Alla Breve
Magazine
Lundi 3 novembre 2014
4 min

« A corps » de Stéphane Magnin (1/5)

Le compositeur de la semaine dans Alla Breve est Stéphane Magnin qui a imaginé pour l'Orchestre National de France une suite en cinq mouvements qui s'apparente à une symphonie en miniature : "A Corps".

« A corps » pour orchestre de Stéphane Magnin
Interprété par l’Orchestre National de France
Direction Maxime Tortelier
Commande et création enregistrée le 17 octobre 2014

1er mouvement :
Pour un jeune compositeur, écrire une première pièce symphonique est à la fois un privilège et un pas en avant considérable.
Stéphane Magnin a pu réaliser cette saison un voeu ancien ; celui d'écrire pour les sonorités de l'orchestre, et renouer par là-même avec les couleurs qui ont scellé son tout premier contact sensoriel avec la musique.
Sa suite pour orchestre A corps suggère les sensations physiques éprouvées au contact de l'orchestre symphonique, comme somme d'individus et d'énergies. Dans le premier mouvement de la composition, Stéphane Magnin fait appel à des éléments proprement humains et physiques de notre système biologique, très précisément la respiration.

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :