Alla Breve
Magazine
Jeudi 2 janvier 2014
4 min

« As long as breath or bow » de Anthony PATERAS (4/5)

Alla Breve fait entendre cette semaine une nouvelle pièce instrumentale du compositeur australien Anthony Pateras "As long as breath or bow", qui lui a été commandée dans le même temps par l'ensemble Hiatus et la direction de la musique de Radio France pour cette émission.

« As long as breath or bow »  de Anthony PATERAS (4/5)
Anthony Pateras © Traianos Pakioufakis

Cet Alla breve est une commande et création de Radio France, enregistrée le 4 décembre 2013.

Anthony Pateras a une longue pratique de l'électronique et électroacoustique qu'il lui arrive de manipuler en temps réel au concert. Ses compositions associent fréquemment les instruments traditionnels à l'électronique et à l'amplification. A cet égard, "As long as breath or bow " représente une parenthèse ; destinée à être jouée par un ensemble de neuf instrumentistes (deux cuivres, deux vents, deux cordes, un synthétiseur, une voix et la percussion), cette pièce met de côté l'électronique, et pourtant parvient à créer une texture sonore unifiée qui peut évoquer par moments l'électronique musicale.
Le 4ème fragment de cette pièce pensée comme un tout est sans doute le plus animé de tous ; le plus évolutif, bien qu'à aucun moment on ne quitte le jeu sur la matière et la texture, grâce à la fois aux fréquences graves métalliques issues de la percussion et grâce au caractère stratifié de l'improvisation.
Anne Montaron

Quelques lignes sur l’œuvre :
« As long as breath or bow » explore une structure de hauteurs distinctes articulée à travers un système d’improvisation particulier. Les interprètes doivent appliquer 10 règles qui s’accumulent ou se retranchent tout au long de la pièce. Ces règles contiennent des contraintes et des possibilités spécifiques concernant le rythme, le timbre, la dynamique et le temps. Les règles co-existent souvent et les interprètes doivent calculer sur le champ de multiples possibilités avec les matériaux donnés.
Le seul interprète qui est en dehors de ce système de règles est le percussionniste, qui crée derrière l’ensemble une texture constante de résonances à l’aide de métaux, cymbales et gongs captés de très près par des microphones et amplifiés.

l’Ensemble )H(iatus est composé de : Martine Altenburger, violoncelle, Tiziana Bertoncini, violon, Fabrice Charles & Isabelle Duthoit, clarinette, Carl Ludwig Hübsch, tuba, Géraldine Keller, voix, Lê Quan Ninh, percussions, Thomas Lehn, claviers et Angelika Sheridan, flûte

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :