A l'improviste
Magazine
Jeudi 31 mai 2018
1h

A l'Improviste à l'Atelier du Plateau avec le trio Sonora

A l’Improviste vous emmène ce soir à l’Atelier du Plateau à Paris avec le trio Sonora qui réunit autour du violoncelle d’Emanuel Cremer, le saxophoniste et clarinettiste Robin Fincker et le guitariste Patrice Soletti.

A l'Improviste à l'Atelier du Plateau avec le trio Sonora
Le trio Sonora à l'Atelier du plateau par Jeff Humbert

A l’Improviste à l’Atelier du Plateau
Le Trio Sonora, avec :
Robin Fincker, saxophone & clarinette, Emmanuel Cremer, Violoncelle et Patrice Soletti, guitare
Concert enregistré le 22 mai 2018 à l’Atelier du Plateau, Paris 19ème

A l’Improviste a posé ses micros le 22 mai à l’Atelier du Plateau : c’est un lieu qu’on aime beaucoup dans cette émission, parce que c’est un espace de création à taille humaine, où la musique naît dans un écrin de pierres. Elle y trouve toujours une place juste : le plafond est très haut, l’acoustique est superbe ! 

Un lieu idéal en somme, pour la musique qui nous occupe ce soir : les improvisations de trois musiciens actifs dans le sud de la France.
Patrice Soletti et Emmanuel Cremer, musiciens originaires de la région de Marseille, sont deux anciens complices. Il improvisent régulièrement au sein du collectif EMIR initié par Barre Phillips.
Ils ont aussi chacun leurs propres groupes et s’emploient à croiser les genres et les styles de musique. A ces deux complices s’ajoute le saxophoniste et clarinettiste Robin Fincker qui a été très actif un moment sur la scène des musiques créatives de Londres, jusqu’à son retour en France en 2009.
Robin Fincker a ensuite rejoint Vincent Courtois puis le Surnatural Orchestra, avant de créer ses propres groupes, parmi lesquels Tweedle Dee puis le Trio Wahay et les Bedmakers.

Le trio Sonora 2 à l'Atelier du plateau par Jeff Humbert
Le trio Sonora 2 à l'Atelier du plateau par Jeff Humbert

Ensemble, les musiciens du trio Sonora jouent une musique qui avance à tâtons, une musique qui emprunte à l’image du désert ses reliefs, ses jeux de plans, ses contrastes de lumières. L’idée de cette musique est qu’elle émerge du silence – le silence propre au désert – pour venir nourrir ce silence et remplir l’espace infini du désert.
Quand Emmanuel Cremer a réécouté les improvisations de ce concert, des images du désert et des hommes qui le peuplent lui sont revenues …

« Wirikuta »
évoque un site en altitude, au centre du Mexique, considéré comme sacré par les Indiens  Huichol, correspondant pour eux à l'endroit où fut créé le monde.

« Marakuari »
Les Huichols sont les Gardiens du Cerf Bleu. Dans le désert sacré du Sonora Marakuari, le Cerf Bleu a laissé des empreintes par milliers, comme des milliers de points verts (peyotl). 

« Nierika »
Ce terme renvoie à la fois à différents objets rituels, à des figures iconographiques (peyotl, fleur, étoile…) et encore à certains lieux de culte considérés comme des passages entre les différents niveaux du cosmos huichol. Il se réfère également à différentes expériences de perception visuelle dans cette société. 

« Hikuri »
Autre nom du Peyotl. Dans le cas des Wixárica, cela représente la gentillesse, le service et la guérison apportés par cette plante. 

« Solitude »
Compositeur Duke Ellington 

« Taupa »
Taupa est le nom donné par les Huichols au « père soleil ». Il se rapproche de la terre de plus en plus pour la purifier. Les Huichols organisent de grandes cérémonies appelant les chamans de nombreuses régions à essayer de «maintenir en l’air » le soleil. 

Echoes
Composition de Emmanuel Cremer

Melody from Echoes
Composition de Emmanuel Creme

L'équipe de l'émission :