Dimanche 24 janvier 2016
30 min

« Psychedelic » de Lucas Fagin (Diffusion intégrale et portrait)

Le compositeur de la semaine dans Alla Breve est encore argentin ! Il vit en France depuis une dizaine d'années et sa musique a déjà été jouée par de nombreux ensembles en France. Ce compositeur c'est Lucas Fagin. Pour nos Alla Breve il a imaginé une suite pour 7 musiciens très psychédélique et très électrique, taillée sur mesure pour l'Ensemble CAIRN.

« Psychedelic » pour ensemble instrumental de Lucas Fagin
Interprété par lEnsemble Cairn
Sous la direction Guillaume Bourgogne
Commande et Création enregistrée le 23 décembre 2015

Diffusion intégrale et portrait
Un compositeur argentin de plus dans nos Alla Breve de la saison ; Lucas Fagin !
Il vit en France depuis une dizaine d’années et sa musique a déjà été jouée par de nombreux ensembles de notre scène musicale.
La ferveur avec laquelle il envisage sa mission de compositeur, celle de « transformer le monde », n’est pas une figure de style : c’est sincère et cela s’entend !
Parmi les interprètes engagés qui ont à cœur de faire connaître sa musique figure le chef d’orchestre Guillaume Bourgogne qu’il a retrouvé à Radio France en décembre pour la création de sa toute dernière œuvre : Psychedelic pour sept musiciens, ici les musiciens de l’Ensemble Cairn.
Très souvent, les compositeurs choisissent a posteriori le titre d’une pièce nouvelle. Cela ne s’est pas passé comme ça pour Psychedelic, pour la bonne raison que Lucas Fagin a pensé la matière sonore de cette pièce en relation à deux musiques préexistantes : le concerto de chambre de György Ligeti et On the Run, la chanson des Pink Floyd : deux sources d’inspiration qui ont en commun leur couleur hypnotique et psychédélique.
Autre source d’inspiration, les tableaux eux aussi hypnotiques de Victor Vasarelli, le peintre hongrois.
D’un tableau à l’autre de la suite imaginée en miroir (mouvements impairs et pairs se répondant), Psychedelic saisit nos oreilles par une pâte sonore qui résulte de l’instrumentarium convoqué par la pièce : deux instruments électriques, la guitare et le clavier, une percussion importante et originale, la clarinette, la trompette, et deux instruments à cordes, le violon et la contrebasse.

Comme chaque dimanche, l’émission portrait nous fait entrer dans l’atelier du compositeur.
Lucas Fagin évoque son artisanat, les instruments qu’il aime avoir sous les doigts en composant, ses deux claviers (il est pianiste de formation), sa passion pour l’électronique musicale et ses projets : une pièce justement pour le GRM, qui sera créée en 2017 et une composition pour orchestre, mais un orchestre spatialisé !

Programmation additionnelle :
György Ligeti
Concerto de Chambre
Ensemble Intercontemporaine, dir. P Boulez
label : Montaigne

Pink Floyd
On the Run / The Darkside of the moon
Waters Roger / Gilmour David
label : EMI

Lucas Fagin
Arquetipo, pour 34 musiciens
Par l'Orchestre de Lauréats du Conservatoire de Paris
Zsolt Nagy, direction

Space Junk, pour 22 cordes spatialisées
Par l'Ensemble Le Balcon
Maxime Pascale, direction

Austral, pour piano
Par Kenichi Nakagawa, piano

Lanterna Magica, pour six musiciens
Par l'Ensemble Intercontemporain

Phisiological Mechanics Fantasy, pièce électroacoustique

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :