PLAYLIST – Quand les compositeurs offrent leur musique à Noël

Vous ne savez pas quel cadeau offrir à Noël ? Faites comme Wagner, Schumann ou encore Mendelssohn, composez de la musique !

PLAYLIST – Quand les compositeurs offrent leur musique à Noël
PLAYLIST – Les cadeaux musicaux, © Getty / Turgay Koca / EyeEm

Vous ne savez pas quoi offrir à votre conjoint.e, vos enfants ou vos amis à Noël ? Pourquoi ne pas essayer de leur dédier une oeuvre musicale ? C'est ce qu'ont fait plusieurs compositeurs en se servant de leur force créatrice pour offrir le présent idéal. Voici 5 cadeaux musicaux qui ont fait des heureux.

Le cadeau d’un père heureux : Wagner - Siegfried Idyll

Le 6 juin 1869 est né Siegfried Wagner, troisième enfant de Richard Wagner avec sa deuxième femme Cosima, fille de Franz Liszt, qu’il épousera un an plus tard le 25 août 1870. Ce sera, selon le compositeur, l’année la plus heureuse de sa vie. Richard Wagner éprouve une joie et un amour sans limites pour Cosima. Il décide donc de lui composer une œuvre musicale afin de traduire ses émotions en notes. Conçu comme un cadeau d’anniversaire pour sa chère et tendre (née le 24 décembre), Richard Wagner offre à Cosima son Siegfried Idyll le 25 décembre 1870. 

L'œuvre fait appel très précisément à 15 instrumentistes, et ce pour une bonne raison : interprétée devant la chambre de Cosima le matin du 25 décembre, il y avait seulement assez de places pour 15 musiciens sur les marches de la maison.

Le cadeau d’un homme amoureux : Robert Schumann - Trois romances op.28

« Chacune de tes pensées provient de mon âme, de même que je te dois toute ma musique… », écrit Robert Schumann à son épouse Clara en 1839, couple romantique et musical par excellence du XIXe siècle.

Les Trois Romances op.28 de Robert Schumann ne furent pas destinées pour un public de concert, et ne sont pas non plus la commande d’un instrumentiste virtuose. Il s'agit bien d'un cadeau de Noël intime de la part du compositeur, offert en 1839 à son épouse Clara Josephine Wieck. Si Schumann estime d’abord que ces œuvres ne sont pas dignes de son amoureuse, cette dernière lui répond que « je ne connais rien de plus tendre que ces Trois Romances, en particulier celle du milieu qui est vraiment le plus beau duo d'amour ». Plaisir d'offrir, joie de recevoir : Robert ne fut pas le seul Schumann à avoir eu cette idée. 

Le cadeau d’un amour réciproque : Clara Schumann - Lieder       

Fiancés en 1837, Robert et Clara Schumann se marient finalement le 12 septembre 1840, après trois ans de litiges suite à l’opposition du père de Clara au mariage de sa fille : le couple s’installe à Paris pour intenter un procès contre le père de Clara, qu’ils finiront par gagner. 

Ce Noël, Clara Schumann offre à Robert son premier cadeau en tant que femme mariée, trois Lieder composés comme cadeaux de Noël : Am Strande, Volkslied et Ich stand in dunklen Träumen (initialement intitulé Ihr Bildnis). Les textes de ces trois œuvres lyriques, composés après plusieurs années émotionnellement éprouvantes, expriment le désir et l’amour d’amants éloignés, un sentiment sans doute partagé par Robert et Clara Schumann avant de pouvoir finalement fêter leur premier Noël ensemble en tant que couple marié. 

Musicalement généreuse depuis son enfance, la jeune Clara Schumann composait dès l’âge de neuf ans des œuvres musicales pour les offrir en cadeaux. Dans son journal intime de l’année 1828, est mentionnée l’existence d’une Valse composée comme cadeau de Noël pour sa gouvernante d’enfance, Hanne Strobel. 

Le cadeau pour les enfants : Mendelssohn - Kinderstücke op.72

Entre ses nombreuses tournées et concerts, Felix Mendelssohn se réjouit de rendre visite à la famille Benecke (du côté de sa femme Cécile) pour voir les enfants Johann Eduard « Teddy » et Elisa Cornelia « Lilly » Benecke, cousins de Cécile. Alors qu'il séjourne en Angleterre à l'été 1842, il leur compose huit petites pièces pour piano. Quatre morceaux pour chaque enfant.

Quatre ans plus tard, Felix Mendelssohn souhaite publier six de ces œuvres comme cadeau de Noël pour les enfants, sous le nom de Six Christmas Pieces op.72. Malheureusement, le projet sera retardé et finalement mis de côté. Ce n’est qu’après la mort du compositeur en novembre 1847 que son projet sera mené à bien par sa femme Cécile, finalement intitulé Kinderstücke par l’éditeur Breitkopf & Härtel.

Le cadeau pour tous les amis : Edward Elgar - Lo ! Christ the Lord Is Born           

Il est habituel d’envoyer une carte de Noël aux amis et aux membres de famille. En 1897, cependant, la famille Elgar fait preuve d’un enthousiasme hivernal prononcé quand ils envoient une chanson à plusieurs voix comme carte de vœux. Inspirée du texte traditionnel Grete Malverne on a Rocke, en honneur au village de Malvern, la chanson fut imprimée sur une carte de Noël et envoyée aux amis de la famille Elgar.

Dix ans plus tard, August Jeager, ancien éditeur de la musique d’Elgar et un ami proche du compositeur (auquel sera dédiée la neuvième des variations Enigma) décide de faire appel à son ancien employeur, l’éditeur Novello, afin de faire publier la petite chanson de Noël de son ami Edward Elgar.