42e rue
Magazine
Dimanche 27 janvier 2019

Cabaret 42e Rue : les 50 ans des Demoiselles de Rochefort (hommage à Michel Legrand)

Michel Legrand nous a quittés samedi 26 janvier. 42e Rue lui rend hommage en rediffusant son Cabaret 42e Rue consacré au 50e anniversaire des Demoiselles de Rochefort.

Cabaret 42e Rue : les 50 ans des Demoiselles de Rochefort (hommage à Michel Legrand)
Francoise Dorleac et Catherine Deneuve dans les Demoiselles de Rochefort. 42e Rue rend hommage à Michel Legrand en rediffusant son cabaret des 50 ans du film. , © Getty

Le 19 novembre 2017, 42e Rue fêtait le 50e anniversaire des _Demoiselles de Rochefort_de Jacques Demy, sorti en mars 1967. Nous recevions Michel Legrand pour un concert unique en duo avec son contrebassiste Pierre Boussaguet. Avec aussi Rosalie Varda, Jacques Revaux et Rémi Carémel.

Message de Laurent Valière

On ne va pas vous le cacher. On est très triste aujourd’hui sur la 42e rue. Et c’est vrai qu’on le croyait éternel, Michel Legrand. Il a bercé par ses mélodies nos vies. Il disait que la mélodie est la mère supérieure de la musique. Les chansons de ses films sont devenues pour beaucoup d’entre nous de véritables bandes originales de vies. 

Nous avions eu la chance de recevoir plusieurs fois Michel Legrand : pour raconter sa carrière dans la comédie musicale lors de la sortie de son autobiographie Rien de grave dans les aigus, ou pour un concert avec la troupe des Parapluies de Cherbourg au Châtelet. Autant d'émissions à réécouter en ligne sur francemusique.fr

Aujourd’hui, nous avons choisi de rediffuser un moment de pure magie. C’était il y a un an et deux mois : on fêtait les 50 ans des demoiselles de Rochefort. Michel Legrand avait donné un extraordinaire concert autour de la partition avec une formation de près de 20 cuivres au Grand Rex. Il était venu tout simplement dans les studios de France Musique avec son contrebassiste Pierre Boussaguet. Et ensemble ils avaient littéralement improvisé autour de quelques airs des Demoiselles de Rochefort. 

Pour une heure encore, le plaisir d’entendre Michel Legrand au piano.