Alla Breve
Magazine
Jeudi 24 octobre 2013
4 min

« Fantaisie en si » pour ensemble et électronique de Françoise Toullec (4/5)

Radio France a commandé à la pianiste - compositrice Françoise Toullec un Alla breve enregistré le 27 septembre 2013 à Radio France. Cette "Fantaisie en si", sur des textes de Fabrice Villard, met à contribution les musiciens de "la Banquise", le quintet de Françoise Toullec.

« Fantaisie en si » pour ensemble et électronique de Françoise Toullec (4/5)
Françoise Toullec © Claudia Solal

Quintet " La Banquise" : Claudia Solal, voix
Françoise Toullec, piano
Louis Michel Marion, contrebasse
Antoine Arlot, saxophone alto - électroacoustique
Michel Deltruc, batterie

la banquise en concert à Vesoul, photo Baptiste Jacquemin
la banquise en concert à Vesoul, photo Baptiste Jacquemin

" La Banquise" en concert à Vesoul, photo Baptiste Jacquemin

L’improvisation est une ligne de force de la "Fantaisie en si" de Françoise Toullec, mais ses cinq "comédies sonores" intègrent aussi une autre forme de fantaisie ; celle qui se dégage des poèmes facétieux de Fabrice Villard. Françoise Toullec apprécie beaucoup l’humour de ce poète - performer et musicien avec qui elle a déjà eu l’occasion de collaborer. Ses poèmes sont à eux seuls déjà une partition et donnent même des idées de forme à la compositrice ! Les instruments du quintet prennent parfois en charge un aspect du texte ; c’est le cas du saxophone dans la quatrième pièce « Tu demandes » …

♫ Tu demandes
Texte de Fabrice Villard écrit par accumulation progressive des mots pour aboutir à une phrase finale longue mais elle même non aboutie, sorte de fin suspensive…

La pièce commence par un solo de saxophone baryton jouant sur les
limites du son instrumental, entre souffle et suffocation, dans un timbre complètement dématérialisé. Le saxophoniste joue le rôle du personnage principal, celui à qui le texte s’adresse.

La pièce se déroule de façon légèrement dramatique comme une saynète, avec personnages et dialogues, une progression d’intensité et de densité des éléments instrumentaux et vocaux

La partie vocale est écrite en une suite quasi dodécaphonique qui sonne comme une chanson, effet dû à la répétition et reprise systématique du texte chanté depuis le début en rajoutant à chaque fois le terme chanté suivant.

Poème graphique :
tu
demandes

tu
demandes
toujours

tu
demandes
toujours
beaucoup

tu
demandes
toujours
beaucoup
trop

tu
demandes
toujours
beaucoup
trop
d’efforts

tu
demandes
toujours
beaucoup
trop
d’efforts
à ton

(encore)

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :