All that Jazz
Programmation musicale
Samedi 17 janvier 2015
59 min

Django Reinhardt (3/4) : Nuages et Libération (1940-1946)

« Le génie n’a pas à se justifier : il est ! » déclarait le contrebassiste Louis Vola. Le guitariste Django Reinhardt, gravement blessé dans l'incendie de sa roulotte, adapte ses techniques de jeu et donne ainsi naissance à un style inédit. Plus de soixante ans après sa disparition, il reste considéré comme l'un des meilleurs guitaristes de jazz, tout en étant symbole de la culture tzigane. Troisième volet de notre série d'émissions, consacré aujourd'hui aux activités musicales de Django pendant la Guerre...

Django Reinhardt (3/4) :  Nuages et Libération (1940-1946)
Haut : Django Reinhardt et Louis Armstrong en 1946 / Django en 1944. Bas : Hubert-Rostaing, Eugène Vées, André Jourdan, Django Reinhardt et Francis Lucas en 1941

En décembre 1940, deux mois après le changement de formule du quintette du Hot Club de France, le bassiste Tony Rovira a pris la place de Francis Luca mais l’on retrouve toujours Joseph Reinhardt à la guitare rythmique, le tempérament fougueux du batteur Pierre Fouad, et le goût du clarinettiste Hubert Rostaing. Les occasions ne manquent pas d'élargir le quintette, qui s'entoure de l’excellent saxophoniste AlixCombelle en décembre 1940, ou du pianiste Léo Chauliac et de Charles Trénet en mars 1941.

Cette formule avec clarinette et batterie inspire Django compositeur, qui signe alors nombre de thèmes. Bien qu'il mène pendant la Guerre plusieurs expériences en grand orchestre, il n’est jamais aussi à son aise que dans le contexte du quintette, parfois porté à la dimension du sextette lorsque le guitariste choisit de doubler le pupitre de clarinettes, avec les deux clarinettistes André Lluis et Gérard Lévêque.

Au cœur du Paris de l’Occupation, en 1943, le guitariste est un personnage important, célèbre, il vend des disques, passe à la radio, se produit dans de nombreux lieux de la capitale le plus souvent avec son quintette, mais en studio il lui arrive d’enregistrer dans des contextes différents ; seul soliste, ou au contraire à la tête d'une formation d’une dizaine de musiciens, « Django’s Music ».

A la fin de l'année 1945, au terme de la Guerre, Django retrouve Londres et par la même occasion son camarade Stéphane Grappelli, resté en Angleterre pendant toute la durée du conflit. Les deux solistes reconstituent avec des musiciens locaux l’instrumentation du Quintette du Hot Club de France première manière, avec les guitaristes Jack Llewellyn et Allan Hodgkiss et le contrebassiste Coleridge Goode. C’est avec cette formation que Django grave, en février 1946, une nouvelle version de sa plus célèbre composition, Nuages. Née aux débuts de la Seconde Guerre mondiale, après la séparation du premier Quintette du Hot Club de France, Grappelli n’avait pas encore pu la partager...

Django Reinhardt au Bal Tabarin, à Paris, en 1944 - avec une apparition de Marlene Dietrich :

►Programmation musicale :
♫ Trad. / arrangement Django Reinhardt (1910-1953)
Les Yeux Noirs
Quintette du Hot Club de France
Hubert Rostaing, clarinette
Django Reinhardt, guitare solo
Joseph Reinhardt, guitare
Tony Rovira, contrebasse
Pierre Fouad, batterie
Enr. 13 décembre 1940 (Paris)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Gerald Marks / Seymour Simons
All Of Me
Quintette du Hot Club de France
Hubert Rostaing, clarinette
Alix Combelle, saxophone ténor
Django Reinhardt, guitare solo
Joseph Reinhardt, guitare
Tony Rovira, contrebasse
Pierre Fouad**, batterie
Enr. 17 décembre 1940 (Paris)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Charles Trénet / La Fontaine
La Cigale et la Fourmi
Charles Trénet, chant
Quintette du Hot Club de France
Léo Chauliac, piano
Django Reinhardt, guitare solo
Joseph Reinhardt, guitare
Tony Rovira, contrebasse
Pierre Fouad**, batterie
Enr. 12 mars 1941 (Paris)
Django Reinhardt « Intégrale, Volume 11 »
Frémeaux & Associés FA 311

