"Le Roi René : René Urtreger" par Agnès Desarthe - Sélection Prix France Musique des Muses

Sélectionné pour le Prix France Musique des Muses, Agnès Desarthe est l’auteur du livre "Le roi René : René Urtreger", publié chez Odile Jacob. Présentation et rencontre avec l’auteur.

"Le Roi René : René Urtreger" par Agnès Desarthe - Sélection Prix France Musique des Muses
Couverture du Roi René, © Odile Jacob

Quelques mots sur Agnès Desarthe

Normalienne et agrégée d'anglais, Agnès Desarthe est l'auteur d'une trentaine de livres pour la jeunesse, de neuf romans, d'un essai sur Virginia Woolf en collaboration avec Geneviève Brisac, et d'un récit consacré au double portrait de son grand-père et du pédagogue Janusz Korczak. Elle est aussi la traductrice de Loïs Lowry, Anne Fine, Cynthia Ozick, Jay McInerney et Virginia Woolf. Elle a remporté le Prix du Livre Inter en 1996 pour son roman Un secret sans importance, les Prix Marcel Pagnol et Virgin/version Fémina pour Le remplaçant (paru en 2009), le Prix Renaudot des Lycéens pour Dans la nuit brune (L'Olivier 2010).

Le Roi René : René Urtreger

Dix fois René Urtreger faillit mourir et dix fois il se releva, toujours guidé par la quête acharnée de la « note juste ». Il est à lui seul toute la musique d’une génération et toute l’histoire du jazz. C’est le mystère palpitant de sa vie qu’Agnès Desarthe tente ici d’approcher. Pianiste génial, formé à Chopin et inspiré par Charlie Parker, il a joué avec les plus grands, de Lionel Hampton à Stan Getz, en passant par Dizzy Gillespie, Lester Young et Chet Baker. Il enregistre avec Miles Davis la bande originale du film Ascenseur pour l’échafaud et l’accompagne en tournée dans les plus prestigieuses salles d’Europe. Il apporte aussi son talent incomparable à l’aventure yéyé, aux côtés de Sacha Distel et de Claude François.Parti de rien, René Urtreger atteint les sommets. Il connaît tous les excès et toutes les audaces, côtoie la gloire comme les enfers.

Trois questions à Agnès Desarthe

  • Quelle place occupe ce dernier ouvrage dans votre carrière ?

Je dirais que c'est un livre surprise, un livre que je n'avais pas prévu d'écrire et qui m'est tombé dessus comme cela arrive parfois avec les commandes. Ce n'est pourtant pas une commande, mais un choix personnel, un choix impulsif, né d'une rencontre. Quand on exerce le métier d'écrivain, un travail qui s'élabore bien souvent dans la solitude, il est très agréable de pouvoir dialoguer, partager les intuitions, mettre à l'épreuve la structure. En construisant ce projet avec et autour de René Urtreger j'ai bénéficié de la complicité fraternelle d' un autre artiste. Par ailleurs c'est une des premières fois que la musique, qui occupe depuis toujours dans ma vie une place centrale, parvient à annexer le territoire de l'écriture. Enfin, l'aventure que constitue la biographie pour un écrivain de fiction est passionnante. Le matériau de base est réel, historique. Cela implique des recherches, une écoute très attentive, une fidélité qui ne doit jamais exclure la liberté.

  • Que pensez-vous apporter aux lecteurs grâce à votre ouvrage ?

Je leur propose une sorte de visite du monde du jazz. Ce n'est pas un livre destiné aux spécialistes. il doit pouvoir s'adresser à n'importe quel curieux. J'ai été heureuse de recevoir des témoignages de lecteurs qui disaient ne rien connaître à cette musique et s'être mis à en écouter après la lecture du Roi René. Pour les lecteurs plus familiers de cet univers, il s'agit d'une célébration collective. Retrouver des personnages iconiques comme Miles Davis ou Thelonious Monk dans des situations quotidiennes à travers les anecdotes racontées par un de leurs pairs constitue, je l'espère, un plaisir pour eux.

  • Quels sont vos projets futurs ?

L'écriture d'un nouveau roman qui devrait paraître aux éditions de l'Olivier dans un an environ. La traduction d'un roman de Alfred Hayes qui devrait sortir chez Gallimard en automne 2017.

Propos recueillis par Aurore Pelliet