Dimanche 9 mars 2014
30 min

« Concerto pour koto et orchestre » de Malika KISHINO (Diffusion intégrale)

Pour cette semaine de programmes articulée autour de la "journée des femmes" du 8 mars, Alla Breve vous propose la rediffusion du Concerto pour koto et orchestre imaginé par Malika Kishino pour les musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Radio France et la joueuse de koto Makiko Goto.

Le « Concerto pour koto et orchestre » de Malika KISHINO est interprété par Makiko Goto au koto et l’Orchestre Philharmonique de Radio France, sous la direction Jean-MichaëlLavoie. Il s’agit d’une création enregistrée le 23 mai 2013

L'Alla Breve d'aujourd'hui se décline au féminin.
Il s'agit d'une page récente (enregistrée en mai 2013) de la compositrice japonaise Malika Kishino aujourd'hui installée en Allemagne, après quelques années d'études en France.
Autre figure féminine de cette séquence : la joueuse de koto Makiko Goto pour qui Malika Kishino a pensé cette page concertante pour koto et orchestre : une composition à la croisée des chemins entre culture traditionnelle du Japon et culture occidentale.

Estampe japonaise de femme jouant du koto (1878)
Estampe japonaise de femme jouant du koto (1878)

Makiko Goto a déjà collaboré à plusieurs reprises avec la compositrice : c'est grâce à elle que Malika Kishino a pu se familiariser avec les possibilités sonores de cet instrument, qu'elle a pu manipuler elle-même pour mieux le connaître. De cette approche au long cours est née l'idée de plusieurs types de relation entre l'instrument soliste et l'orchestre.
Les liens de Malika Kishino au Japon sont encore très forts évidemment, au-delà de la culture japonaise (les instruments traditionnels, l'art des jardins, la littérature...) : elle a signé ces derniers mois deux Hommages à la mémoire des victimes du séisme et du tsunami du 11 mars 2011 : une prière ( "Prayer ") pour chœur mixe et un "Lamento " pour deux violons sur un thème populaire de Fukushima.
La source d'inspiration première reste néanmoins la nature.

Parution du CD "Irisation" de Malika Kishino le 06/06/2014 chez WERGO :
un disque monographique des œuvres de la compositrice, avec des pièces instrumentales, vocales, et musique mixte avec électronique.

CD Irisation de Malika Kishino chez WERGO
CD Irisation de Malika Kishino chez WERGO

Malika Kishino travaille en ce moment en étroite collaboration avec l'Ensemble Asko-Schönberg d'Amsterdam et l'Ensemble Aventure de Freiburg.

Musiques diffusées dans l'émission, toutes de Malika Kishino :
- Monochromer Garten V pour koto solo par Shoko Otani, koto, enregistré en 2013 à Tokyo
- Monochromer Garten II pour clarinette basse, baryton, saxophone et trombone, par Marcs Weiss (sax), Ernest Molinari (clar) et Uwe Dirksen (trmb), enregistré en 2013 au Deutschlandfonk

  • Prayer / Inori pour choeur mixte en 16 voix, par le Tokyo Philharmonic Chorus, dirigé par Chifuru Matsubara, enregistré en 2012 à Osaka
  • Lamento fot two violins, par le Retorica Violin Duo, enregistré en 2014 à Londres
    - Zur Tiefe pour orchestre par l'Orchestre symphonique National de la RAI, (à paraître fin février 2014)

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :