Alla Breve : l'intégrale
Magazine
Dimanche 3 novembre 2013
30 min

« Cinq jours de Paul Klee » de Claire-Mélanie Sinnhuber (Diffusion intégrale)

Pour les Alla breve de France Musique, Claire-Mélanie Sinnhuber a composé une suite de pièces pour voix, alto et harpe en forme d'almanach inspirée par le journal intime de Paul Klee : "Cinq jours de Paul Klee".

« Cinq jours de Paul Klee » de Claire-Mélanie Sinnhuber (Diffusion intégrale)
Claire-Mélanie Sinnhuber © Jean Radel

Dans cette suite de miniatures, Claire-Mélanie Sinnhuber s'est livrée à un jeu de correspondances avec la pensée de Paul Klee et son univers pictural. De la couleur, Paul Klee disait "qu'elle fredonne plus qu'elle ne chante". Il en va de même de la musique de CM Sinnhuber "discrète et constante, comme la voix intérieure du journal intime" (note d'intention du compositeur)

La pièce « Cinq jours de Paul Klee » de Claire-Mélanie Sinnhuber a été créée en mars dernier lors de la Journée de la Femme organisée par l'UNESCO. La pièce a une dimension radiophonique réelle, et prend à la lettre le déroulement de la musique sur les cinq jours de la semaine; c'est un almanach sonore.

A chaque jour de la semaine correspond un épisode du journal intime de Paul Klee dont le compositeur apprécie la langue simple, précise et analytique :

♫ Lundi / Travail
♫ Mardi / Rêve
♫ Mercredi / Echéance
♫ Jeudi / Jardin
♫ Vendredi / Couleurs

C'est Shigeko Hata, voix désormais familière de la musique de ce compositeur, qui incarne cette voix intime. Toutes les facettes, tous les replis de la voix, qu'elle chante, fredonne ou parle, intéressent Claire Mélanie Sinnhuber ; la voix est pour ainsi dire première dans son univers de compositeur. Ces "Cinq jours de Paul Klee" ont été conçus également pour deux musiciennes de l'Ensemble l'Instant Donné : l'altiste Elsa Balas et la harpiste Esther Davoust.

Dans ce portrait en miniature de Claire-Mélanie Sinnhuber, nous entrons dans son atelier et y découvrons une musique délicate, qui joue sur la transparence et le raffinement des textures, une musique qui exige beaucoup des interprètes, sollicite leur corps, leur voix, leur savoir faire instrumental, une musique qui cultive l'épure du discours en même temps que la richesse des timbres qu'elle dévoile dans l'entièreté de leur grain. Une musique qui entretient des liens intimes à la pulsation, au battement de coeur, et qui aime murmurer, souvent ...

Autres extraits de la musique de Claire-Mélanie Sinnhuber diffusés dans cette émission :

  • "Je ne" (2202) pour flûte, clarinette, soprano et violoncelle avec Cécile Cottin, Olivier Patey, Shigeko Hata, François Kieffer
  • "Sept exceptions" pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano et percussion (2010), ensemble Utopik
  • "Sur les pas de Tsunemasa" (2008), avec Ryoko Aoki (chant Nô) et Isabelle Duthoit, clarinette
  • "Tracasseries", ensemble Utopik
  • "Concerto" (2012), ensemble Cairn, orchestre de la région centre, direction G. Berg
  • "Courante" (2011), ensemble Utopik

Entretien avec Claire-Mélanie Sinnhuber, par Michèle Tosi, sur le site du CDMC

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :