Dimanche 17 avril 2016
29 min

« Todo Mezclado » de Januibe Tejera (Rediffusion intégrale et portrait)

Pascal Rophé et l'Orchestre Philharmonique de RF sont au coeur de cette émission, avec un Alla Breve composé en 2013 par le jeune Brésilien Januibe Tejera ; une oeuvre pour voix et orchestre inspirée par un poème du poète cubain Nicolas Guillen "Son numero 6".

« Todo Mezclado » de Januibe Tejera (sur un texte de Nicolas Guillén )
Interprété par Julia Knecht, soprano et l'Orchestre Philharmonique de Radio France, sous la direction de Pascal Rophé.
Rediffusion de la création enregistrée le 19 décembre 2013 à Radio-France

Rediffusion intégrale et portrait :
Les Alla Breve ont été ces derniers temps très italiens, car conçus en miroir à l'édition 2016 du festival Présences qui a mis à l'honneur la création italienne. Cette semaine, changement de paysage avec une musique qui doit une grande partie de son inspiration à la musique populaire cubaine et à la littéraure de ce pays : Todo Mezclado, de Januibe Tejera, compositeur né au Brésil en 1979.

La pratique instrumentale est au cœur de l'activité de Januibe Tejera, venu à la musique spontanément, par la tradition musicale brésilienne. La partition pour voix et orchestre qu'il nous fait découvrir cette semaine est une synthèse frappante des musiques qui l'habitent :

  • la musique écrite qu'il a approchée au cours de son apprentissage au CNSMdP dans la classe de Gérard Pesson et aujourd'hui à l'IRCAM
  • la musique traditionnelle à laquelle il est venu très jeune en la jouant et en l'écoutant. En choisissant la poésie incantatoire et rythmée du Cubain Nicolas Guillen pour ses cinq mélodies pour voix et orchestre, Januibe Tejera a dû fouiller dans sa mémoire : il y a retrouvé d'anciennes rumbas cubaines...
    "Todo Mezclado " ("tout est mélangé "), c'est le titre de cette composition en 5 mouvements ; 5 tableaux qui suivent le déroulement sur 5 strophes d'un poème de Nicolas Guillen, poète et activiste cubain qui a connu l'exil dans les années 1950. Ce poème sur le thème du métissage et de la miscigénation "Son numero seis " est chanté par la jeune soprano Julia Knecht que Januibe Tejera a découverte en dirigeant une version de concert d'une messe de Dvorak.
    La poésie de Guillen ne pouvait qu'entrer en résonnance avec le parcours propre à Januibe Tejera : sa sensibilisation précoce aux enjeux politiques de son pays, le Brésil, et à la menace des libertés individuelles.

Après cette création radiophonique, Todo Mezclado a fait du chemin !
La pièce a voyagé jusqu'au Brésil. Elle a été créée au concert par une chanteuse brésilienne et l'orchestre symphonique de Porto Alegre.
Todo Mezclado a ouvert dans la musique de Januibe Tejera un nouveau chapitre marqué par l'influence des musiques de tradition orale et l'importance de la danse. Ces deux aspects occupent aujourd'hui beaucoup l'esprit du compositeur.
La danse est par exemple au coeur d'un cycle de compositions baptisé Trois fois silence mené à bien lors de la résidence du compositeur à la Casa Velasquez en Espagne en 2014.
Autre projet conçu dans le cadre exceptionnel de cette résidence : Flashforward II pour ensemble et électronique, créée en 2015 au Festival Présences à Paris (Ensemble TM+ et GRM).

Programmation supplémentaire :
Toutes les oeuvres sont de Januibe Tejera, et sont non commercialisées.

"L'Utopie de la toupie"
Remi Durupt, Percussion
Mayu Sato, Flûte

Tremble"
Pierre Cussac, Accordéon

"Nterrfeenzia"
Orchestre du Conservatoire de Paris
Januibe Tejera, Electronique
Direction, Pierre André Valade

"Descricao de um objeto em meio a penumbra"
Orchestre du Conservatoire de Paris
Direction Jean-Phillipe Wurtz

"Trois fois silence"
Jean-Luc Plouvier / piano, Tom Pauwels / guitare électrique
& Michael Schmidt / f lûte

"Flashforward II" pour ensemble et électronique
Ensemble TM+, dir. Laurent Cuniot, et GRM
Festival présences, février 2015

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :