"Henri Dutilleux" par Pierre Gervasoni - Sélection Prix France Musique des Muses

Sélectionné pour le Prix France Musique des Muses, Pierre Gervasoni est l’auteur du livre Henri Dutilleux, publié chez Actes Sud. Présentation et rencontre avec l’auteur.

"Henri Dutilleux" par Pierre Gervasoni - Sélection Prix France Musique des Muses
Couverture du livre "Henri Dutilleux" de Pierre Gervasoni, © Actes Sud / Philharmonie de Paris

Quelques mots sur Pierre Gervasoni

Agrégé de musique et diplômé du Conservatoire de Paris, Pierre Gervasoni mène une double activité de pédagogue et de journaliste, notamment comme critique musical du quotidien Le Monde depuis 1996. Il a écrit dernièrement un premier ouvrage consacré au compositeur français Henri Dutilleux, sa sortie coïncidant avec le centenaire de la naissance du compositeur.

Henri Dutilleux

Cette ambitieuse biographie du compositeur Henri Dutilleux (1916-2013) est un véritable projet littéraire. Comment rendre compte de quatre-vingts ans d’activité sans se limiter à la restitution de souvenirs, à la publication de documents ? Un long travail d’enquête a été mené par l’auteur, recherchant les témoignages “d’époque”, fouillant les archives publiques et les fonds privés. L’histoire d’Henri Dutilleux a alors pris la forme naturelle d’un roman. Un roman où tout est vrai.

Trois questions à Pierre Gervasoni

  • Quelle place occupe cet ouvrage dans votre carrière ?

Il s’est présenté comme une amplification de ce qui m’anime au quotidien depuis plus de trente ans dans ma double activité d’enseignant et de journaliste : servir d’intermédiaire, de trait d’union, de passeur. Cette attitude a beaucoup compté dans les deux phases liées à l’élaboration du livre. Celle déterminée par la recherche, qui m’a valu d’aller à la rencontre de nombreuses personnes dont j’ignorais l’existence –enfants ou petits-enfants de musiciens qui avaient été proches d’Henri Dutilleux, et celle de l’écriture, qui m’a mis en situation de raconter quelque chose à quelqu’un, page après page, comme si je l’avais en face de moi. Sur ces deux plans, la dimension humaine a été essentielle.

  • Que pensez-vous apporter aux lecteurs dans votre ouvrage ?

La première motivation d’une biographie consiste à restituer non seulement la vie d’une personnalité mais aussi le contexte historique, social, dans lequel elle a vécu. Dans le cas présent, les lecteurs peuvent avoir une idée très précise du monde, personnel et professionnel, dans lequel Henri Dutilleux a œuvré depuis son enfance. Cependant, j’ai voulu les impliquer dans le suivi de ce long fleuve, pas toujours tranquille, en faisant en sorte que leur regard ne soit pas neutre comme celui d’une caméra posée sur la rive mais qu’il soit toujours porté par un point de vue humain. Le lecteur est donc appelé à vivre la vie d’Henri Dutilleux comme s’il en était l’un des protagonistes : le compositeur lui-même (le plus souvent), mais aussi, sa mère, son père, son professeur de composition, ses interprètes, son épouse, etc…Par ailleurs, un récit avoisinant les 1 500 pages se devait d’être léger, divertissant, parfois même ludique. C’est ce que j’ai tenté de faire en renouvelant l’approche narrative de cette biographie conçue comme un roman où tout est vrai.

  • Quels sont vos projets futurs ?

Dans l’immédiat, je mets la dernière main à la publication d’un ouvrage documentaire sur Henri Dutilleux, comprenant le catalogue complet de ses oeuvres (près de la moitié étant inconnues du public d’aujourd’hui), une sélection de ses écrits (hors correspondance) et un mémento imagé pour aborder sa musique. Aussitôt cet ouvrage achevé, je me plongerai dans l’écriture d’un roman, dont les personnages et les thèmes principaux sont déjà définis, en procédant comme pour la biographie d’Henri Dutilleux : prospection dans des archives de toutes sortes et enquête conduite en impliquant le lecteur. Ce ne sera pas un roman où tout est vrai mais presque…

Propos recueillis par Aurore Pelliet dans le cadre d'un projet de tutorat.