42e rue
Magazine
Dimanche 6 septembre 2020
58 min

Kurt Weill, de Berlin à Broadway. Seconde partie : de Paris à Broadway

Le 10 septembre 1935, Kurt Weill débarque à New York. Il ne perd pas ses velléités politiques et théâtrales et crée avec de grands auteurs des comédies musicales populaires et sociales dans le circuit privé de Broadway. Psychanalyse, pacifisme, apartheid sont au programme et conquièrent le public.

Kurt Weill, de Berlin à Broadway. Seconde partie : de Paris à Broadway
Kurt Weill sur le plateau de la comédie musicale Knickerbocker Holiday Broadway, © Getty / Bettmann
  • Jean-Loup Pagesy interprète Lost in the stars de Kurt Weill. Extrait du concert des 10 ans de 42e Rue enregistré le 27 octobre 2018.

A regarder 

Street Scene, un « opéra américain » de Kurt Weill récipiendaire du premier Tony Awards, ressuscité au Teatro Real – Madrid par Tim Murray et John Fulljames.

Bibliographie

.
.
  • Kurt Weill ou la conquête des masses – auteur : Pascal Huynh
    Editeur : Actes Su
  • Kurt Weill de Berlin à Broadway – auteur : Pascal Huynh
    Editeur : Plume

Actualité

  • GONG!Une comédie musicale sur la forêt, les smartphones et le temps qui passe de Blandine Rinkel et Pierre Jouan

10 et 11 septembre 2020 au104 à Paris

Catastrophe : Groupe à géométrie (et orientation) variable, adepte d’une pop enlevée et décalée, Catastrophe flotte tel un fantasque ovni dans le paysage musical français. Friand de projets insolites, il resurgit avec GONG!, une comédie musicale sur le café, les smartphones et le passage du temps mêlant théâtre, musique et danse en un ensemble aussi frappant que réjouissant.

  • Et un nouvel album le 11 Septembre 2020 chez le label Tricatel

Prochain Cabaret 42e rue : « Normandie » de Paul Misraki par les Frivolités parisiennes 

"Normandie" P.Misraki - Les Frivolitées Parisiennes
"Normandie" P.Misraki - Les Frivolitées Parisiennes

Dans le huis-clos d’un luxueux paquebot, se tisse une joyeuse histoire où se côtoient un trio de milliardaires, des jeunes filles dans le vent, un pasteur, une amoureuse… et ce qui sera bientôt un tube immortel : Ça vaut mieux que d’attraper la Scarlatine. Henri Decoin et Paul Misraki nous livrent une comédie musicale nautique que Christophe Mirambeau accompagné de la bondissante troupe des Frivolités Parisiennes a orchestré avec fidélité et minutie. Normandie, son livret, ses lyrics d’André Hornez, et sa partition à mi-chemin entre le swing et l’héritage d’André Messager

Avec les 17 musiciens de l’orchestre des Frivolités Parisiennes et ses 10 chanteurs. En présence de Christophe Misrachi, le fils de Paul Misraki, et de Christophe Mirambeau, metteur en scène de l’œuvre et Benjamin El Arbi, cofondateur des Frivolités Parisiennes.
Retrouvez les le 26 sept 2020 au Palais des beaux-arts de Charleroi, les 1 et 2 oct 2020 à la Maison de la Culture d’Amiens, 11 oct 2020 au Théâtre municipal du Havre, 13 au 16 oct 2020 au Théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet

  • En savoir plus sur les Frivolités parisiennes :ICI 

Réservation ICI sur maison de la radio

Suivez-nous sur les réseaux sociaux 

Programmation musicale

Kurt Weill / Ira Gershwin
Lady in the dark : The saga of Jenny
Dawn Upshaw, voix
ELEKTRA 7559-79345-2

Kurt Weill
Lunch hour follies : Buddy on the nightshift
Teresa Stratas, voix ; Richard Woitach, piano
NONESUCH NONE 79 019-2

Kurt Weill
Der Kuhhandel : Finale. Der Herr General! (Acte I)
Orchestre de la Radio de Cologne
Direction : Jan Latham-Koenig
CAPRICCIO 60013-1

Kurt Weill / Paul Green
Johnny Johnson : When man was first created (Acte III Sc 3)
Donald Wilkinson, baryton
Otare Pit Band
Direction : Joel Cohen
ERATO 0630-17870-2

Kurt Weill
The eternal road : Joseph Died (Acte II Sc 17) Le rabbin, Myriam, Moïse
Karl Dent (ténor), Barbara Rearick (soprano), James Maddalena (baryton)
Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin
Direction : Gerard Schwarz
NAXOS 8.559402

Kurt Weill / Bertolt Brecht
Knickerbocker Holiday : September song
Walter Huston, voix
EPM RECORDS 984982

Kurt Weill / Ogden Nash
One the touch of Vénus : West wind
Kurt Weill, voix ; Ira Gershwin, piano
DRG RECORDS 904

Kurt Weill / Langston Hughes
Street Scene : Lonely house
Lotte Lenya, voix
BEAR FAMILY RECORDS BCD 16019 KL / 4/1

Kurt Weill / Langston Hughes
Street Scene : Ice-cream sextet
Jerry Hadley, voix
Orchestre de l'Opéra d'Ecosse
Direction : John Mauceri
DECCA 433371-2

Kurt Weill / Alan Jay Lerner
Love life : Love song
Jerry Orbach, voix
CREWE  CR1337

Kurt Weill / Ira Gershwin
The firebrand of Florence: Sing me not a ballad
Nancy Walker, voix
HARBINGER RECORDS HCD2502

Kurt Weill / Maxwell Anderson
Lost In The Stars
Todd Duncan, voix
DECCA BROADWAY 0881 10302-2

Kurt Weill / Ira Gershwin
Speak low
Kurt Weill, voix ; Ira Gershwin, piano
DRG RECORDS 904

Pierre Jouan
Encore
Catastrophe
TRICATEL 436610

L'équipe de l'émission :