Alla Breve : l'intégrale
Magazine
Dimanche 15 novembre 2015
30 min

« Thirty Two » for Piano de Stuart MacRae (Diffusion intégrale)

Le compositeur de la semaine dans Alla Breve est l'Ecossais Stuart Mac Rae. Pour le pianiste surdoué Jay Gottlieb et pour cette émission, il a composé en 2002 à la faveur d'un séjour en France une série de miniatures qui joue jusqu'au bout le jeu de fragmentation, et comprend 32 fragments ; c'est Thirty-Two !

« Thirty Two » for Piano de Stuart MacRae (Diffusion intégrale)
Stuart Mac Rae et Jay Gottlieb

« Thirty Two » for Piano de Stuart MacRae
Par Jay Gottlieb, piano
Rediffusion d’une commande et création de 2002

Diffusion intégrale et portrait
Il est écossais, mais a fait il y a treize ans un séjour d'un an à Paris, pour le plaisir de l'expérience. Il avait tout juste 25 ans !
A cette époque, le compositeur en herbe est déjà remarqué au Royaume Uni. Il a déjà reçu des commandes de la BBC et du London Sinfonietta. A vingt-trois ans, il est même compositeur associé de l'Orchestre Symphonique de la BBC en Ecosse. Stuart Mac Rae est très précoce !
En France, il assiste à des concerts du pianiste Jay Gottlieb, et l'idée de lui commander un Alla Breve pour piano solo s'impose très vite... Ceci étant, quand on regarde aujourd'hui le catalogue d'œuvres de Stuart Mac Rae, très riche par ailleurs, on s'aperçoit que le piano seul l'a finalement peu inspiré.
C'est pourtant son instrument...
Stuart MacRae est un littéraire. Son abondante musique vocale (quatre opéras) le montre, et aussi, bien souvent, les titres de ses pièces. Le titre de la musique qu'il a imaginée pour les programmes de France Musique il y a treize ans est, lui, tout sauf poétique, et renvoie plutôt aux mathématiques, c'est Thirty Two.
Enigme, énigme...
En réalité, le compositeur a poussé jusqu'à l'extrême le jeu de fragmentations de nos Alla Breve.
Cinq mouvements de 2 minutes, ça ne suffisait pas pour Stuart MacRae : il a conçu la totalité comme une succession de 32 fragments, et pourtant, il ne perd pas ses auditeurs en route, car ces fragments sont reliés entre eux par le jeu sur la texture : c'est le point unificateur.
Texture dense et touffue dans le premier Mouvement.
Texture plus aérée et trouée de silences dans le deuxième.
Texture en forme de Moto Perpetuo dans le troisième, alors que le 4ème mouvement est un moment de repos, de méditation, et que pour refermer la suite, l'imagination de Stuart MacRae s'est faite subitement joueuse avec un cinquième mouvement aux allures de scherzo.

La musique de Stuart MacRae a beaucoup voyagé depuis cette œuvre de jeunesse. Le moment est venu d'entrer dans l'atelier du compositeur et d'évoquer les œuvres récentes.
Depuis quelques années, la musique de scène l'occupe beaucoup !
Il vient par exemple de mettre la dernière main à son quatrième opéra : " Devil inside" sur un livret de Louise Welsh, qui sera créé à Glasgow en janvier 2016.
Dante, Louise Welsh, Ted Hughes, Simon Armitage... La littérature est aujourd'hui inséparable de l'univers compositionnel de Stuart MacRae.

Musiques additionnelles :
Stuart Mac Rae
Interact for trumpet and ensemble
par le London Sinfonietta, John Wallace
Dir HK Gruber
CD LONDON SINFONIETTA

Stuart Mac Rae
Unity for cello and piano
par Danjulo Ishizaka et Martin Helmchen
Pas de références commerciales

Elliott Carter
Night Phantasies
par Pierre-Laurent Aimard
CD Warner Classics

Stuart Mac Rae
Gravity for orchestra
BBC Scottish Symphony Orchestra
Dir Donald Runnicles
Pas de références commerciales

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :