Concerts
Concert
Jeudi 21 novembre 2013
1h 37mn

L'Orchestre national de France joue Chostakovitch et Mozart - avec David Fray

David Afkham dirige l'Orchestre national de France dans la Symphonie n°15 de Chostakovitch, l'ouverture de la "Flûte enchantée" et le Concerto pour piano n°9 de Mozart. Concert enregistré le 21 novembre 2013 au Théâtre des Champs-Elysées (Paris).

Théâtre des Champs-Elysées, Paris

La Flûte enchantée est créée le 30 septembre 1791, seulement deux mois avant la mort de Mozart. Au-delà de l’aspect fantastique, elle met en scène un parcours initiatique, des ténèbres à la lumière. Plus encore, elle porte des allusions aux rites maçonniques, en particulier dans son Ouverture. Le chiffre trois, présent à travers le choix de la tonalité de mi bémol majeur (trois bémols à la clé) et des trois accords initiaux, fait écho aux loges auxquelles Mozart appartient depuis 1784.

Autre pièce d’ampleur, le Concerto pour piano n°9, composé en 1777, tranche avec les goûts du public. S’en est fini du style galant. La recherche formelle est plus élaborée, Mozart n’hésite pas à unir « soliste et orchestre en un dialogue ininterrompu », note le musicologue Michel Parouty. L’œuvre est dédiée à la pianiste française Mademoiselle Jeunehomme, en visite à Salzbourg en janvier 1777. Cependant, le mystère sur les relations entre cette musicienne et le compositeur demeure… L'oeuvre est ici interprétée par le pianiste David Fray.

Deux cent ans plus tard, Chostakovitch jette sur le papier sa quinzième et dernière symphonie. Il la compose malade, atteint d’un cancer des poumons. L’œuvre se nourrit d’échos à des œuvres passées et à d’autres compositeurs (Rossini et Wagner). Ecrite en 1971, trois ans avant sa mort, elle brosse en musique les principales étapes d’une vie.