All that Jazz
Programmation musicale
Samedi 7 février 2015
59 min

Billie Holiday (1/4) : chanteuse d'orchestre (1933-1938)

"Lady Day", née en 1915, sera confrontée sa vie durant aux violences sociales, aux préjugés raciaux et sexistes, la reconnaissance de son talent ne parvenant pas à réparer sa détresse, ni à la sauver de la déchéance. A l'occasion du centenaire de sa naissance, voyage dans la vie d'une interprète emblématique, de ses débuts phonographiques à l'âge de dix-huit ans jusqu'à sa disparition précoce, à quarante-quatre ans, en 1959. Premier volet, consacré à ses débuts en tant que chanteuse d'orchestre auprès des plus grands : Benny Goodman, Duke Ellington, Teddy Wilson...

Billie - Eleonora de son vrai prénom - est la fille de Clarence Holiday, guitariste de jazz connu pour avoir joué au sein de l’orchestre de Fletcher Henderson. Clarence Holiday n’a que dix-sept ans à sa naissance en avril 1915 à Baltimore, et sa mère est encore plus jeune. Précipitée tout aussi jeune dans le grand bain de la vie et de la musique, Billie Holiday chante déjà dans des lieux spécialisés à l’âge de quinze ans. Elle en a à peine dix-huit au début de l'année 1933, quand le producteur John Hammond la repère à Harlem. C'est par son intermédiaire que le clarinettiste Benny Goodman va l’écouter à son tour, et c’est sous son nom que la jeune chanteuse enregistre ses premières faces. Elle y tient le rôle d’une chanteuse d’orchestre, intervenant de manière parcimonieuse au milieu des autres musiciens de la séance. On remarque déjà le naturel de sa mise en place et la spontanéité de son interprétation.

C'est l’éclosion d’une personnalité. L'année 1934 est celle de la révélation : Billie Holiday n’a que dix-neuf ans lorsqu’elle enregistre, à l’automne, un Blues écrit par Duke Ellington pour le court métrage Symphony in Black qui sera filmé quelques mois plus tard. Elle se fait repérer en chantant dans plusieurs établissements, ce qui lui vaudra un engagement à l’Apollo de Harlem au printemps 1935. Elle enregistre pour la première fois avec le pianiste Teddy Wilson, qui lui confie un rôle de soliste de choix au sein de ses petites formations qui constituent autant de « all stars » de l’époque. A la fin de l'année 1935, Billie réunit un public d'admirateurs de plus en plus nombreux. Elle signe avec le célèbre agent Joe Glaser et prend son envol en enregistrant sous son propre nom.

L'année 1937 sera déterminante pour la carrière de la chanteuse. Elle enregistre pour la première fois avec celui qui reste à jamais son alter ego de cœur, le saxophoniste ténor Lester Young. La beauté de leur dialogue éclate dès la première séance où ils sont réunis par l’entremise de Teddy Wilson. A ses côtés, en toute confiance, elle pousse plus loin encore ses réinventions de la phrase mélodique...

Billie Holiday, Duke Ellington et son orchestre dans le court -métrage Symphony in Black: A Rhapsody of Negro Life, réalisé par Fred Waller en 1935 :

Programmation musicale :
**♫ A. Nichols / M. Holiner
Your Mother’s Son-In-Law
Benny Goodman and his orchestra
Charlie Teagarden, Shirley Clay, trompettes
Jack Teagarden, trombone
Benny Goodman, clarinette
Arthur Karle, saxophone ténor
Buck Washington, piano
Dick McDonough, guitare
Arie Bernstein, contrebasse
Gene Krupa, batterie
Billie Holiday, chant
Dean Kincaide**, arrangement
Enr. 27 novembre 1933 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ Duke Ellington (1899-1974)
Blues (Big City Blues)
Duke Ellington and his orchestra
Arthur Whetsol, Freddy Jenkins, Cootie Williams, trompettes
Joe Nanton, Lawrence Brown, Juan Tizol, trombones
Barney Bigard, Otto Hardwick, Johnny Hodges, Harry Carney, anches
Fred Guy, guitare
Duke Ellington, piano, direction et arrangement
Wellman Braud, contrebasse
Sonny Greer, batterie
Billie Holiday**, chant
Enr. automne 1934 (Long Island, Astoria Studio)
Billie Holiday « Complete Edition, Volume 3, 1934-1937 »
Masters of Jazz MJCD 32

