A l'improviste
Magazine
Jeudi 8 novembre 2018
1h

A l'Improviste au Festival Météo (4) avec le Splitter Orchester

Dans A l’Improviste ce soir l’un des grands moments du festival Météo qui s’est tenu en août dernier à Mulhouse : le concert du Splitter Orchester de Berlin, 24 improvisateurs qui parviennent à composer dans l’instant sans chef et sans prédétermination !

A l'Improviste au Festival Météo (4) avec le Splitter Orchester
Splitter Orchester au festival Météo par Uta Neumann

A l’Improviste au Festival Météo (4) : Avec leSplitter Orchesterde Berlin
Enregistré le 25 août 2018 à La Filature de Mulhouse

Le Festival Météo s’offre la possibilité depuis plusieurs éditions d’inviter des orchestres d’improvisateurs.
Sur la dernière édition, le choix s’est porté sur le Splitter de Berlin, accueilli pour une résidence de création qui a permis à l’orchestre d’affiner une collaboration avec le compositeur Jean-Luc Guionnet.
Le résultat de cette résidence s’est fait entendre le 24 août, la veille du concert d’improvisation qui nous occupe ce soir.

Le Splitter Orchester
Le Splitter Orchester, © Jean-Claude Sarrasin

Le Splitter, ce sont 24 musiciens et musiciennes de différentes nationalités. C’est aussi la rencontre de la lutherie traditionnelle et de l’électronique, du plus artisanal au plus sophistiqué. L’origine de cet orchestre est évoquée dans cette émission par quelques-uns de ses protagonistes : le percussionniste Burkhard Beins, la flûtiste Sabine Vogel, la contrebassiste Clayton Thomas, le clarinettiste Kai Fagaschinski et la pianiste Andrea Neumann (cadre de piano).

Le Splitter est né à Berlin en 2010 sous l’impulsion de deux musiciens australiens Clare Cooper et Clayton Thomas, associés à Gregor Hoz. Son mode de fonctionnement est assez caractéristique d’une forme d’esprit germanique (c’est une forme de démocratie libérale). C’est néanmoins un ensemble international.
La mosaïque de voix qui se fait entendre dans cette émission nous le montre, des voix saisies par mon micro baladeur ; celles de la trompettiste américaine Liz Albee, celle des artistes sonores mexicain et italienne Mario de Vega et Marta Zaparoli, celle de la violoniste bulgare Biliana Voutchkova.

Le Splitter Orchester 2
Le Splitter Orchester 2, © Jean-Claude Sarrasin

Nous sommes le 25 août à la Filature de Mulhouse. Le Splitter a joué deux improvisations. 

Dans la première, trois musiciens sont restés muets : le trompettiste Axel Dörner, la pianiste Magda Mayas et le contrebassiste Mike Maikowski, comme s’ils avaient obéi à des consignes ou s’étaient opposés au mouvement général.
Autre explication possible : ils ont pu prendre au pied de la lettre une blague de l’un d’eux transformée en règle du jeu : résister à l’envie de jouer lorsqu’on est entouré de 10 musiciens en pleine action, au risque de terminer la performance dans un état de frustration.

Le Splitter Orchester 3
Le Splitter Orchester 3, © Jean-Claude Sarrasin

La deuxième improvisation, la plus longue, est un véritable tutti : magnifique jeu de matières et fructueux échange entre les machines de Boris, Ignaz, Mario et Marta, et les instruments traditionnels ou moins traditionnels (cadre de piano, clavinet et instruments préparés).
Cette grande improvisation de plus de trente minutes dessine une grande courbe dans l’espace : des climax, des retombées et des fausses fins...

Le Splitter Orchester 4
Le Splitter Orchester 4, © Jean-Claude Sarrasin

NB // Le concert du Splitter fera l’objet d’une deuxième émission la semaine prochaine autour du jeu collectif. On entendra aussi les témoignages de Pascal Niggenkemper et Xavier Charles, invités à animer des masterclasses sur cette édition du festival Météo.

L'équipe de l'émission :