Samedi 18 février 2017
30 min

" ... et j'ai perçu ce vol étrange " pour violoncelle de Nuria Giménez-Comas (Intégrale de l'oeuvre et portrait)

Notre Alla Breve de la semaine bat au pouls du Festival Présences, c'est une nouvelle pièce pour violoncelle de Nuria Gimenez Comas baptisée "... et j'ai perçu ce vol étrange..."

" ... et j'ai perçu ce vol étrange " pour violoncelle de Nuria Giménez-Comas (Intégrale de l'oeuvre et portrait)
Nuria Gimenez-Comas et Anssi Karttunen
  • En écho au Festival Présences 2017 (3)

« … et j’ai perçu ce vol étrange » pour violoncelle de Nuria Giménez-Comas
*Interprété par *Anssi Karttunen
*Création enregistrée le 25 janvier 2017
(A été donné en création mondiale au Festival
Présences 2017* de Radio France le 11 février)

Nuria Gimenez Comas fait partie des jeunes compositeurs mis à l'honneur lors de la 27ème édition du Festival Présences. Elle a été remarquée et encouragée par la compositrice finlandaise Kaija Saariaho.

Nuria Gimenez Comas est pianiste, et la pratique instrumentale a beaucoup compté pour elle, mais elle s'est intéressée très vite à la composition et au dessin. D'ailleurs l'univers des sons, elle commence par le dessiner, avant même d'écrire la notation musicale...Pour cette émission et pour le festival Présences, elle a imaginé une pièce en cinq mouvements qui ressemble à un voyage dans les sonorités du violoncelle. Grâce à Kaija Saariaho dont elle suivait une masterclass, elle a pu rencontrer le violoncelliste Anssi Karttunen. Elle a été fascinée par son jeu, son incroyable contrôle de l'archet. Elle lui a envoyé sa musique, puis ils se sont rencontrés plusieurs fois. De ces étapes est née la pièce qui est jouée ce soir d'un seul souffle et qui a été créée en public samedi dernier. Au commencement de ...Et j'ai perçu ce vol étrange... il y a donc le jeu d'un violoncelliste particulier, et l 'envie de voyager dans les possibilités sonores du violoncelle, instrument que Nuria Gimenez Comas avait déjà exploré grâce à la violoncelliste Marie Ythier dans une pièce baptisée La Naissance des mots, et qui faisait intervenir l'électronique.

Toute pièce solo est un moment intense vécu de part et d'autre par l'interprète et le compositeur. Anssi Karttunen est tout sauf un débutant en la matière. C'est l'un des musiciens d'aujourd'hui les plus engagés dans la création. Son expérience nous éclaire sur le moment de gestation de l'interprétation ; cette longue période où interprète et compositeur dialoguent, proposent, interrogent... Pour lui, une pièce de dix minutes est tout autant un défi qu'une pièce de plus grande envergure. Il faut être dans chaque son, chaque geste intensément !

Dans cette émission son témoignage se glisse dans les propos de la compositrice : c'est un portrait à deux voix !

Projets : la compositrice Nuria Gimenez Comas travaille en ce moment sur une composition dramatique sur des textes de Laure Gauthier : une musique de studio qui va mettre à contribution l'IRCAM et le GRAME (Centre National de Création Musicale de Lyon).

Programme :

Kaija Saariaho , Mirage par Freund Pia, Hakkila Tuija, Karttunen Anssi (Ondine)

Nuria Gimenez Comas :
« Hyle. Les Géants de Vico » (2013-14) pour quatuor et électronique. Créée le 28 septembre 2014 à Royaumont par le quatuor Diotima.
« Recovery Zones » (2012) pour orchestre et électronique, créée le 6 octobre 2012 par l'Orchestre de l'HEMGE sous la direction de Nicolas Chalvin.
« Red harsh » (2013) pour violon et électronique, créée le 13 avril 2013 à l'IRCAM de Paris par Constance Ronzatti
« L'ombre du rêve » (2011) 12 minutes, pour ensemble de 12 instruments et électronique, créée le 7 de mai 2011 pour l'ensemble de l'HEM de Genève, à la Grande Salle.
« Modulations mécaniques » (2015-2016) pour quatuor et électronique, commande de l'Ensemble Proxima Centauri Ensemble. Création au Rocher de Palmer (Bordeaux)
« Pour apaiser le vent et les vagues » (2015) pour quintette, commande de l' Ensemble Espai Sonor, enregistrement du concert à Seville.

L'équipe de l'émission :