György Cziffra, virtuose malgré lui

Mis à jour le vendredi 05 novembre 2021 à 14h55

Surnommé "le pianiste aux cinquante doigts", György Cziffra a impressionné par sa technique et sa virtuosité implacables, que ce soit à travers le répertoire de Liszt ou de Chopin. Mais était-ce grâce à son travail acharné ou à une souplesse innée ? Portrait vidéo d'un pianiste hors du commun.

György Cziffra, virtuose malgré lui
György Cziffra avec son fils György Cziffra Jr. durant une répétition, le 26 Janvier 1970, © Maxppp / Keystone Pictures USA

György Cziffra, pianiste hongrois né à Budapest le 5 Novembre 1921, bouleverse Paris lors de son premier récital en France en 1956. Trois ans auparavant, il était pourtant consigné aux travaux forcés dans son pays d’origine, pour son opposition au régime communiste. La vie du « pianiste du siècle », selon le public français, est en effet faite de rebondissements, de drames personnels et d'initiatives musicales qui ont jalonnés son parcours d’interprète.

Je n'aime pas tellement le mot "virtuose". - György Cziffra

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Bourreau de travail, pouvant s’exercer jusqu’à huit à dix heures chaque jour de la semaine quelques mois avant un récital, on lui a parfois reproché son jeu presque trop sensationnel. « J’ai une souplesse. Et je suis né avec, c’est tout », expliquait le pianiste à la télévision française en 1963. Adulé pour sa technique virtuose, Cziffra tentera pourtant de s’en détacher pour revenir vers la musicalité, et dépasser ainsi sa maîtrise pianistique pour atteindre l’émotion.