**♫ R. Rainger / D. Parker
I Wished on the Moon
Teddy Wilson and his orchestra
Roy Eldridge, trompette
Benny Goodman, clarinette
Ben Webster, saxophone ténor
Teddy Wilson, piano
John Truehart, guitare
John Kirby, contrebasse
Cozy Cole, batterie
Billie Holiday**, chant
Enr. 2 juillet 1935 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ H. Woods
What A Little Moonlight Can Do
Teddy Wilson and his orchestra
Roy Eldridge, trompette
Benny Goodman, clarinette
Ben Webster, saxophone tenor
Teddy Wilson, piano
John Truehart, guitare
John Kirby, contrebasse
Cozy Cole**, batterie
Enr. 2 juillet 1935 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ J. J. Loeb / H. Engel
What A Night, What A Moon, What A Girl
Teddy Wilson and his orchestra
Roy Eldridge, trompette
Cecil Scott, clarinette
Hilton Jefferson, saxophone alto
Ben Webster, saxophone ténor
Teddy Wilson, piano et arrangement
Lawrence Lucie, guitare
John Kirby, contrebasse
Cozy Cole, batterie
Bille Holiday**, chant
Enr. 31 juillet 1935 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ M. Malneck / J. Mercer
If You Were Mine
Teddy Wilson and his orchestra
Roy Eldridge, trompette
Benny Morton, trombone
Chu Berry, saxophone ténor
Teddy Wilson, piano
Dave Barbour, guitare
John Kirby, contrebasse
Cozy Cole, batterie
Bille Holiday**, chant
Enr. 25 octobre 1935 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ H. Link / J. Strachey / H. Marvell
These Foolish Things
Teddy Wilson and his orchestra
Jonah Jones, trompette
Johnny Hodges, saxophone alto
Harry Carney, saxophone baryton
Teddy Wilson, piano
Lawrence Lucie, guitare
John Kirby, contrebasse
Cozy Cole, batterie
Billie Holiday**, chant
Enr. 30 juin 1936 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ George Gershwin / DuBose Heyward
Summertime
Billie Holiday and her orchestra
Billie Holiday, chant et direction
Bunny Berigan, trompette
Artie Shaw, clarinette
Joe Bushkin, piano
Dick McDonough, guitare
Pete Peterson, contrebasse
Cozy Cole**, batterie
Enr. 10 juillet 1936 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ Billie Holiday (1915-1959)
Billie’s Blues
Billie Holiday and her orchestra
Billie Holiday, chant et direction
Bunny Berigan, trompette
Artie Shaw, clarinette
Joe Bushkin, piano
Dick McDonough, guitare
Pete Peterson, contrebasse
Cozy Cole**, batterie
Enr. 10 juillet 1936 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ Jimmy McHugh / Dorothy Fields
I Must Have That Man
Teddy Wilson and his orchestra
Teddy Wilson, piano et direction
Buck Clayton, trompette
Benny Goodman, clarinette
Lester Young, saxophone ténor
Freddie Green, guitare
Walter Page, contrebasse
Jo Jones**, batterie
Enr. 25 janvier 1937 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ George Gershwin / Ira Gershwin
They Can’t Take That Away From Me
Billie Holiday and her orchestra
Billie Holiday, chant et direction
Eddie Tompkins, trompette
Buster Bailey, clarinette
Joe Thomas, saxophone ténor
Teddy Wilson, piano
Carmen Mastren, guitare
John Kirby, contrebasse
Alphonse Steele**, batterie
Enr. 1er avril 1937 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ F. Ahlert / R. Turk
Mean To Me
Teddy Wilson and his orchestra
Teddy Wilson, piano et direction
Buck Clayton, trompette
Buster Bailey, clarinette
Johnny Hodges, saxophone alto
Lester Young, saxophone ténor
Allan Reuss, guitare
Artie Bernstein, contrebasse
Cozy Cole, batterie
Billie Holiday**, chant
Enr. 11 mai 1937 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ R. Rainger / L. Robin
Easy Living
Teddy Wilson and his orchestra
Teddy Wilson, piano et direction
Buck Clayton, trompette
Buster Bailey, clarinette
Lester Young, saxophone ténor
Freddie Green, guitare
Walter Page, contrebasse
Jo Jones, batterie
Billie Holiday**, chant
Enr. 1er juin 1937 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

**♫ L. Raymond / W. Bishop / C. Williams
Swing, Brother, Swing
Count Basie and his orchestra
Buck Clayton, Ed Lewis, Bobby Moore, trompettes
George Hunt, Dan Minor, trombones
Earle Warren, Jack Washington, Herschel Evans, Lester Young, saxophones
Count Basie, piano
Freddie Green, guitare
Walter Page, contrebasse
Jo Jones, batterie
Billie Holiday**, chant
Enr. 30 juin 1937 (NYC, radio)
Billie Holiday « Complete Edition, Volume 4, 1937 »
Masters of Jazz MJCD 36

**♫ Artie Shaw (1910-2004)
Any Old Time
Artie Shaw and his orchestra
Artie Shaw, clarinette, arrangement et direction
Chuck Peterson, John Best, Claude Bowen, trompettes
George Arus, Ted Vesely, Harry Rogers, trombones
Leslie Robinson, Hank Freeman, saxophones alto
Ron Perry, Tony Pastor, saxophones ténor
Lester Burness, piano
Al Avola, guitare
Sid Weiss, contrebasse
Cliff Leeman, batterie
Billie Holiday**, chant
Enr. 24 juillet 1938 (NYC)
Billie Holiday « Complete Edition, Volume 6, 1938 »
Masters of Jazz MJCD 61

**♫ Vernon Duke / Ira Gershwin
I Can’t Get Started
Billie Holiday and her orchestra
Billie Holiday, chant et direction
Buck Clayton, trompette
Dicky Wells, trombone
Lester Young, saxophone ténor
Queenie Johnson, piano
Freddie Green, guitare
Walter Page, contrebasse
Jo Jones**, batterie
Enr. 15 septembre 1938 (NYC)
Lady Day : The Complete Billie Holiday on Columbia 1933–1944
Columbia Legacy CXK 85470

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :