Alla Breve
Magazine
Lundi 21 octobre 2013
4 min

« Fantaisie en si » pour ensemble et électronique de Françoise Toullec (1/5)

Radio France a commandé à la pianiste - compositrice Françoise Toullec un Alla breve enregistré le 27 septembre 2013 à Radio France. Cette "Fantaisie en si", sur des textes de Fabrice Villard, met à contribution les musiciens de "la Banquise", le quintet de Françoise Toullec.

« Fantaisie en si » pour ensemble et électronique de Françoise Toullec (1/5)
Françoise Toullec © Claudia Solal

Quintet " La Banquise " : Claudia Solal, voix
Françoise Toullec, piano
Louis Michel Marion, contrebasse
Antoine Arlot, saxophone alto - électroacoustique
Michel Deltruc, batterie

la banquise en concert à Vesoul, photo Baptiste Jacquemin
la banquise en concert à Vesoul, photo Baptiste Jacquemin

" La Banquise" en concert à Vesoul, photo Baptiste Jacquemin

Françoise Toullec a choisi dans l’oeuvre poétique de Fabrice Villard 5 poèmes très contrastés, à la fois dans leur couleur et leur forme ; certains s’apparentent à la poésie sonore graphique et phonétique, d’autres ont l’esprit de saynètes et nous amènent au théâtre.Tous ont en commun l’humour. Chaque poème a pour point de jaillissement des situations ou des assertions très simples, voire absurdes, des riens ou presque riens… Le premier de ces poèmes s’appelle « Etude minimaliste » : c’est la mise en page et en espace d’un phonème (PA), et d’un seul, qui peu à peu envahit la page…

♫ Etude minimaliste I
D’après la « deuxième étude minimaliste », phonétique, de Fabrice Villard.

Ouverture

Avec une énergie propulsive dont le point culminant se situe à la fin de la pièce, mais qui doit se faire sentir aussi bien dans les intensités pp que dans les forte.

Se crée progressivement une masse à la dynamique ascendante, avec une fin suspensive.

Les sons de l’électronique proviennent à la fois des sons traités préalablement
du saxophone et constituant une matière se déroulant comme une bande son, et des sons du texte préenregistrés à la voix et traités par stretching.

Poème graphique :
pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-
pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-
papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa-papa- papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-papapa-

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :