Alla Breve
Magazine
Vendredi 19 décembre 2014
4 min

« Enluminures » de Guillaume Connesson (5/5)

Le compositeur de la semaine dans Alla Breve est Guillaume Connesson qui a imaginé pour cette émission il y a quinze ans une suite d'orchestre inspirée par l'art de l'enluminure, et créée à la radio par les musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Radio France et Pascal Rophé.

« Enluminures » pour orchestre de Guillaume Connesson
Interprété par l’Orchestre Philharmonique de Radio France
Direction Pascal Rophé
Rediffusion de la création enregistrée en juin 2000

5ème mouvement :
"O nuit,ô ma fille la Nuit, toi qui sais te taire,
ô ma fille au beau manteau.
Toi qui verses le repos et l'oubli.
Toi qui verses le baume,
et le silence,
et l'ombre.
O ma nuit étoilée je t'ai créée la première.
Toi qui endors,
toi qui ensevelis déjà dans une Ombre
éternelle
Toutes mes créatures
les plus inquiètes,
l e cheval fougueux,
la fourmi laborieuse
Et l'homme ce monstre d'inquiétude."

Guillaume Connesson a placé en exergue à sa suite d'orchestres Enluminures le poème de Charles Peguy (ci-dessus) extrait du Porche du Mystère de la Vertu.
A la même époque que cette pièce pour orchestre, Guillaume Connesson était allé puiser déjà dans la poésie de Peguy pour un cycle de mélodies pour voix et orchestre : ses "Lithurgies de l'Ombre".
Le poème qui éclaire les Enluminures deGuillaume Connesson n'est évidemment pas un programme en soi, et la musique de la pièce, traversée par l'idée d'ornements, n'est pas un commentaire de ce poème. En revanche, le caractère de Nocturne de cet Hymne à la Nuit imprègne très nettement le premier et surtout le dernier mouvement des Enluminures.

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :