Alla Breve
Magazine
Vendredi 11 octobre 2013
4 min

Ensemble Skênê, « Jules et la mécanique des souvenirs » (5/5)

« Jules et la mécanique des souvenirs » de Catherine Verhelst et Hervé Tougeron (Ensemble Skênê), d'après « Souvenirs d'enfance et de jeunesse » de Jules Verne et le « Monologue d'Honorine Verne » d'Agnès Marcetteau-Paul

Ensemble Skênê :
Anne-Lise Clément, clarinettes
Akié Kakehi, mezzo-soprano
Delphine Millour, alto
Catherine Verhelst, piano et voix

Avec la participation d'Emmanuelle Riva (voix d'Honorine Verne) et de François Marthouret (voix de Jules Verne)
Enregistré le 18 mai 2011

A l'écoute aujourd'hui : ♫ Monologue d'Honorine Verne
"Cette fois, c'est Madame Verne qui prend la parole et nous dresse un portrait de son époux qu'elle appelle le "grand vulgarisateur". Ce texte n'est pas d'Honorine Verne ; il a été imaginé par la conservatrice du Musée Verne de Nantes, à partir de la correspondance de l'épouse Verne. C'est Emmanuelle Riva qui prête sa voix à celle qui est restée dans l'ombre..."

Catherine Verhelst et Hervé Tougeron

"Jules et la mécanique des souvenirs" ressemble à une exploration sonore et musical, les "Souvenirs d’enfance et de jeunesse" son appareil à remonter le temps.

Dans cet unique texte autobiographique, les épisodes sont brefs et précis comme des instantanés photographiques, Jules Verne y raconte, son rapport intime au territoire d’eau de son enfance: Le fleuve sauvage de la Loire, les trois-mâts, les odeurs d'épices, les langues du monde emplissant les quais du port de Nantes.

Sous la peau du fleuve, "Jules et la mécanique des souvenirs" imagine une mécanique poétique originelle: "Mettre de l’eau partout" tel un liquide amniotique, un décor immobile et perpétuel, le liquide nourricier dont Jules Verne s'est empli pour livrer des "récits extraordinaires" où l'eau, le fleuve, les mers règnent en maîtres.

Enfin dans l’intime de Jules, il y a Honorine Verne "compagne au long cours", refuge des années noires. Elle prendra pour la première fois la parole dans le monologue d’Honorine : Une mise à nu à la fois réaliste et sensible comme on soulève le voile d’une vieille dame.

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :