Engelbert Humperdinck : 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le compositeur

Principalement connu pour son opéra Hänsel und Gretel, saviez-vous que le compositeur allemand était aussi un fervent wagnérien et avait écrit bien d'autres œuvres comme un opéra intitulé Les Sept petits Biquets ?

Engelbert Humperdinck : 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le compositeur
Principalement connu pour son opéra Hänsel und Gretel, saviez-vous que le compositeur allemand était aussi un fervent wagnérien et avait écrit bien d'autres œuvres comme un opéra intitulé Les Sept petits biquets ? , © Getty / Photo by Hulton Archive/Getty Images

Engelbert Humperdinck est né le 1er septembre 1854. Après des études à Cologne et une rencontre déterminante avec Wagner, il écrit l'opéra qui l'a rendu célèbre : Hänsel und Gretel, d'après le conte des frères Grimm, créé en 1893 à Weimar. Pourtant le compositeur qui disparaît le 27 septembre 1921, soit il y a 100 ans exactement, mérite qu'on s'intéresse au reste de son œuvre et de sa vie. Voici 10 petites choses que vous ne connaissiez peut-être pas.

Il a composé quelques mesures de Parsifal

Alors qu’il voyage à Naples, grâce au prix Mendelssohn qu'il reçoit en 1879, Humperdinck y rencontre Richard Wagner qui aura une influence déterminante sur le jeune compositeur. Wagner reconnaît le potentiel du musicien et l’invite à travailler avec lui comme assistant sur Parsifal au cours des années 1880-1882. Humperdinck compose même des mesures supplémentaires afin d'allonger un interlude orchestral qui s’était révélé être trop court pour les changements de décors, imitant parfaitement le style du maître.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Il parodie la chevauchée des walkyries

À la mort de Wagner, Humperdinck restera presque sept années sans véritablement écrire de musique, enseignant la composition notamment au fils du maître, Siegfried Wagner (qui écrira lui-même plusieurs opéras). Humperdinck est à la fois désolé de cette disparition et écrasé par l’héritage musical de Wagner. C’est seulement avec Hänsel und Gretel qu’il parvient à trouver sa propre voie, parodiant notamment la chevauchée des Walkyries au début du deuxième acte, comme une manière de se détacher du maître de Bayreuth.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Il a composé plus de 80 lieder

Principalement connu pour Hänsel und Gretel, Humperdinck n’a pourtant presque pas cessé de composer pendant tout sa carrière. Il écrit d’autres opéras, la plupart sur des contes comme en 1895 Die sieben Geißlein (Les Sept petits Biquets), en 1902 Dornröschen (La Belle au bois dormant) ou encore Die Heirat wider Willen (Le Mariage forcé) en 1905. Il écrit aussi des musiques de scène pour les spectacles de Max Rheinhardt, l’un des pionniers de la mise-en-scène, notamment pour ses pièces de Shakespeare au Deutsches Theater de Berlin ou pour son film muet Miracle. Il écrit encore de la musique de chambre (des quatuors à cordes notamment) et environ 80 lieder comme ce « Das Lied vom Glück » ici chanté par Nikolay Borchev.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Il a eu pour élève Kurt Weil

Pas évident d'associer Humperdinck, qui a travaillé avec Wagner, et Kurt Weill, le compositeur de L'Opéra de quat' sous, collaborateur de Brecht. Pourtant, alors qu'il est professeur à la Hochschule für Musik de Berlin, Humperdinck voit passer dans sa classe de composition le jeune Kurt Weil de 18 ans. Ce dernier doit quitter l’école pour des raisons financières mais aussi parce qu’il s’oppose à l'esthétique postromantique de ses professeurs. Weil écrit : « L'institution de la Hochcschule n'est certainement pas moderne ; ce qui s'en rapproche le plus, c'est le mépris savant de Humperdinck pour l'écriture contrapuntique »

Humperdinck aidera son ancien élève à trouver du travail comme Kapellmeister au théâtre de Lüdenscheid et il lui aurait même demandé d'orchestrer certaines pages de son dernier opéra, Gaudeamus.

Pas évident d'associer Humperdinck, qui a travaillé avec Wagner, et Kurt Weill, le compositeur de L'Opéra de quat' sous, collaborateur de Brecht.
Pas évident d'associer Humperdinck, qui a travaillé avec Wagner, et Kurt Weill, le compositeur de L'Opéra de quat' sous, collaborateur de Brecht., © AFP / Leemage via AFP

Hänsel und Gretel est sous-titré un « festival sacré pour garderie »

C’est une allusion à Wagner dont le Parsifal était déjà sous-titré « festival scénique sacré ». L’opéra est véritablement une création familiale puisqu'à l'origine en 1890, il ne s’agit que de composer quelques chansons pour les nièces d’Humperdinck sur un texte écrit par sa sœur, Adelheid Wette pour l’anniversaire du mari de cette dernière. Les chansons enfantines deviennent ensuite un singspiel, l’œuvre s’étoffant (toujours sur des textes d’Adelheid) avant d’être orchestrée en 1891 et de devenir véritablement un opéra romantique, sans texte parlé, en 1893.

