Alla Breve : l'intégrale
Magazine
Dimanche 21 juillet 2013
19 min

"Posibles Inmersiones" de Juan Camillo Hernandez Sanchez

« Posibles Inmersiones » pour quatuor de saxophones, de Juan Camillo Hernandez Sanchez, interprété par les musiciens du Quatuor Neva Enregistré à Radio-France le 20 avril 2012 - rediffusion

Juan Camillo Hernandez Sanchez
Né à Bogota, Colombie, en 1982. Il étudie la composition sous l'orientation de Harold Vasquez, Marco Suarez, Jean-Luc Hervé, Philippe Leroux et José Manuel Lopez Lopez. Parallèlement, il suis la formation "Sound based composition" au Centre de Création Musicale Ianis Xenakis.

En 2010 il obtient un Master au CNSM de Paris où il a étudié la composition avec Stefano Gervasoni et Luis Naon, les nouvelles technologies avec Tom Mays, Yan Maresz et Yann Geslin ainsi que l'analyse avec Claude Ledoux et l'orchestration avec Marc-André Dalbavie. Il participe à la session de composition de la Fondation Royaumont sous l'orientation de Brian Fernethough et Luca Francesconi et en 2011 suit les conseils de Beat Furrer, Pierluigi Billone et Peter Ablinger à l'académie Impuls à Graz.

Il a obtenu le prix national de composition du Ministère de la Culture de Colombie en 2001 et le troisième prix au concours de la triennale de musique de Cologne en 2010. Ses Å“uvres ont été interprétées en plusieurs pays tels que la France (Festival MUSICA, forum SIMC), l'Allemagne (ZKM), le Mexique, le Brésil, la Colombie, le Chili, les États-Unis entre autres. Des ensembles tels que l'ensemble Cairn, L'instant donné, L'ensemble Abstraï, Le balcon et le KNM de Berlin ont joué ses pièces. Parmi d'autres projets interdisciplinaires, il a participé aux "Grands Ateliers" de la Fondation Royaumont pour aboutir, à la création du spectacle Les voies aériennes en collaboration avec le cinéaste/plastitien Mickael Kummer.

Sa musique cherche à développer les liens entre les traditions musicales populaires et académiques, en essayant de questionner l'oralité et l'écriture. Dans sa musique, la répétition est un élément structurel qui se dissout par la manipulation indépendante des paramètres du son. La forme est souvent fragmentée afin de jouer avec la mémoire et la supposition de l'auditeur et de donner une liberté de l'écoute.

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :