All that Jazz
Programmation musicale
Samedi 25 avril 2015
59 min

Charles Mingus (2/4) : d’Atlantic à Columbia (1956-1959)

Compositeur, contrebassiste et chef d’orchestre, Charles Mingus est l’un des personnages les plus fascinants de l’histoire du jazz. Deuxième épisode d'une série d'émissions consacrée à l’œuvre de ce musicien qui se fit d'abord connaître comme sideman, avant d'être un chef de bande engagé.

C’est en quintette que Mingus grave son premier disque pour la maison Atlantic, en janvier 1956, avec deux saxophonistes solistes : le flamboyant altiste Jackie McLean, et un ténor plus rare, J. R. Monterose. La composition qui ouvre le disque et donne son nom à l’album, Pithecanthropus Erectus, témoigne des préoccupations de compositeur de Mingus, qui veut concevoir des partitions plus travaillées que de simples thèmes prétextes à l’improvisation. C’est toute une histoire qui s'y déroule, avec une introduction très contrastée, très dynamique, qui montre un certain goût du suspense, puis de longues séquences dévolues aux solistes, elles-mêmes marquées par de vives ponctuations des autres membres de l’orchestre, un goût prononcé pour l’improvisation collective, et pour la superposition de différentes rythmiques.

En 1957, alors que la lutte pour les droits civiques, le combat des Noirs Américains est de plus en plus vif, Charles Mingus livre à travers ses compositions sa vision de l’homme combattant, l’homme en colère, l’homme engagé. Il signe Haitian Fight Song, véritable chant de combat afro-américain dont la construction par strates superposées laisse entendre différents éléments dramaturgiques : cris, doublements de tempo et référence à la grille du blues, avec les solistes Shafi Hadi au saxophone, Jimmy Knepper au trombone et Wade Legge au piano.

En juillet de la même année, Mingus grave un disque pour RCA. Bien que celui-ci ne paraisse que cinq ans plus tard, en 1962, il appartient à la même veine que les deux albums précédents pour Atlantic. L’inspiration musicale se réclame cette fois-ci de l’atmosphère de la ville mexicaine frontalière de Tijuana, en Basse-Californie, ce qui explique l’emploi des castagnettes et des formules hispanisantes, qui côtoient les épisodes en tempo typiquement swing. Au générique de cet album, le trompettiste Clarence Shaw, l’altiste Shafi Hadi, le tromboniste Jimmy Knepper, le pianiste Bill Triglia, le batteur Dannie Richmond, Frankie Dunlop aux percussions, la voix de Lonnie Elder, les castagnettes d’Ysabel Morel, et le chef d’orchestre, Mingus lui-même à la contrebasse.

L’année 1958 est quasi blanche dans la discographie du contrebassiste. En revanche, 1959 voit éclore un bouquet de chefs-d’œuvre pour Atlantic puis pour Columbia. L’album « Blues and Roots » permet à Mingus de renouer avec la ferveur spirituelle de sa jeunesse et de convoquer ses propres racines au sein d’un langage parfaitement assumé. L’album suivant, « Mingus Ah Um », reste dans une veine similaire. Enregistré en mai 1959 pour Columbia, le groupe de Charles Mingus y fait merveille. On y retrouve aussi le trombone de Jimmy Knepper, les saxophones de John Handy, Booker Ervin et Shafi Hadi, le piano de Horace Parlan et la batterie explosive de Dannie Richmond.

Toujours la même année, en novembre 1959, Charles Mingus signe un nouvel album pour Columbia, « Mingus Dynasty », où il se souvient de Charlie Parker, le « Bird » disparu quelques années plus tôt, en 1955.

Charles Mingus en 1959 (extrait d'un documentaire de la BBC) :

► Programmation musicale :
**♫ Charles Mingus (1922-1979)
Pithecanthropus Erectus
Jackie McLean, saxophone alto
J. R. Monterose, saxophone ténor
Mal Waldron, piano
Charles Mingus, contrebasse
Willie Jones**, batterie
Enr. 30 janvier 1956 (NYC)
Charles Mingus « Pithecanthropus Erectus »
Atlantic 781 456-2

**♫ Charles Mingus (1922-1979)
Haitian Fight Song
Shafi Hadi, saxophone alto et ténor
Jimmy Knepper, trombone
Wade Legge, piano
Charles Mingus, contrebasse et direction
Dannie Richmond**, batterie
Enr. 13 février 1957 (NYC)
Charles Mingus « The Clown »
Atlantic 8122-75358-2

**♫ Charles Mingus (1922-1979)
Ysabel’s Table Dance
Clarence Shaw, trompette
Shafi Hadi, saxophone alto
Jimmy Knepper, trombone
Bill Triglia, piano
Charles Mingus, contrebasse et direction
Danny Richmond, batterie
Frankie Dunlop, percussion
Ysabel Morel, castagnettes
Lonnie Elder**, voix
Enr. 18 juillet 1957 (NYC)
Charles Mingus « Tijuana Moods – The Complete Edition »
RCA Victor Gold Series 74321749992

**♫ Charles Mingus (1922-1979)
Moanin’
Jackie McLean et John Handy, saxophones alto
Booker Ervin, saxophone ténor
Pepper Adams, saxophone baryton
Jimmy Knepper et Willie Dennis, trombones
Horace Parlan, piano
Charles Mingus, contrebasse
Dannie Richmond**, batterie
Enr. 4 février 1959
Charles Mingus « Blues and Roots «
Atlantic 8122-75360-2

**♫ Charles Mingus (1922-1979)
Better Git It In Your Soul
John Handy, saxophone alto
Booker Ervin, saxophone ténor
Shafi Hadi, saxophone ténor
Jimmy Knepper, trombone
Horace Parlan, piano
Charles Mingus, contrebasse
Dannie Richmond**, batterie
Enr. 5 mai 1959 (NYC)
Charles Mingus « Ah Um »
Columbia Legacy 065145

**♫ Charles Mingus (1922-1979)
Gunslinging Bird
Richard Williams, trompette
Jimmy Knepper, trombone
John Handy, saxophone alto
Booker Ervin, saxophone ténor
Benny Golson, saxophone ténor
Jerome Richardson, saxophone baryton
Teddy Charles, vibraphone
Roland Hanna, piano
Charles Mingus, contrebasse
Dannie Richmond**, batterie
Enr. 1er novembre 1959 (NYC)
Charles Mingus « Mingus Dynasty »
Columbia Legacy 065145

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :