All that Jazz
Programmation musicale
Samedi 9 mai 2015
59 min

Charles Mingus (4/4) : les années 70

Compositeur, contrebassiste et chef d’orchestre, Charles Mingus est l’un des personnages les plus fascinants de l’histoire du jazz.

Quatrième et dernier épisode d'une série d'émissions consacrée à l’œuvre de ce musicien qui se fit d'abord connaître comme sideman, avant d'être un chef de bande engagé.

Les années suivant l'automne 1965 seront difficiles pour Charles Mingus. Il faut attendre le début des années 70 pour le voir réapparaître. Il est ainsi à la tête d’une très grande formation, en concert à New York au Lincoln Center en février 1972 : une douzaine de solistes presque tous de grande notoriété défilent sur un arrangement très efficace signé par Mingus, dans la grande tradition ellingtonienne : Gene Ammons  au ténor, Joe Chambers  à la batterie, Lonnie Hillyer  à la trompette, Milt Hinton  à la contrebasse, Howard Johnson  au baryton, Jon Faddis  et Lloyd Michaels  à la trompette, Bobby Jones  au ténor, James Moody  à la flûte, Randy Weston  au piano, Gerry Mulligan  au baryton et LeeKonitz  à l’alto.

Par la suite, Mingus reprend une activité soutenue de tournées, et l’on trouve surtout des enregistrements réalisés en concerts. Les deux volumes intitulés « *Changes * », gravés en décembre 1974, n’en ont que davantage de prix : on y entend Mingus renouer avec l’idée du quintette bebop, avec trompette et saxophone. Les musiciens qu’il convoque à ses côtés sont rompus à tous les styles qui ont fait l’histoire du jazz, à l’image du pianiste Don Pullen  et du saxophoniste George Adams. Un quintette parfaitement dédié à son univers.

Les derniers disques studio de Mingus témoignent de sa volonté de renouer avec l’esprit des premiers « workshops », ces ateliers où il composait en fonction des musiciens qu’il avait choisis, élaborant de longues suites émaillées de solos personnalisés. Three of Four Shades of Blues  se présente ainsi comme une sorte de patchwork utilisant des techniques empruntées au pianiste Tadd Dameron, au blues de Duke Ellington, à la musique de Porto Rico, à la rythmique de Count Basie ou au bebop. On y entend là encore un défilé de solistes inspirés : le trompettiste Jack Walrath, les pianistes Bob Neloms  et Jimmy Rowles, le ténor Ricky Ford, le guitariste Larry Coryell, Mingus lui-même à la basse, le saxophoniste George Coleman  et enfin le jeune John Scofield  à la guitare, en mars 1977.

C’est un peu plus tard cette année-là que Mingus est diagnostiqué atteint de la maladie de Charcot, dont il mourra en janvier 1979… Entretemps, il renoue une fois encore avec les joies de l’arrangement pour un big band très fourni où il reprend à loisir d’anciennes compositions, interprétées notamment par les trompettistes Jack Walrath  et Randy Brecker, Ricky Ford  et Michael Brecker  au ténor, LarryCoryell  à la guitare et Eddie Gomez  à la contrebasse.

Moins d’un an plus tard, Mingus s’éteint à Cuernavaca au Mexique, laissant un projet en cours avec Joni Mitchell. La chanteuse signe de splendides paroles sur des compositions du contrebassiste, qui bénéficient de la présence de musiciens de tout premier plan : WayneShorter  au soprano, Herbie Hancock  au piano électrique, Jaco Pastorius  à la basse et Peter Erskine  à la batterie.

Goodbye Pork Pie Hat  par Charles Mingus  accompagné du pianiste Don Pullen, des saxophonistes George Adams  et Gerry Mulligan, du trompettiste Benny Bailey  et du batteur Dannie Richmond, au festival de Montreux en 1975 :

****♫  *Charles Mingus (1922-1979)*
Remember Rockefeller in Attica
George Adams, saxophone ténor
Jack Walrath, trompette
Don Pullen, piano
Charles Mingus, contrebasse
Dannie Richmond, batterie
 Enr. décembre 1974 (NYC)
 Charles Mingus « Changes One »
 Atlantic / Rhino 8122-71403-2

****♫  *Charles Mingus (1922-1979)*
Three of Four Shades of Blues
George Coleman, saxophone alto et ténor
Ricky Ford, saxophone ténor
Jack Walrath,  trompette
John Scofield et Larry Coryell, guitares
Bob Neloms, piano
Jimmy Rowles, piano
Charles Mingus, contrebasse
Dannie Richmond, batterie
 Enr. 29 mars 1977 (NYC)
 Charles Mingus « Three of Four Shades of Blues »
 Atlantic 7567-81403-2

Charles Mingus (1922-1979)
Wednesday Night Prayer Meeting
Ken Hitchcock, saxophone alto et soprano
Lee Konitz, Yoshiaki Malta, Akira Ohmori, saxophones alto
Daniel Block, Michael Brecker, Ricky Ford, John Tank, saxophones ténor
Pepper Adams, Ronnie Cuber, Craig Purpura, saxophones baryton
Randy Brecker, Mike Davis, Jack Walrath, trompettes
Jimmy Knepper, Keith O’Quinn, trombones
Larry Coryell, Ted Dunbar, Jack Wilkins, guitares
Bob Neloms, piano
Eddie Gomez, contrebasse
Joe Chambers, Dannie Richmond, batterie
Paul Jeffrey, direction
 Enr. 23 janvier 1978 (NYC)
 Charles Mingus « Me, Myself An Eye »
 Atlantic 7567 93068-2

****♫  *Charles Mingus (1922-1979)*
The Dry Cleaner From Des Moines
Joni Mitchell, guitare et voix
Wayne Shorter, saxophone soprano
Herbie Hancock, piano électrique
Jaco Pastorius, basse, arrangement des cuivres
Peter Erskine, batterie
Don Alias, conga
Emil Richards, percussion
 Enr. 1978-1979
 Joni Mitchell « Mingus »
 Asylum 253 091

****♫  *Charles Mingus (1922-1979)*
« I was lucky man ? God blessed me, you know ! I was blessed by God ! »
Charles Mingus, voix
 Enr. 1978-1979
 Joni Mitchell « Mingus »
 Asylum 253 091

****♫  *Charles Mingus (1922-1979)*
Goodbye Pork Pie Hat
Joni Mitchell, guitare et voix
Wayne Shorter, saxophone soprano
Herbie Hancock, piano électrique
Jaco Pastorius, basse
Peter Erskine, batterie
Don Alias, conga
Emil Richards, percussion
 Enr. 1978-1979
 Joni Mitchell « Mingus »
 Asylum 253 091

Sur le même thème 

Les invités :
L'équipe de l'émission :