Dimanche 21 décembre 2014
30 min

« Enluminures » de Guillaume Connesson (Diffusion intégrale)

Le compositeur de la semaine dans Alla Breve est Guillaume Connesson qui a imaginé pour cette émission il y a quinze ans une suite d'orchestre inspirée par l'art de l'enluminure, et créée à la radio par les musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Radio France et Pascal Rophé.

« Enluminures » pour orchestre de Guillaume Connesson
Interprété par l’Orchestre Philharmonique de Radio France
Direction Pascal Rophé
Rediffusion de la création enregistrée en juin 2000

Diffusion intégrale :
Guillaume Connesson
compose très volontiers pour l'orchestre. C'est, de loin, la matière sonore dont il se sent le plus proche. C'est justement vers l'orchestre que Guillaume Connesson s'est tourné il y a quinze ans aujourd'hui lorsqu'il s'est vu confier l'écriture d'une suite de miniatures taillées sur mesure pour nos Alla Breve. En quinze ans, la musique de Guillaume Connesson a bien évidemment évolué. S'il faut trouver une soeur jumelle à cette suite d'orchestre intitulée Enluminures et créée à l'époque par l'Orchestre Philharmonique de Radio France, c'est du côté de Super Nova, imaginée en 1997 pour l'Orchestre Philharmonique de Montpellier...

En exergue à cette pièce ornementale dans laquelle la composition est venue se confondre avec son sujet : l'enluminure médiévale, Guillaume Connesson avait placé quelques vers de Charles Péguy, extraite du Porche du Mystère de la deuxième Vertu.

"O nuit,ô ma fille la Nuit, toi qui sais te taire,
ô ma fille au beau manteau.
Toi qui verses le repos et l'oubli.
Toi qui verses le baume,
et le silence,
et l'ombre.
O ma nuit étoilée je t'ai créée la première.
Toi qui endors,
toi qui ensevelis déjà dans une Ombre
éternelle
Toutes mes créatures
les plus inquiètes,
l e cheval fougueux,
la fourmi laborieuse
Et l'homme ce monstre d'inquiétude."

L'orchestre n'a pas cessé d'occuper Guillaume Connesson depuis cette page de 2000. Le compositeur ne peut s'empêcher de porter un regard critique sur la partition d'Enluminures. C'est selon lui un point limite de son écriture orchestrale; à cause de son caractère ornemental, voire "surchargé", et de sa complexité d'écriture - "sa cérébralité".
Invité d'Arnaud Merlin il y a quelques semaines dans le Magazine de la Contemporaine, Guillaume Connesson a évoqué la sortie récente d'un disque réalisé avec l'Orchestre Philharmonique de Montecarlo et qui réunit son Concerto pour violoncelle et son tout premier ballet, Lucifer. C'est Guillaume Connesson lui-même qui a écrit le livret de ce ballet : il a cédé ce faisant pleinement à la fascination qu'exerce sur lui ce personnage ambivalent.
Féru de littérature et de théâtre, Guillaume Connesson va bientôt réaliser un grand rêve : celui d 'écrire son premier opéra. Il s'agit d'une commande de l'Opéra de Bordeaux pour laquelle Guillaume Connesson a retenu un livret d'Olivier Bleys. Pour cette nouvelle composition; Guillaume Connesson a décidé d'aller à contre-courant, en composant un opéra bouffe.

Programmation additionnelle :
"Jurassik Trip " de Guillaume Connesson, par le quatuor Parisii, Ref RCA 82876662722
"Concerto pour violoncelle : Paradisiaque" et "Lucifer Ballet : Le couronnement du porteur de lumière " de Guillaume Connesson, par Jérôme Pernoo et l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, sous la Dir de JC Spinosi, Ref DGG 4811166
"Liturgies de l'ombre et de l'espérance " de Guillaume Connesson et Charles Peguy, par Catherine Dubosc et l'Orchestre National des Pays de Loire, sous la dir de Hubert soudan (pas de références commerciales)
"Techno Parade pour flûte clarinette et piano" de Guillaume Connesson, par Mathieu Dufour, Paul Meyer et Eric Le Sage, Ref RCA 82876662722
"Les Noces de Figaro" de Mozart, par L'Orchestre Philharmonique de Vienne, sous la dir de Erich Kleiber, Ref DECCA 4173152
"Aleph" de Guillaume Connesson par le Royal Scottish National Orchestra, sous la dir de Stéphane Denève, Ref CHANDOS 5076

Ailleurs sur le web

Les invités :
L'équipe de l'émission :