Samedi 13 mai 2017
30 min

" De la ligne à la peau " pour orchestre de Matthieu Lemennicier (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)

Notre feuilleton de la semaine se fait main dans la main avec l’Orchestre National d’Ile de France et son concours de composition Ile de Création. Le lauréat de l’édition 2017 est Matthieu Lemennicier.

" De la ligne à la peau " pour orchestre de Matthieu Lemennicier (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)
Matthieu Lemennicier enregistré par notre réalisatrice Françoise Cordey, avec des élèves du lycée Rosa Parks de Montgeron, © Anne Montaron
logo Ile de Créations
logo Ile de Créations

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Il était une fois un concours de composition ouvert aux jeunes compositeurs de toutes nationalités actifs en France : Ile de Création
Il était une fois des lycéens de la région parisienne (le Lycée Rosa Parks de Montgeron) à qui il a été donné de découvrir de l’intérieur un concours de ce type, en assistant à la finale du concours, en rencontrant chacun des candidats et en votant même pour leur coup de coeur (ils ont voté pour Jules Matton et sa pièce Siddhartha)…

Il était une fois un lauréat, Matthieu Lemennicier, distingué par le jury, et qui a eu la chance d’entendre sa pièce jouée à la Philharmonie de Paris le 5 mai lors d’un concert de l’ONDIF.
Il était une fois une émission de radio, Alla Breve, qui se fait l’écho de toutes ces étapes.

Cette semaine ce sont les lycéens de seconde qui sont les interviewers ! Merci aux élèves de la classe de seconde du Lycée Rosa Parks, et à leur professeur de musique, Mme Parinello !

Et bravo aussi à Cyril Molesti, le "perdant" de ce concours, pour son évocation courageuse et sensible du thème de cette édition !

Pour les musiciens de l’ONDIF, Matthieu Lemennicier a imaginé une partition qui répondait à deux principes clefs :

  • - les règles du jeu de nos Alla Breve, autrement dit le découpage en cinq mouvements de deux minutes chacun

    - et le thème l’Histoire des migrants, imposé par le concours.

    Matthieu Lemennicier a respecté à sa façon ses deux principes.

    Par exemple, l’actualité de l’afflux des réfugiés a beau le toucher en tant que citoyen, il a contourné l’obstacle quand il s’est agi d’en faire une matière musicale …

    Il nous dit comment il a pensé sa suite symphonique De la Ligne à la Peau.

    De la migration, il est passé plutôt à l’idée du mouvement, du voyage, du déplacement d’un humain (lui, nous ?), carte en main...

    Le titre de cette pièce montre d’ailleurs très bien la distance prise par le compositeur par rapport au thème proposé par le concours.

    Ce titre, c’est le premier vers d’un poème de quelques lignes du compositeur lui-même, intégré à sa partition sous forme d’exergue.

Au moment de composer sa pièce, Matthieu Lemennicier s’est imaginé « Carte dans les mains, et mains au vent du désert, au froid des nuits humides. Carte dans la tête, écartant les mains qui s’accrochent aux frontières du papier grillagé ».

De la Ligne à la Peau a été enregistré pour nos Alla Breve le 27 avril, sans public, ce qui a permis à l’orchestre d’entrer une deuxième fois dans la pièce et de se préparer à la version publique du 5 mai. Lors de ce concert, la musique de Matthieu Lemennicier côtoyait celle de Beethoven, Kodaly et celle du oudiste et chanteur libanais Marcel Khalifé, qui avait arrangé pour orchestre à cette occasion quelques pièces de son répertoire.
Une découverte pour Matthieu Lemennicier, qui aime les rencontres entre différents styles de musique et travaille aujourd’hui sur un projet autour du flamenco.

Matthieu Lemennicier est guitariste et il enseigne la guitare. Il a formé avec le violoncelliste Lise Péchenart un duo baptisé Albaicin. Il est aussi membre d’un collectif lyonnais Le Grand Sbam qui regroupe compositeurs et interprètes...

Musiques additionnelles

de Matthieu Lemennicier :

Puis l'éclat de la lame (extrait)
violoncelle : Lise Péchenart

Danse imaginaire – pour la folle danseuse (extrait)
violon : Suzanne Péchenart - violoncelle : Lise Péchenart

Cinq émergences de l'En-Delà
Orchestre National d'Île de France - direction : Jean Deroyer
Duo Albacin (Lise Péchenart, violoncelle et Matthieu Lemennicier, guitare)

Asturiana extraite de la suite espagnole de Joaquin Nin, transcrite pour guitare par Konrad Ragossnig.
Duo Albacin (Lise Péchenart, violoncelle et Matthieu Lemennicier, guitare)

d'un compositeur du Grand Sbam (Lyon) :

Antoine Arnera

  • Bahamut (extrait)

    Ensemble du Grand Sbam :

    direction, Léo Margue

    chant, Jessica Martin Maresco et Marie Nachury

    violon, Amaryllis Billet

    violoncelle, Lise Péchenart

    contrebasse, Emilie Martin

    flûte, Aurélie Burgos

    clarinette, Elodie Pasquier

    guitares, Jérôme Bertholon et Matthieu Lemennicier

    claviers, Antoine Arnera

    percussions, Mélissa Acchiardi

    batterie, Guilhem Meier

    clavecin, Calliopé Chaillan

    harpes, Nathalie Cornevin et Joanna Olhmann

    synthétiseurs : Jules Desgoutte

Andalusia of Love
par Marcel Khalifé
Nagam Records

CD Andalusia of Love
CD Andalusia of Love
L'équipe de l'émission :