A l'improviste
Magazine
Jeudi 1 novembre 2018
1h

A l'Improviste au Festival Crak

Dans A l’Improviste ce soir un concert en solitaire du pianiste australien Chris Abrahams invité par le festival Crak. Une longue improvisation tout en spirale ! Enregistré le 21 septembre 2018 en l'Eglise Saint Merry à Paris.

A l'Improviste au Festival Crak
Chris Abrahmas, © Yann le Flohic

Prochain enregistrement en public "A l'improviste" : lundi 12 novembre 2018

Solo Timothée Quost (trompette) et Trio Cécile Cappozzo (piano), Patrice Grente (contrebasse), et Etienne Ziemniak (batterie)

A 19h30 au Théâtre de l'Alliance Française (101 boulevard Raspail, 75006 Paris)

Attention : Réservation obligatoire sur le site des émissions publiques deRADIO FRANCE

Emission du jour : 

A l'Improviste au festival Crak

Faire craquer les cloisons entre les genres

Le point d’ancrage du festival Crak, c’est une église parisienne pas tout à fait ordinaire, dans la mesure où elle est grande ouverte à la création et aux musiques expérimentales. Crak existe depuis 7 ans, grâce à l’énergie de deux musiciens, Frédéric Blondy et Louis Laurain, ainsi que l’association Babbel qui inclut aussi Eglantine de Boissieu.

Le nom de Crak suggère la craquelure, la fissure. Le festival explore précisément les musiques inclassables qui sont entre les mailles. Il cherche à faire craquer les cloisons entre les genres, à mélanger les publics et à faire entendre des artistes qui ont peu souvent l’occasion de se produire en France. 

Le pianiste Chris Abrahams fait partie justement de ces figures de la scène expérimentale rares en France, même si des festivals tels que Météo à Mulhouse l’ont déjà invité. A l’Improviste avait justement enregistré l’an passé l’un de ses concerts avec The Necks, trio culte de la scène expérimentale australienne. 

A Paris en septembre Chris Abrahams a pu nouer des liens avec les jeunes musiciens de la scène française : il a en effet été invité à donner une masterclass. C’est en solo que Chris Abrahams se fait entendre ce soir dans cette émission grâce au festival Crak. 

Celles et ceux qui connaissent la musique de cet improvisateur le savent : on débute avec un piano traditionnel et une base mélodique très simple, qui se complexifie petit à petit. C’est une vague de plus en plus chargée, puissante, qui déferle et déroule sa texture bruissante, presque tintinabuli (dans le sens où l’on qualifie parfois la musique de l’Estonien Arvo Pärt). 

Car le piano qu’explore Chris Abrahams est à la fois un clavier, une batterie de cloches, un gamelan et un synthétiseur. Il faut juste se laisser emporter par la vague ! Chris Abrahams nous emporte dans une longue improvisation sans interruption. Pourtant la musique respire, elle a son pouls propre...

Le solo est un terrain d’exploration privilégié pour Chris Abrahams. Il a déjà réalisé une dizaine d’albums sur la label Room40. Le dernier, Climb, est paru sur le label Vegetable.

Programmation musicale

Extrait de l'album Climb

CD solo Climb de Chris Abrahams
CD solo Climb de Chris Abrahams, © label vegetable

Pour aller plus loin sur le festival Crak

- Emission Cri du Patchwork du 18 septembre 2018, création de deux orchestre d’improvisateurs l’ONCEIM et UN

- Emission Cri du Patchwork du 27 novembre (à venir) duo italien Jealousy Party

L'équipe de l'émission :