Alla Breve : l'intégrale
Magazine
Dimanche 3 janvier 2016
30 min

« Infiniti Relativi » de Lorenzo Pagliei (Diffusion intégrale et portrait)

Le compositeur de la semaine dans Alla Breve est Lorenzo Pagliei, musicien d'origine italienne aujourd'hui installé à Paris. Pour nos Alla Breve, il a imaginé une suite de miniatures pour orchestre qui jouent sur la perception du temps et qu'il a baptisées "Infiniti Relativi".

« Infiniti Relativi » pour orchestre de Lorenzo Pagliei
Interprété par l'Orchestre Philharmonique de Radio-France
Direction de Jean Deroyer
Rediffusion de la création enregistrée le 22 avril 2013

Diffusion intégrale et portrait
Lorenzo Pagliei, musicien italien, est aujourd’hui installé à paris. Il enseigne la composition électroacoustique dans un conservatoire en Italie et à l’IRCAM à paris.
Il a donc l’habitude de s’exprimer sur le métier de compositeur et sur la gestation des œuvres à venir.
En exergue à cette émission, nous l’écoutons évoquer la nécessité de la beauté des idées musicales, celles qui font naître les œuvres.
C’est la recherche sur la synthèse sonore notamment qui a conduit Lorenzo Pagliei jusqu’à Paris il y a dix ans et plus précisément jusqu’à l’IRCAM où il a passé beaucoup de temps, penché sur les ordinateurs et les logiciels.
Mais Lorenzo Pagliei n’est pas qu’un chercheur et un compositeur de studio. Le rapport physique à l’instrument est quelque chose qu’il a conservé en improvisant quotidiennement au piano, son instrument. Et puis Lorenzo Pagliei est très heureux lorsqu’une nouvelle œuvre lui donne l’occasion de travailler main dans la main avec des musiciens.
En avril 2013, il s’est retrouvé face à tout un orchestre, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, et le chef d’orchestre Jean Deroyer. Ensemble, ils ont créé sa suite en cinq mouvements Infiniti Relativi ; une musique au caractère hypnotique qui joue sur les contraintes de temps et de forme de nos Alla Breve. Une musique sans cesse changeante, qui donne l’impression d’une spirale ou d’une boucle, comme si elle tournait sur elle-même.
C’est une peu la marque de fabrique de la musique de Lorenzo Pagliei. On y retrouve son attachement à une perception courbe du temps.

Infiniti Relativi n’a jamais été donné au concert après sa création sur nos ondes, en revanche une autre pièce de Lorenzo Pagliei, très originale, a trouvé son public au Centre Pompidou à Paris en juin 2013 : Voir - Toucher pour trois instruments d’un type nouveau, trois Geecos (Gestual Controled Surfaces), un kinect (ou console de jeu) et synthèse de son en temps réel. Cette pièce a été pour Lorenzo Pagliei un point d’aboutissement de plusieurs années de recherche sur la synthèse sonore. Elle est née à la fois du désir de concilier la spontanéité du geste des musiciens et de l’utopie de donner chair, corps et humanité aux sons électroniques.
Tout un programme !

Programmation additionnelle :
Lorenzo Pagliei

Free floating clouds
Ensemble Divertimento
Dirigé par Andrea Panieri
Pas de références commerciales

Lorenzo Pagliei
Artefatto 2
par Lorenzo Pagliei et Daniel Ciampolini
Pas de références commerciales

Lorenzo Pagliei
Artefatto 4
Par Lorenzo Pagliei
Pas de références commerciales

Lorenzo Pagliei
Invisibles 4
Par Lorenzo Pagliei
Pas de références commerciales

Lorenzo Pagliei
Voir toucher
par Daniel Ciampolini, Benoît Maurin, Gianny Pizzolato, Pierre-Olivier Schmitt, Lorenzo Pagliei et Lorenzo Bianchi
Pas de références commerciales

Lorenzo Pagliei
Alma
Par Francesco Dillon, Orchestra Regionale della Toscana, Francesco Lanzillota
Pas de références commerciales

Lorenzo Pagliei
Uno / Courbes
par Lorenzo Pagliei
Pas de références commerciales

Gérard Grisey
Noir de l'Etoile
Par les Percussions de Strasbourg
Ref CD ACCORD 4761052

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :