« Anonyme », le plus prolifique des compositeurs

Qui est cet Anonyme, auteur d’innombrables compositions musicales, et pourquoi refuse-t-il de nous dévoiler son vrai nom ? Petite histoire d'un mystérieux compositeur présent à travers les âges.

« Anonyme », le plus prolifique des compositeurs
« Anonyme », le plus prolifique des compositeurs, © Getty / Tim Robberts

L’œuvre du compositeur Anonyme est parsemée à travers l’histoire de la musique occidentale. Depuis près d’un millénaire, on trouve sa trace dans la musique sacrée, séculaire et populaire, sans pour autant connaitre le moindre détail sur son identité. Pourquoi le compositeur anonyme choisit-il de rester dans l'anonymat ?

Au Moyen Âge, la musique n’est pas encore un objet de culture commercialisé, comme elle le sera à partir du XVIIIe siècle. Les compositeurs de l’époque travaillent principalement pour l’Eglise, offrande musicale pour la vénération de Dieu. Ces nombreuses compositions religieuses ne portent aucune attribution, car cette dernière soulignerait une grande arrogance. Un compositeur ne peut s’attribuer à titre personnel une œuvre conçue au nom de la liturgie.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Si nous sommes capables d’attribuer de nombreuses œuvres religieuses à Léonin et Pérotin, deux compositeurs de l’école de Notre-Dame de Paris au XIIe siècle, c’est uniquement grâce au traité médiéval Anonyme IV, écrit entre 1270 et 1275, dans lequel on trouve de nombreuses références aux œuvres des deux compositeurs.

En dehors de l’Eglise, le compositeur anonyme compose bon nombre de chansons, mélodies et marches populaires et folkloriques qui sont rapidement reprises, partagées et transformées sans pour autant porter le nom de leur auteur.

Anonyme, compositeur ou compositrice ?

Mais pourquoi le compositeur anonyme ne serait-il pas une femme ? Comme l’écrit Virginia Woolf dans Une chambre à soi, « Anonyme, qui a écrit tant de poèmes sans les signer, était souvent une femme ». Les règles sociologiques de la musique occidentale seraient-elles différentes ?

Victimes de sous-représentation, les femmes compositrices depuis la Renaissance (et même avant) passent souvent inaperçues : seul le compositeur masculin reste dans l’histoire, même si nous savons aujourd'hui qu’il existe plusieurs centaines de compositrices, souvent amenées à publier sous anonymat ou sous un nom masculin. Par oubli, « Anonyme » est souvent associé aux compositeurs masculins. Seule la compositrice Hildegard von Bingen semble échapper à l’anonymat médiéval, en raison d’une volumineuse source biographique permettant d’identifier son œuvre plusieurs siècles après sa mort.

Les droits d’auteur, ou la mort d’Anonyme

« Anonyme » n’est pas concerné par les droits d’auteurs, et sa musique est donc librement partagée. Ce n’est qu’à la Renaissance que l’idée du compositeur professionnel émerge. L'époque voit se développer l'association des œuvres à leur créateur, signalant à son tour la naissance du compositeur comme propriétaire de sa création. L’édition musicale et les ventes de partitions, notamment à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, assurent un nouvel intérêt financier pour l’auteur nommé.

Les œuvres anonymes continuent néanmoins à circuler car, pour certains, l’anonymat reste un choix. C'est le cas pour les compositeurs qui s'aventurent dans les eaux troubles de la critique politique. 

Hommage à l'anonymat

Depuis près d’un siècle, l’instauration de nouvelles lois strictes relatives aux droits d’auteur, ainsi que la consécration culturelle de l’« auteur » assure la disparition quasi-totale du compositeur anonyme. En hommage à ce dernier, quelques musiques anonymes, du XIIIe au XVIIIe siècles, de l’Ecosse au Portugal en passant par l’Allemagne, aux côtés de Borlet, Guillaume de Machaut et William Byrd :

Anonyme XIIIème siècle : Le Chansonnier du Roy

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Anonyme XIVème siècle : Le Livre Vermeil de Montserrat

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Anonyme XVIIe/XVIIIe siècles : El Verso - Indios Moxos

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Anonyme portugais : Ola toro zente pleta

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Anonyme Allemagne du Nord : Suite avec trompette en mi bémol Majeur

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Anonyme : Set de trois airs écossais (The Curious Bards)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Borlet, Guillaume de Machaut et un anonyme, par l'Ensemble De Caelis

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Anonyme & William Byrd : Trois extraits du Fitzwilliam Virginal Book

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies