
Testament SBT 1127  

Wolfgang Amadeus Mozart : Serenaden°13 en Sol Maj K 525 : romance, menuetto-trio
Orchestre Philharmonique de Vienne
Daniel Barenboim, direction 

Déodat de Séverac : En vacances pour piano. 1er recueil " Au château et dans le parc »
Les Petites voisines en visite
Toto déguisé en suisse d'église
Mimi se déguise en marquise
Ronde dans le parc
Ou l'on entend une vieille boite à musique
Aldo Ciccolini, piano
EMI 5723722

Aaron Copland : Concerto pour clarinette, 2. Rather fast
Karl Leister, clarinette
Fritz Helmis, harpe
Horst Gobel, piano
Orchestre Philharmonique de Berlin
Aaron Copland, direction
Testament SBT1516 

Anton Dvorak : Mazurek en mi min op 49 B 89
Anne Sophie Mutter, violon
Orchestre Philharmonique de Berlin
Manfred Honeck, direction
Deutsche Grammophon DGG 479 1060 

Frédéric Chopin : Concerto pour piano n°2 en fa min op 21, 3. Allegro vivace
Clara Haskil, piano
Orchestre National de la Radio Télévision Française
André Cluytens, direction
INA ARCHIVES 

Richard Wagner : Les fées WWV 32
« O hättest du sie nie gesehn » (Acte II)
« All meine letzte Hoffnung sinkt » (Acte II)
« Weh euch Ich bringe nichts » (Acte II)
Tamara Wilson : Soprano (Ada)
Thorsten Grumbel : Basse (Gernot)
Simon Bode : Ténor (Gunther)
Brenda Rae : Soprano (Lora)
Christiane Karg : Soprano (Drolla)
Burkhard Fritz : Ténor (Arindal)
Choeur de l'Opéra de Francfort
Orchestre de l’Opéra de Francfort
Sebastian Weigle, direction
Oehms Classics OC 940 

Claude Debussy / Henri Busser : Petite suite L 71 (65) arrangement pour orchestre
1. En bateau
2. Cortège
3. Menuet
4. Ballet
Orchestre National de la Radiodiffusion Française
Henri Busser, direction
Warner classics 0190295665425/5

Dimitri Kabalevski : From the life of a pioneer op 14, Batteur ; Jeu sportif ; Vacances ; Chanson pionnière ; Marche
Kirsten Johnson, piano
NIMBUS NI6282 0710357628221-1-3

Claude Debussy : 3 images L 122 : 2c. Ibéria, " Le matin d'un jour de fête "
Orchestre de la Suisse Romande
Armin Jordan, direction
Erato 0190295953539/9 

Ottorino Respighi : Les fontaines de Rome P 106, " La fontaine de Trevi à midi "
Orchestre Philharmonique de Londres
Carlo Rizzi, direction
Teldec 9031-76263-2 

Jean Sebastien Bach : Partita pour clavecin n°4 en Ré Maj BWV 828, 3. Courante
Jean Luc Ho, piano
NoMadMusic NMM016D 

Jeronimo Gimenez : La boda de Luis Alonso, Intermezzo
Orchestre Philharmonique de Vienne
Gustavo Dudamel, direction
Deutsche Grammophon 476 4717 

L'équipe de l'émission :