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Swing 42
Quintette du Hot Club de France
Hubert Rostaing, clarinette
Django Reinhardt, guitare solo
Eugène Vées, guitare
Emmanuel Soudieux, contrebasse
Pierre Fouad**, batterie
Enr. 11 septembre 1941 (Paris)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Belleville (version 1)
Quintette du Hot Club de France
Hubert Rostaing, clarinette
Django Reinhardt, guitare solo
Eugène Vées, guitare
Emmanuel Soudieux, contrebasse
André Jourdan**, batterie
Enr. 31 mars 1942 (Paris)
Django Reinhardt « Intégrale, volume 11 »
Frémeaux & Associés FA 311

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Blues en mineur
Django Reinhardt, violon et guitare
Ivan de Bie**, piano
Enr. 16 avril 1942 (Bruxelles)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Place de Brouckère
Django Reinhardt, guitare solo
Fud Candrix et son orchestre**
Enr. 16 avril 1942 (Bruxelles)
Django Reinhardt « Intégrale, volume 11 »
Frémeaux & Associés FA 311

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Douce ambiance
Quintette du Hot Club de France
André Lluis, Gérard Levesque, clarinettes
Django Reinhardt, guitare solo
Eugène Vées, guitare
Jean Storne, contrebasse
Gaston Léonard, batterie
Enr. 17 février 1943 (Paris)
Django Reinhardt «
Rétrospective »
Saga 038 161-2**

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Manoir de mes rêves
Quintette du Hot Club de France
André Lluis, Gérard Levesque, clarinettes
Django Reinhardt, guitare solo
Eugène Vées, guitare
Jean Storne, contrebasse
Gaston Léonard**, batterie
Enr. 17 février 1943 (Paris)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Blues clair
Django Reinhard t, guitare solo
Eugène Vées, guitare
Jean Storne, contrebasse
Gaston Léonard, batterie
Django Reinhardt**, guitare
Enr. 26 février 1943 (Paris)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Jimmy McHugh / Dorothy Fields
I Can’t Give You Anything But Love
Django’s Music
Django Reinhardt, guitare solo, arrangement et direction
Christian Bellest, Alex Caturégli, Roger Hubert, trompettes
Pierre-Rémy Librecht, trombone
Gérard Lévêque, clarinette
Yves Raynal, saxophone baryton
Léo Chauliac, piano
Joseph Reinhardt, guitare
Lucien Simoens, contrebasse
Jerry Mengo**, batterie
Enr. 3 novembre 1944 (Paris)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Djangology
Django Reinhardt and his american swing band
Django Reinhardt, guitare solo
Jack Platt**, direction
Enr. 6 novembre 1945 (Paris)
Django Reinhardt « Intégrale Volume 12 »
Frémeaux & Associés FA 312

**♫ Claude Joseph Rouget de Lisle (1760-1836)
Echos de France (La Marseillaise)
Quintette du Hot Club de France
Stéphane Grappelli, violon
Django Reinhardt, guitare solo
Jack Llewellyn, Allan Hodgkiss, guitares
Coleridge Goode**, contrebasse
Enr. 31 janvier 1946 (Londres)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ George Gershwin / Ira Gershwin
Embraceable You
Quintette du Hot Club de France
Stéphane Grappelli, violon
Django Reinhardt, guitare solo
Jack Llewellyn, Allan Hodgkiss, guitares
Coleridge Goode**, contrebasse
Enr. 31 janvier 1946 (Londres)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Django Reinhardt (1910-1953) / Stéphane Grappelli (1908-1997)
Django’s Tiger
Quintette du Hot Club de France
Stéphane Grappelli, violon
Django Reinhardt, guitare solo
Jack Llewellyn, Allan Hodgkiss, guitares
Coleridge Goode**, contrebasse
Enr. 31 janvier 1946 (Londres)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Mélodie au crépuscule
Quintette du Hot Club de France
Stéphane Grappelli, violon
Django Reinhardt, guitare solo
Jack Llewellyn, Allan Hodgkiss, guitares
Coleridge Goode**, contrebasse
Enr. 1er février 1946 (Londres)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

**♫ Django Reinhardt (1910-1953)
Nuages (take 2)
Quintette du Hot Club de France
Stéphane Grappelli, violon
Django Reinhardt, guitare solo
Jack Llewellyn, Allan Hodgkiss, guitares
Coleridge Goode**, contrebasse
Enr. 1er février 1946 (Londres)
Django Reinhardt « Rétrospective »
Saga 038 161-2

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :