Top des compositeurs qui nous font danser !

De la période baroque à la musique composée aujourd’hui, la danse prend une place importante dans le coeur des compositeurs, qui en profitent pour nous faire danser. Valse, ballet… Voici un top des compositeurs qui nous font bouger.

Top des compositeurs qui nous font danser !
Le danseur Yngve Horn en 1955, © Wikipedia

1 et 2 et 3… Le rythme de la danse, que l’on a dans la peau ou non, a toujours été une source d’inspiration pour les compositeurs. C’est d’ailleurs le thème repris par la Folle Journée de Nantes 2017 : “Le rythme des peuples”. A cette occasion, laissons ces airs nous entraîner : ballets et musiques pour vibrer et danser.

Lully : Marche pour la cérémonie des Turcs

Cette marche est extraite du Bourgeois Gentilhomme de Molière. Comme dans de nombreuses comédies de Molière, elle parodie, et tout est donc exagéré, rythme comme musique, ce qui donne irrémédiablement une envie de danser. A l'époque baroque, quasiment tous les compositeurs écrivent pour la danse, mais Lully avait aussi la particularité d’être bon danseur, et de faire danser Louis XIV !

Les oeuvres symphoniques de Beethoven

Parce que l’on n’y pense pas tout de suite quand on parle de “danse et musique”, Beethoven a pourtant toute sa place dans cette sélection (non exhaustive). Outre ses menuets, valses, allemandes ou autre ländlers, c’est dans ses symphonies que les rythmes dansants sont les plus présents. On pense notamment à la 7ème dont le dernier mouvement donne une envie frénétique de se lancer sur une piste de danse pour y faire quelques figures (même si dans la réalité on se contentera de se trémousser sur sa chaise).

Bartok, le rythme dans la peau

Bartok a composé de nombreuses danses mais son sens du rythme se retrouve dans toutes ses compositions. Notamment quand il écrit pour le piano et qu’il joue avec le martèlement des touches. Technique que certains interprètes usent et abusent quand ils se lancent dans Bartok mais si cela peut donner envie de danser, pourquoi pas ?

Le classique Tchaïkovski

Comment ne pas penser à Casse-Noisette, La belle au bois dormant ou au Lac des cygnes quand on pense à Tchaïkovski ? Il serait réducteur de résumer ce compositeur à ces trois ballets, mais s’ils sont joués et dansés dans le monde entier, ce n’est pas pour rien. Tout le monde se souvient du pas de quatre dans Le lac des cygnes mais surtout de sa musique !

Danse et indécence avec Stravinsky

Restons dans la Russie pour parler d’un compositeur qui a beaucoup fait pour la danse. On parle de ballet pour évoquer les oeuvres de Stravinsky mais il faudrait davantage parler d’oeuvres chorégraphiques ou scéniques. Entre Le sacre du printemps, L’oiseau de feu, Petrouchka, Pulcinella, le compositeur russe a inspiré bon nombre de chorégraphes et épuisé plus d’un danseur sur scène tant sa musique rythmique évoque la transe.

Steve Reich malgré lui

Si sa musique n’est pas écrite pour la danse, de nombreux chorégraphes se sont inspirés des oeuvres de Steve Reich, notamment Anne Teresa De Keersmaeker. Musique répétitive, entêtante, elle se marie bien avec le mouvement, l’idée de groupe et de rythme faisant naître des chorégraphies devenues mythiques.

Dansons avec Arturo Márquez

Si la danzon a des origines cubaines, Arturo Márquez ,lui, est mexicain. Mais peu importe car son oeuvre Danzon 2 entraînerait sur la piste de danse n’importe qui, qu’il soit cubain, mexicain, chinois, australien ou portugais tant les rythmes sont effrénés.