Dimanche 15 mars 2015
30 min

« D’un seuil à l’autre » de Bernard de Vienne (Diffusion intégrale)

Le compositeur de la semaine dans Alla Breve est Bernard de Vienne qui a imaginé il y plus de quinze ans pour les voix du choeur de Radio France la mise en musique d'un poème de son ami Claude-Henry Du Bord "D'un seuil à l'autre".

« D’un seuil à l’autre » de Bernard de Vienne
Sur un poème de Claude-Henry du Bord
Par le Chœur de Radio France, sous la Direction de Michel Tranchant
Rediffusion de la création enregistrée en décembre 1999

Diffusion intégrale :
Bernard de Vienne s'est lancé dans la composition en autodidacte, parallèlement à une carrière de flûtiste.
Ensuite, il a beaucoup appris aux côtés du pianiste et compositeur Carlos Roque Alsina, qu'il a eu la chance de rencontrer autrefois aux sein de l'Ensemble Musique Vivante.
Ce n'est pas pour son instrument, la flûte, que Bernard de Vienne a imaginé ses premières partitions à la fin des années 1980, mais pour les voix, les cordes, les bois, les cuivres ou l'orchestre.
Les titres poétiques de ce corpus d'oeuvres ouvert au début des années 1990 révèlent chez Bernard de Vienne une sensibilité à la langue et à la littérature française.
Pour nos Alla Breve, et pour les voix du Choeur de Radio France, il est par exemple allé chercher la matière première de sa musique du côté d'un ami poète, Claude Henry Du Bord.
Son choix s'est arrêté sur un poème au caractère métaphysique, qui se joue entre la vie et la mort et pose la question du passage.
Avec d'Un seuil à l'autre composé en 1998, Bernard de Vienne une fois de plus s'est attaché à trouver des correspondances entre sa musique et la langue française.

"D’un seuil à l’autre "
Poème de Claude-Henry du Bord, extrait de « le verbe vivre »
Éditions Cahiers Bleus / Librairie Bleue (Zurfluh Éditions)

I *Peut-être hélas seulement
d’un seuil à l’autre
sachant que franchir
le pas au-delà
(presque le dernier pas)
est encore pénétrer l’orée

  • sandales délassées*

II La vie ne parle pas
à notre place

Ce qui est à venir
longuement nous invite

Car ce dont l’oublié parle
fascine
son murmure contient toutes les échéances

III Ce qu’on dit des choses
n’est pas plus vrai que nature

coulée dans la parole
la joie n’écarte rien
elle instaure

IV Refuser toute réclusion
si peu habile
à transformer nos habitudes
en neige
à purifier nos vestiges

V Dans la lumière aucun nom ne pèse
Et tout à l’alentour
à notre insu nous clarifie

Programmation additionnelle :
♪ Extrait du CD "Lambranças, mémoires imaginaires"
par Yves Charpentier (flûte) et Bruno Belthoise (piano)
REF CD CORIOLAN - COR 330141

♪ Extrait du CD "Les identités remarquables" de Bernard de Vienne
par le Concert Impromptu et Bruno Belthoise
REF CD CORIOLAN - COR 3300901

Les Actus de Bernard de Vienne :
Ensemble Traces d'Aujourd'hui

Reprise de son œuvre pour voix seule Les échos du silence, sur un texte de Sylvie Germain par Nathalie Pannier, soprano :
(et œuvres de Wolff - Charpentier - Dazzi - Takemitzu)
Le Dimanche 15 mars à 15h / Église Saint Martin des Champs
36 rue Albert Thomas (Paris 10) - M° Bonsergent
Le Jeudi 19 mars à 13h / Chapelle Notre Dame de la Sagesse
13 bis rue Abel Gance (Paris 13) - M° Chevaleret ou quai de la gare

Pour aller plus loin...
Interview de Bernard de Vienne sur la création dans le Magazine des Arts
Interview de Claude-Henry Du Bord
sur le site Salon littéraire (où il parle notament de son travail avec B de Vienne)

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :