Dimanche 27 avril 2014
30 min

« Jardines con palmera » de Javier Alvarez (Diffusion intégrale)

Alla Breve va vous faire entendre toute cette semaine la suite pour percussions et orchestre d'un compositeur mexicain aujourd'hui actif à Merida dans l'état du Yucatan : "Jardines con Palmera".

A NOTER / Dans la nuit du 21 au 22 avril 2014, entre 1h et 3h, France musique s'est associé à la Tribune Internationale des Compositeurs 2013 (T.I.C.) avec la diffusion de quelques pépites révélées par Anne Montaron, lors de ce grand rendez-vous annuel autour de la création musicale A découvrir en réécoute sur ce lien.
« Jardines con palmera » pour percussion et orchestre de Javier Alvarez
par Florent Jodelet, percussion
et l’Orchestre National de France, sous la direction de Didier Benetti
Enregistré le 22 mai 2012 à Paris

"Jardines con palmera " est l'évocation musicale de 5 jardins luxuriants du Mexique :
- Le jardin du Totem de bois (Jardin de la estela de madera)
- Le jardin du songe de Magalie (Jardin del Sueno de Magali)
- Le jardin du coeur de métal (Jardin del corazon de metal)
- Le jardin qui regarde vers le sud (Jardin que mira al sur)
- Le Jardin des yeux de miel (Jardin de los ojos de miel)

Diffusion intégrale :
Javier Alvarez est né à Mexico au milieu des années 50.
Il a été pendant plus de 20 ans très actif en Angleterre, à la fois comme compositeur et comme pédagogue. Javier Alvarez vit aujourd'hui dans la ville de Merida dans l'état de Yucatan, au Sud-Est du Mexique. C'est pour Florent Jodelet, (interprète de notre générique d'émission une composition de Daniel Terruggi) que le compositeur Javier Alvarez a imaginé en 2012 sa pièce concertante pour percussion et orchestre "Jardines con Palmera ".
Ces jardins sonores ont leur correspondance vivante dans la nature qui entoure les villes mexicaines ; les jardins du Sud-Est du Mexique, luxuriants et pleins de vie.
L'exubérance, la vitalité de ces jardins ont inspiré à Javier Alvarez une musique elle aussi exubérante et contrastée, traversée par l'esprit de la musique populaire mexicaine et la danse.
Chacun des Cinq jardins a sa couleur propre, mis en valeur par une famille de percussions spécifique :

  • le « cajon perunao » pour le "Jardin du Totem de bois " (Jardin de la estela de madera )
  • le « steelpan » pour le "Jardin du songe de Magalie " (Jardin del sueno de Magali )
  • le « steeplan » encore, mais dans des modes de jeu moins habituels, dans le "Jardin du coeurde métal " (Jardin del corazon de metal )
  • les « berimbaos » pour le "Jardin qui regarde vers le sud " (Jardin que mira al sur )
    &
  • les « guiros » enfin dans le "Jardin des yeux de miel " (Jardin de los ojos de miel )

Javier Alvarez a composé cette suite concertante pour un interprète qu'il connaît très bien : Florent Jodelet. Le compositeur et le soliste de cette suite de pièces ont en commun le goût pour les percussions très simples, de type artisanal.

PROGRAMMATION MUSICALE :
Toutes les oeuvres sont de Javier Alvarez (pas de références commerciales)
ξ Nocturno par le Cuarteto de Percusiones de Mexico et l’Ensemble Tambuco
ξ Geometria Foliada, De mis dias en el campo, par le Cuarteto White et l’Orquestra Sinfonica de Mineria, sous la dir de Jose Arean
ξ Papalotl par Philip Mead et Javier Alvarez
ξ Dias Como sombra pour voix mixtes et quatuor de percussions, par l’Ensemble Tambuco et l’Octeto vocal Contemporaneo, sous la dir de Ernesto Garcia Velazco
ξ Metal de Corazones pour double ensemble, par l’ensemble TM+, l’Ensemble Tambuco, sous la dir de Lurent Cuniot.

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :