"Les fous du son" de Laurent de Wilde - Sélection Prix France Musique des Muses

Sélectionné pour le Prix France Musique des Muses, Laurent de Wilde est l’auteur de Les Fous du son publié aux Éditions Grasset. Présentation de l'ouvrage, et rencontre avec l'auteur.

"Les fous du son" de Laurent de Wilde - Sélection Prix France Musique des Muses
Couverture du livre "Les fous du son" de Laurent de Wilde, © Grasset

Quelques mots sur Laurent de Wilde

Laurent de Wilde est musicien et écrivain. En tant que musicien, il obtient le prix Django Reinhardt en 1994 puis les Victoires du Jazz en 1998. En tant qu’auteur, il a écrit Monk, une biographie de Thelonious Monk chez Gallimard publiée en 1997 et vient de publier Les Fous du son chez Grasset, sur la saga des inventeurs de claviers au XXe siècle.

Les fous du son

Qui a pu être assez fou pour avoir eu, un jour, l’idée de faire de la musique avec de l’électricité ? De 1870 à nos jours et du premier microphone au dernier synthétiseur, Laurent de Wilde nous emporte dans la formidable épopée du son en retraçant les incroyables destins de ces magiciens comme Edison, Cahill, Martenot, Mathews, Moog ou encore Zinovieff et Kakehashi. À travers cette galerie de portraits truculents, c’est toute l’histoire du XXe siècle que l’on revit au rythme des avancées de la modernité et de leurs milliers d’inventions (de la radio à Internet, du phonographe au microprocesseur), à mesure que l’on plonge dans l’univers impitoyable de la musique, où la course aux brevets et la concurrence font rage.

Trois questions à Laurent de Wilde

  • Quelle place occupe cet ouvrage dans votre carrière ?

Un peu comme un rapport d’étape : il y a vingt ans j’écrivais un livre sur Thelonious Monk dans lequel je parlais du jazz en général à travers mes expériences personnelles de musicien. Depuis, je me suis intéressé à la musique électronique et Les Fous du son représentent une sorte de borne dans ce long apprentissage : en découvrant tous ces nouveaux instruments, je me suis progressivement intéressé à leurs inventeurs, tous des hommes passionnants, et les coucher sur le papier m’a donné autant de plaisir que j’en ai pris avec Monk.

  • Que pensez-vous apporter aux lecteurs à travers votre ouvrage ?

Je suis convaincu que la connaissance est l’outil du plaisir. Plus on sait de choses sur un domaine qui nous intéresse au départ, plus le plaisir devient fin, multiple, fertile. J’aimerais qu’à la fin de mon livre, le lecteur ait un appétit d’écoute et de compréhension plus aiguisé qu'auparavant, que les histoires que je raconte lui parlent suffisamment pour qu’il ait envie d’en entendre d’autres, dites par d’autres voix, et qu’il garde ainsi intact cet émerveillement essentiel à l’appréciation de la création humaine.

  • Quels sont vos projets futurs ?

Ils sont surtout musicaux, centenaire de la naissance de Monk oblige, mais j’aimerais réaliser pour la radio et la télévision des projets issus de ce livre, car comme chacun sait, plus on est de fous, plus on rit. Mais ce sont des processus assez lents et j’espère qu’au moins l’un d’entre eux verra le jour cette année !

Propos recueillis par Jean-Maël Thomas dans le cadre d'un projet de tutorat