A l'improviste
Magazine
Jeudi 28 décembre 2017
1h

A L'Improviste au festival Densités (24ème édition) avec le trio Tangle

2ème volet ce soir de notre chapitre A l’Improviste au festival Densités avec la musique du Trio Tangle : John Butcher, Thomas Lehn et Matthew Shipp.

A L'Improviste au festival Densités (24ème édition) avec le trio Tangle
Le trio Tangle au festival Densités 2017 , © Jean-Claude Sarrasin

L’affiche du 24ème festival Densités à Fresnes en Woëvre annonce la couleur : des anges musiciens, des nuages, quelque chose de baroque et de doux ! Une parenthèse de trois jours, dans un décor réalisé par le collectif Bobine qui n’a pas lésiné sur le coton, les figures d’angelots et de sirènes.

Douceur et allégresse donc, pour entourer un programme « électrique, atomique, mais aussi bienveillant et spirituel » (édito), un programme fidèle aussi à l’une de ses règles vitales : « proposer la cartographie la plus large possible de la création aujourd’hui » ! Et puis le festival Densités, c’est aussi une fidélité à certaines figures de la scène improvisée anglaise. Cette fois, c’est au saxophoniste John Butcher que l’équipe du festival avait donné carte blanche en recevant le trio Tangle.

Dans ce trio, le musicien anglais est rejoint par le pianiste américain Matthew Shipp, et le claviériste allemand Thomas Lehn. Le trio est né au Café Oto à Londres il y a trois ans et se retrouve ponctuellement, au hasard des festivals.
Trois sensibilités, trois parcours, avec d’un côté deux musiciens européens rompus à l’improvisation livre, à la musique contemporaine, à l’écriture, de l’autre une figure du jazz noir américain qui enregistre beaucoup, et s’est fait connaître aux côté de David S.Ware et Roscoe Mitchell. Matthew Shipp s’est néanmoins toujours intéressé à la scène anglaise, il a même joué dans un groupe de Trip Hop anglais.

Matthew Shipp et John Butcher au festival Densités 2017
Matthew Shipp et John Butcher au festival Densités 2017, © Jean-Claude Sarrasin

Nous sommes le 28 octobre, dans la salle des fêtes de Fresnes en Woëvre. Les musiciens du trio Tangle ont au départ trois univers sonores bien distincts, mais le synthétiseur analogique de Thomas Lehn s’emploie à brouiller les pistes, à entremêler les sons par le truchement de transformations totalement imprévisibles ! Thomas Lehn joue un double rôle à la fois : celui du perturbateur et celui de l’alchimiste. Et comme les deux comparses du trio ne peuvent pas prévoir les transformations qu’il fait subir à leur propres sonorités, la confiance est de mise ! Toute la performance du trio de ce soir-là repose d’ailleurs sur cette confiance…

Autrefois, Emmanuelle Pellegrini, tête pensante du festival Densités, avait nommé un trio tout neuf qu’elle avait suscité Three Planets, tellement le parcours des musiciens était différent.
Dans le cas de Tangle, même si les parcours sont différents, tout le jeu consiste à faire s’enchevêtrer les sons par mouvements circulaires : « on se tourne autour sans cesse » dit John Butcher !

John Butcher et Thomas Lehn au festival Densités 2017
John Butcher et Thomas Lehn au festival Densités 2017, © Jean Claude Sarrasin

Retrouvez les musiciens sur différents labels :

Label Rogue Art pour Matthew Shipp (excellent label créée par Michel Dorbon, très fidèle à la scène américaine)
Trio avec Rob Brown et William Parker
CD "Magnetism(s)"
ROGUE ART

CD Magnetism(s)
CD Magnetism(s)

Duo avec Evan Parker
CD "Rex, Wrecks and XXX"
ROGUE ART

CD Rex, Wrecks & XXX
CD Rex, Wrecks & XXX

Label Relative Pitch pour John Butcher
Avec John Edwards et Mark Sanders
CD "The last Dream of the morning"
SITE JOHN BUTCHER

CD The last dream of the morning
CD The last dream of the morning
L'équipe de l'émission :