Hänsel und Gretel à Glyndebourne dans une mise-en-scène de Laurent Pelly
Hänsel und Gretel à Glyndebourne dans une mise-en-scène de Laurent Pelly, © Getty / Photo by robbie jack/Corbis via Getty Images

L’ouverture d’Hänsel und Gretel s’est perdue à la poste

La première d’Hänsel und Gretel a été très compliquée. D’abord, la création de l’opéra devait avoir lieu à Munich mais la grippe ayant sévi, la moitié des chanteurs et même le compositeur sont malades. C’est donc à Weimar qu’a lieu la première sous la baguette d’un tout jeune chef : Richard Strauss (à la reprise à Hambourg en 1894 on trouvera à la baguette rien de moins que Gustav Mahler). Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là : la fiancée de Strauss, Pauline de Ahna fait une mauvaise chute et doit au dernier moment renoncer à chanter Hänsel. La seule solution : c’est la chanteuse prévue pour Gretel qui fera finalement Hänsel ! Enfin, la partition de l’ouverture qui devait arriver à Weimar par la poste se perd en chemin et la première de l’opéra sera donc donnée sans son introduction orchestrale. 

Tous ces malheurs n’empêcheront pourtant pas l’œuvre de devenir l’un des opéras les plus populaires du répertoire lyrique, particulièrement en Allemagne où c’est un passage quasi-obligé pour Noël.

Il ne retrouvera jamais le même succès

Après Hänsel und Gretel, les compositions d'Humperdinck rencontrent le succès mais ne parviennent pas à se maintenir au répertoire. C'est le cas de son opéra Die Heirat wider Willen (Le Mariage forcé), qui est un grand succès à sa création en 1905 mais ne parvient pas à s'imposer sur les scènes. C'est également ce qui se passe avec Königskinder (Les Enfants du Roi). Pourtant, lors de sa première, on prédit un grand succès à l’œuvre. La poétesse Elsa Bernstein-Porges (qui se faisait appeler Ernst Rosmer) a écrit une pièce qui reprend certains des éléments qui ont fait le succès du précédent opéra d'Humperdinck : on y retrouve des enfants, une sorcière et du merveilleux. 

Pourtant l'opéra ne parvient pas à s'imposer, sans doute à cause d'une certaine noirceur du livret : les deux enfants sont abandonnés et finissent par mourir en mangeant un pain empoisonné que leur avait donné la sorcière. Le mimodrame est transformé en opéra pour une reprise au Metropolitan Opera de New York en 1911 à laquelle assiste Puccini : là encore, c'est un triomphe. Pourtant l’œuvre n'est que très rarement montée de nos jours, si ce n'est cette production à Zurich avec Jonas Kaufmann dans le rôle de l'un des enfants.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Il est l’un des pères du « sprechgesang »

C’est également dans l'opéra Königskinder qu’Humperdinck s’aventure à remplacer la note du chanteur par une croix sur la portée. Une simple indication de hauteur permettant au chanteur un effet spécial, proche du parler quoique la voix soit doublée dans l’orchestre par un instrument qui, lui, joue la note réelle. Le compositeur ouvre avec cette invention la voie à la technique du « sprechgesang » qui sera conceptualisée quelques années plus tard par Schönberg et les musiciens de la seconde école de Vienne.

Photo d'une production de Königksinder en 1897 au Theater an der Wien
Photo d'une production de Königksinder en 1897 au Theater an der Wien, © Getty / Photo by Imagno/Getty Images

Il est frappé d’une crise cardiaque en plein concert

Déjà partiellement sourd, Humperdinck a une première attaque cardiaque le 5 janvier 1912 qui lui laisse la main gauche paralysée. Il se remet peu à peu, travaillant notamment à son opéra Gaudeamus avec l’aide de son fil Wolfram. Sa femme Hedwig meurt en 1916. Le 26 septembre 1921, alors qu’il assiste à une représentation du Freischütz de Weber mis-en-scène par Wolfram à Neustrelitz, il subit une nouvelle attaque cardiaque avant qu’une dernière ne l’emporte le lendemain.  

On a retrouvé en février 2021 l’une des partitions du compositeur

C’est parce qu’il avait acheté une maison qu’avait habité Humperdinck en 1906 que Kai Diekmann s’était mis à s’intéresser au compositeur et à acheter divers documents lui ayant appartenu. Il avait notamment fait l’acquisition d’un album de poésie de la sœur d’Humperdinck où se trouvait cachée une pièce pour partition intitulée « Errinerung ». Il s’agirait de la deuxième plus ancienne composition connue d’Humperdinck (qui avait tout juste 17 ans), le reste de ses œuvres de jeunesses ayant été détruites dans un incendie. Deutsche Grammophon l’a enregistré en première mondiale avec au piano Hinrich Alpers.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies