A l'improviste
Magazine
Jeudi 7 février 2019
1h

A l'Improviste à l'Alliance française avec Sophie Agnel, Angelica Castello et Isabelle Duthoit

Dans A l’Improviste ce soir, la musique nocturne d’un trio invité le 14 janvier dernier au théâtre de l’Alliance Française : le trio NYX , qui associe Isabelle Duthoit (voix et clarinette), Angelica Castello (flûte à bec, K7 et électroniques) et Sophie Agnel (piano)

A l'Improviste à l'Alliance française avec Sophie Agnel, Angelica Castello et Isabelle Duthoit
Sophie Agnel, Isabelle Duthoit et Angelica Castello pendant les balances à l'Alliance Française, © Radio France / Soizic Noël

A l’Improviste Hors les murs au Théâtre de l’Alliance française :
Avec Sophie Agnel (piano), Angelica Castello (flûte à bec Paetzold, K7 et électroniques) et Isabelle Duthoit (chant, clarinette)
Enregistré en public le 14 janvier 2019 à l’Alliance Française

Emission présentée en direct par Anne Montaron

// La vidéo du concert est en bas de page //

C’est un trio relativement neuf qui se fait entendre ce soir ; le trioNYX est né en mars dernier du duo que forment Isabelle Duthoit et Angelica Castello, ensuite élargi au trio avec la pianiste Sophie Agnel.

C’est à Vienne, en Autriche, qu’Isabelle Duthoit et Angelica Castello se sont rencontrées : la première a quitté Vienne et est revenue vivre en Bourgogne, la deuxième vit entre Vienne et sa ville natale Mexico, après une escale au Québec. Elles ont en partage le goût pour les contrastes, l’énergie, et les explorations sonores.

Les « sorcières » du trio NYX (ou déesses de la nuit) avaient choisi des habits noirs pour apparaître sur scène, et cette couleur convenait parfaitement à la musique qu’elles ont déployée ce soir-là : une musique qui se situe dans un paysage sonore qui associe les brumes de Tarkovsky, aux oiseaux ou sons de nuit de Béla Bartok (sa Suite pour piano Enplein Air) et aux Histoires Extraordinaires de Edgar Allan Poe. Ce n’est donc pas un hasard, si le trio a choisi ce nom de baptême !

Angelica Castello, Isabelle Duthoit et Sophie Agnel pour "A l'improviste" à l'Alliance française
Angelica Castello, Isabelle Duthoit et Sophie Agnel pour "A l'improviste" à l'Alliance française, © Radio France / Soizic Noël

Dans cette émission, les trois improvisatrices évoquent leur relation à ma matière sonore et aux sons organiques qu’elles obtiennent de leurs instruments détournés ; le piano préparé pour Sophie Agnel (qui a aussi inventé un autre instrument, le « cordophone » ou no-piano) , la flûte sub-basse d’Angelica Castello associée ici aux K7 et à l’électronique, et la voix/cri d’Isabelle Duthoit, qui rappelle les voix de certaines musiques traditionnelles du Japon, qui ont beaucoup influencé la musicienne.

Angelica Castello joue sur une flûte à bec du facteur Paetzold et mêle aux sons de cet instrument des matériaux hybrides obtenus à partir d’un jeu sur des K7 triées sur le volet !
La voix d’Isabelle Duthoit emprunte à la vocalité du théâtre Nô, du Bunraku et du Gidayu japonais les éclats, les sonorités entre cri et chant.
Sophie Agnel prend naturellement sa place dans le trio, avec son piano étendu (augmenté). Son piano est un piano-monde qui ouvre nos horizons et ceux de cet instrument historique au répertoire pléthorique.  

La musique qui s’est jouée le 14 janvier au Théâtre de l’Alliance française est une musique nocturne, onirique, pleine de bruits de feuilles, de froissements d’ailes, de cris, de chuchotements, et de voix polyglottes, sorties des K7 manipulées par Angelica Castello..

Le petit matériel d'Angelica Castello
Le petit matériel d'Angelica Castello, © Radio France / Soizic Noël

En fin d'émission, diffusion de "Sons de la Nuit", extrait de "Suite en plein air" de Bela Bartok, interprété par Claude Helffer au piano, édité chez Harmonia Mundi

Les invités :
L'équipe de l'émission :